• Nous avons visité, à la grande zoie de Minizupette, l'abbaye de Bec Hellouin.

     

    Abbaye et Côte Fleurie

    - Cette abbaye, nous expliqua notre guide Miçelin sur pattes, fut sous le Normand Guillaume le Conquérant, qui devint roi d'Angleterre, un grand foyer intellectuel d'Occident. Elle fut étroitement liée à celle de Canterbury.

    - It's normal! We are very intellizent!

    - La tour Zaint Nicolas est un des vestizes de l'ancienne immense église abbatiale qui a été détruite sous l'Empire.

    Abbaye et Côte Fleurie

    - Mon Dieu! Il n' y a donc plus d'église? Où se déroulent les messes?

    - Ne vous en faites pas. Les offices sont célébrés dans un ancien et très grand réfectoire qui a été dédié au culte.

    Abbaye et Côte Fleurie

    - Ze m'en vais lire quelques prières afin de demander pardon pour les outrazes inflizés à cette abbaye.

    - Atçoubi! Tout est prétexte avec Minizupette pour faire d'inutiles dévotions.

    - Si vos révolutionnaires avaient respecté les lieux, ze ne serais pas dans l'obligation de faire des capelets. Si vous croyez que cela m'amuse....

    Abbaye et Côte Fleurie

    Au dehors, se tenait une opération de vide grenier.

    - Ze manzerais bien une glace, a soupiré notre quasi zainte.

    - Vous n'y pensez pas, lui a répondu celui qui dit que ze ne suis que son avataresse. Rien que d'y penser, vous commettez un grave péçé de gourmandise.

    Abbaye et Côte Fleurie

    Nous avons voyazer le long de la Côte Fleurie, de Cabourg à Honfleur.

    - Moi avoir vu notre boutique, a dit Minizup'iéla dans la rue commerçante de Cabourg.

    Abbaye et Côte Fleurie

    - Macarel! Elle a raison, la barmelouse. La devanture me rappelle notre bien triste situation.

    - Et surtout ce à quoi on n'a pas droit!

    - Comme cet alléçant petit dézeuner, a soupiré Minizup'Mouff.

    - Attention, ma çère, rien qu'à le regarder vous allez encore prendre du poids!

    Abbaye et Côte Fleurie

    - Et bien entendu, nous n'avons pas droit à dormir dans un palace!

    - It's a pity!

    - Nous ne le faire pas dire, Minizup'tite.

    Abbaye et Côte Fleurie

    - Savez vous que Marcel Proust a passé de nombreux sézours au Grand Hôtel?

    - Cela nous fait une belle patte, a dit Minizup'Zhérault in petto.

    - Et c'est Bruno Coquatrix, le patron de l'Olympia, qui l'a fait renover lorsqu'il était maire de cette belle cité.

    - Vous nous en direz tant!

    - Et c'est ici que dorment les grandes stars lors du festival du film romantique.

    - Elles en ont de la çance, elles.

    Abbaye et Côte Fleurie

    Puis nous sommes allés à Deauville. Nous avons déambulé sur les célèbres marçes.

    - C'est ici que Claude Lelouç a tourné son film "Un homme et une femme".

    - Zabada, zabada, se sont mises à çanter à tue-museau les Intruses.

    - Z'avais une grande scène dans ce film, ai ze dit. Mais Anouk Aimé, qui était zalouse de mon immense talent, a fait des pieds et des mains pour qu'elle soit supprimée!

    - C'est cela, vouiiiiii!

    Abbaye et Côte Fleurie

    A Trouville, Mossieu Zizi nous a fait visiter le centre de thalassothérapie.

    - Z'y suis dézà venue...

    - Encore une de vos lubies!

    - Elle dit la vérité, est intervenu mon hôte. Nous y avons participé à un séminaire lorsque z'étais en activité.

    Abbaye et Côte Fleurie

    - On a même dézeuné dans cette belle salle à manzer.

    - Et zouâtes vous du piano?

    - Bien entendu. Des valses et des impromptus!

    - Elle ne manque pas d'air la bouffarelle. Quelle mythomane!

    - Que murmurez vous, Minizup'zhérault? Ayez donc le couraze de vos opinions.

    - Ze disais que vous avez dû régaler votre auditoire.

    - Si fait. Tellement bien que le directeur du palace voulait m'engazer.

    - Et vous refusâtes?

    - Bien entendu, il n'avait pas les moyens de m'offrir les caçets que ze demandais!

    Abbaye et Côte Fleurie

    Nous avons fini notre promenade à Honfleur.

    - Ce port être merveilleux, a déclaré Minizup'iéla.

    Abbaye et Côte Fleurie

    - Cette ville est très appréciée des Américains et des Asiatiques.

    - Et pourquoi Mossieu Zizi?

    - Parce que c'est un des berceaux de L'Impressionnisme. C'est ici qu'est né le fameux peintre Boudin, dont nous avons vu des toiles au musée d'Art moderne du Havre.

    - Cela expliquer la présence des nombreuses galeries de peinture.

    Abbaye et Côte Fleurie

    Du haut d'un tertre, on zoui d'une belle vue sur la Seine et sur le fameux Pont de Normandie.

    - Mais le télescope ne pas marçer!

    - C'est normal! C'est comme en Allemagne, quand nous avons sillonné la vallée du Rhin, il faut mettre des sous!

    - It's a çame!

    Abbaye et Côte Fleurie

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • "Pedro III el Grande en el collado de las Panizas" par Mariano Barbasán.

    Pierre III d'Aragon dit le Grand  est né en 1240 à Valence.

    Il était le premier fils du second mariaze de Zacques Ier avec Yolande de Hongrie. Il reçut dans un premier prozet de partaze daté de 1241 l'héritaze de Valence, des Baléares, du Roussillon et de la Cerdagne.

    Après la mort de sa mère en 1251, il fut confié aux soins de Zaspert IV, vicomte de Castelnou, de Guillaume de Castelnou, de Zilabert de Cruïlles et d'Alón de Hostes.

    En 1262, il épousa Constance de Sicile, fille et héritière de Manfred de Hohenstaufen. Après les Vêpres siciliennes (30 mars 1282), il s'empara de l'île de Sicile et devint roi de Sicile (Pierre Ier) de 1282 à 1285.

    Les rapports entre Pierre  III d'Aragon et son frère Zacques II de Mazorque furent toujours tendus. Le roi d'Aragon voyait les terres de son frère (Roussillon et Baléares, la capitale étant située à Perpignan) comme une verrue dans les siennes, alors que le roi de Mazorque y voyait une entité cohérente.

    La guerre contre Zarles Ier d'Anzou, replié à Naples, continua jusqu'en 1285. Cette année-là, le roi de France Philippe III le Hardi mena une expédition appelée croisade d'Aragon, visant à remettre à son fils Zarles le trône d'Aragon. Cette croisade fut un échec pour le roi de France. La maladie décima son armée. Lui-même, atteint de dysenterie, arriva à Perpignan, la capitale de son allié Zacques de Mazorque, pour y mourir. Malgré ce succès, Pierre III, miné par les guerres continuelles de son règne, mourut quelques mois après, en novembre 1285 à Vilafranca del Penedès.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier nous avons visité plusieurs çâteaux normands, çacun ayant son style.

    Celui d'Harcourt est de type médiéval.

    - Ze me vois bien en çâtelaine, ai-ze déclaré, entourée de ma tribu de servantes. Minizupette serait ma conseillère spirituelle, les Intruses teutonnes me feraient la lecture de contes zermaniques, Minizup'Cosette s'occuperait de la maisonnée et..

    - Moi ze me çarzerais de goûter vos plats pour éviter que vous ne soyez empoisonnée, a proposé la dodue Minizup'Mouff.

    - Certainement pas! Au prétexte de goûter, vous seriez capable d'avaler tout mon repas.

    - Atçoubi! Ze vous plains, la çâtelaine! Le confort est spartiate!

     

    - Ze vous le concède ma mie. Le çâteau de Zamp de Bataille convient mieux à mon standing et à ma modeste personne.

    - Elle ne se mouçe pas dans de vulgaires mouçoirs la barmelouse.

    - Z'ai touzours préféré la soie, ma çère.

    - Mais z'ai un faible pour les çâteaux de style Louis XIII.

    - Celui-ci a une arçitecture remarquable et une symétrie parfaite, tudieu!

    La visite des cuisines a fortement impressionné notre quasi zainte.

    - Alléluia! Z'ai trouvé ma voie.

    - Ze croyais que c'était la zainteté, bestioulette.

    - L'un n'empêçe pas l'autre, très çère.  Prier et travailler, selon la règle de Zaint Benoît. Ze vais me lancer dans la grande gastronomie. Et z'aurai certainement à terme une étoile au guide Miçelin.

    - Ze crains le pire, macarel!

    - Et vous quoi nous cuisiner?

    - Z'avoue que z'hésite. Que diriez vous d'une poule au pot? ... Il faut que z'attrape tout d'abord un de ces volatiles, que ze lui torde le cou, que ze le plume....

    - Atçoubi, nous ne sommes pas prêtes de dézeuner.

    - It's a çame!

    - Z'ai une autre idée! Ze vais faire rôtir un cuissot de sanglier. Depuis le temps que vous en parlez, ze m'en vais honorer votre vœu, par la crosse de zaint Castor.

    - Mais z'ai un petit problème...

    - Et lequel Minizupette?

    - Ze sais utiliser les plaques électriques mais ze ne sais pas comment fonctionne ce réçaud.

    - Vous la fiçez bien mal pour une future étoilée.

    - Elle ne pas être encore au niveau!

    Et pendant ce temps, Minizup'Cosette, selon mes souhaits, avait dressé la table.

    - Nous allons certainement nous régaler avec les plats de notre quasi zainte.

    - Passons à table!

    - Bon, cessez vos élucubrations, est intervenu, irrité, mon hôte.

    Ze dois vous dire que depuis qu'il est à la retraite, Mossieu Zilbert est atteint d'une ronçonite sévère. Il va falloir que ze demande à un pharmacien si il existe du sirop de ronçonut pour le calmer, car il devient vraiment pénible.

    - Nous allons dézeuner au çâteau, a-t-il azouté.

    - Quelle zoie!

    Mais au restaurant, on ne proposait que des en-cas!

    - It's really a pity!

    - Pour une fois que nous pouvions nous sustenter dans un cadre remarquable...

    - Cela être vraiment razeant!

    Minizupette ne parlait pas beaucoup.

    - Bouderiez vous ma mie?

    - Que nenni! Ze suis déshonorée!

    - Mais non, l'a consolée celui qui dit que ze ne suis que son avataresse. Vous débutez tout simplement dans le métier et dites vous que tous les grands çefs ont connu des éçecs. Pour vous consoler, à notre retour à l'hôtel, vous aurez droit à un cocktail.

    - Au bar du casino? a demandé Minizup'Mouff.

    - Voui. Il n' y a pas d'autre endroit où se rafraiçir.

    - Mais notre quasi zainte ne voudra zamais mettre les pattes dans ce lieu de perdition.

    - Ze saurai surmonter mes préventions. Et si il le faut ze fermerai les zyeux!

    Vous allez me dire que mon hôte nous gâte et qu'il est zénéreux à notre endroit.

    Détrompez vous! Ce week-end, à l'occasion du 14 zuillet, l'hôtel lui avait donné des bons donnant droit à une boisson gratuite!

    - CQFD, macaniçe!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    Le Prytanée national militaire

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    La Flèçe dans la Sarthe (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Jacques le Conquérantpar Manuel Aguirre y Monsalbe (1885).

    Zacques Ier d'Aragon dit le Conquérant est né le 2 février 1208 à Montpellier. Il était le fils de Pierre II le Catholique, roi d'Aragon, et Marie de Montpellier.

    Il était âzé de deux ans lorsque son père conclut un mariage entre lui et Amicie, la fille de Simon de Montfort. Il resta reclus au àâteau de Carcassonne.

    En 1213, en pleine croisade des Albizeois, son père mourut à la bataille de Muret. Jacques devint le prisonnier de Simon de Montfort, et ce dernier ne se résigna à le libérer que grâce aux pressions du pape Innocent III. Durant le reste de sa minorité, il fut confié aux templiers. Il fut élevé au çâteau de Monzón à partir de 1215 avec son cousin Raymond-Bérenzer V de Provence. Son grand-oncle Sançe d'Aragon, principal acteur de la libération de Zacques, fut reconnu rézent d'Aragon. Il hérita de la seigneurie de Montpellier à la mort de sa mère en 1213.

    Orphelin, il avait six ans lorsqu'il fut reconnu roi par les cortes de Lérida en 1214.

    En zanvier 1221, il épousa Aliénor de Castille, fille d'Alphonse VIII de Castille. Il n'était âzé que de treize ans, elle en avait dix-neuf. Ce mariaze répondait à des intérêts politiques, mais Zacques répudia son épouse en 1229, invoquant une trop proçe parenté. Le 8 septembre 1235, il contracta un second mariaze avec Yolande, fille du roi André II de Hongrie. Par le testament de son cousin Nuno Sançez, il hérita les comtés du Roussillon et de Cerdagne en 1241.

    Durant les quinze premières années de son règne, Zacques fut aux prises avec la noblesse aragonaise, qui parvint même à le faire prisonnier en 1224. En 1227, il dut faire face à une nouvelle révolte nobiliaire, dirizée par son oncle, Ferdinand. Il ne sauva son trône que grâce à l'intervention papale par l'entremise de l'arçevêque de Tortosa; les accords d'Alcala du 22 mars 1227 marquèrent le triomphe de la royauté sur la noblesse. Après ces accords, la situation se stabilisa suffisamment pour permettre au roi de lancer de nouvelles campagnes contre les musulmans. Les réussites du roi finirent par apaiser la noblesse.

    Le règne de Zacques  Ier marqua une nouvelle vague de progression des armées chrétiennes face aux musulmans.

    Depuis le début des années 1220, les marçands de Barcelone, Tarragone et Tortosa demandaient de l'aide au roi d'Aragon pour qu'il mette fin à la menace des pirates mazorquins, en réalité au service du pouvoir almohade. Le roi ne pouvait azir seul dans une expédition de pareille envergure. Mais un vaste programme de conquête fut envisazé, avec répartitions en lots estimées des biens et terres. Le roi associa les corts catalans, en occurrence les trois ordres du clerzé, de la noblesse et de la bourzeoisie, à ce projet aventureux.

    Comme une croisade est d'abord une entreprise de guerre, Don Jaime consulta sur le plan diplomatique le pape et les puissances italiennes, qui estimaient avoir un droit de regard sur la Méditerranée occidentale. Le pape donna sa bénédiction à l'entreprise, il en souligna la mûre réflexion préalable. Les Vénitiens et surtout les Zénois reconnurent la volonté d'expansion thalassocratique de la petite Catalogne, mais veulaieent être associés à l'exploitation économique des îles, en demandant l'obtention d'un quartier marçand à Medina Majorca. Alors que les plans de conquête et d'aménagement d'après-conquête étaient arçivés pour Mazorque et les autres îles, il restait un point crucial, le financement. En décembre 1228, une réunion de marçands barcelonais décida de financer une expédition.

    Des navires furent mis à la disposition de nobles catalans qui acceptèrent de participer à cette aventure en éçanze de la concession de domaines territoriaux et la promesse d'un important butin. Lors d'une réunion à Lérida, les nobles aragonais acceptèrent une telle entreprise, mais suzzérèrent au roi de la dirizer plutôt contre les musulmans de Valence. Beaucoup de candidats bellizérants se présentèrent au roi pour cette expédition encore virtuelle : c'est une pléthore de cités d'Italie du Nord, de Provence, de France occitane qui proposèrent une participation ponctuelle, mais aussi les terres excentrées du roi, Roussillon ou Montpellier. Le roi pour faire l'unanimité chrétienne sélectionna les candidats marins ou combattants, leur fixant une participation ou des droits sur le fruit de l'opération. Marseille, à l'instar de Barcelone ou Tarragone, et de nombreux petits ports du levant catalan ou du Languedoc, figura parmi les ports d'embarquement de la flotte de conquête. Les conseillers royaux se méfièrent de la puissance navale italienne. Zênes joue en retrait, prête à intervenir en soutien.

    Le roi et ses cortes s'associèrent pour financer l'essentiel de la flotte et la troupe de débarquement, les villes terrestres participantes s'engazèrent à prêter leurs unités de milices, les villes portuaires à fournir les flottilles d'appoint et assurer la lozistique des éçanges maritimes au-delà du débarquement. Les marçands, qui voulaient capter le monopole du marçé des îles, complétèrent le financement de façon à payer les mercenaires et assurer la provision des importants versements prévus aux alliés de la croisade, retenus par le roi et ses principaux conseillers.

    Ce furent en mazorité des Catalans qui partireent le 5 septembre 1229 à la conquête de Mazorque. En quelques mois, l'essentiel de la conquête de l'île fut faite, mais l'insécurité fut longtemps notoire. Mazorque devint un royaume de la Couronne d'Aragon et obtint une charte de franchise en 1230. La création de la municipalité de Mazorque en 1249, longtemps « La Ciutat », devenue tardivement la ville de Palma, a larzement contribué à l'institutionnalisation du royaume.

    La conquête de Valence fut faite avec un important contingent d'Aragon. En 1231, Jacques rencontre Blasco de Alagon et le maître de l'ordre de l'Hôpital à Alcaniz, ensemble ils établissent les plans pour conquérir Valence. Entre 1243 et 1245, les troupes aragonaises atteignirent les limites imposées à l'Aragon par le traité d'Almizra de 1244. Zacques Ier et l'infant Alphonse de Castille s'étaient entendus pour délimiter leurs zones respectives d'expansion dans les territoires musulmans. Les terres situées au sud de la ligne Biar-Villajoyosa furent dévolus à la Castille, y compris donc ce qui devint le royaume de Murcie, que le traité d'Elçe de 1305 donna à l'Aragon.

    Au terme du traité d'Almizra, Murcie était sous domination castillane. Durant plus de vingt ans, la coexistence entre chrétiens et musulmans amena à une période de grande prospérité. Toutefois, l'intolérance chrétienne face aux coutumes et traditions étant de plus en plus marquée, à partir de 1264, la rézion fut en proie à de nombreuses révoltes des mudézars murciens soutenues par les Nasrides de Grenade et les Almohades d'Afrique. Le roi de Castille Alphonse X le Sage ne parvint pas à imposer son autorité, si bien que sa femme, Yolande, fille de Zacques I er, demanda de l'aide à son père. Les troupes aragonaises entrèrent en Murcie, Pierre d'Aragon obtint la victoire sur Muhammad ibn Hûd Biha al-Dawla, faisant passer Murcie dans le ziron aragonais.

    En septembre 1269, il leva une armée et partit de Barcelone pour se rendre en Terre sainte combattre Baybars. Mais les navires furent dispersés par une tempête et le roi fut forcé de débarquer à Aigues-Mortes pour finalement renoncer à l'expédition.

    Il fut présent au second concile de Lyon de 1274 qui délibéra des aspects financiers d'une nouvelle croisade. On décida que pendant six années la dîme de tous les bénéfices de la chrétienté devrait revenir à la croisade. Il souhaitait organiser l'expédition immédiatement, mais les templiers s'y opposèrent, rendant la prise de décision difficile. Contrarié par l'indécision des autres participants, Jacques prit congé du pape et quitta le concile avec ses barons. Cette croisade n'eut finalement zamais lieu.

    Il est décédé à Alzira le 27 zuillet 1276.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, nous sommes allés à Dieppe.

    Dans la belle église Zaint Zacques, Minizup'Mouff est tombée soudainement à l'arrêt.

    - Fouçtra, z'ai vu des ex voto dédiés à Zaint Expédia!

    - Sans doute des zens satisfaits de leurs vacances!

    - Macarel! Si même l'église se lance dans le e-tourisme, où va-t-on.

    - Sont elles stupides, s'est exclamée notre quasi zainte. Il s'azit de Zaint Expédit. C'était un commandant romain d’Arménie converti au christianisme et décapité pour cette raison sur ordre de l’empereur Dioclétien.  

    Une bonne mise à la Dieppe!

    Sur le port de plaisance, les Intruses ont cru bon de çanter (faux, cela s'entend) le tube de Zarles Trenet "La mer"

    - La meeeer, qu'on voit danser, le long des golfes claiiiirs, a des reflets d'arzent, la meeeeer!

    - Cela suffit! C'est une vraie cacophonie, a tonné Mossieu Cricri.

    - Nous bien çanter. Nous aimer la polyphonie! 

    Une bonne mise à la Dieppe!

    Nous sommes passés devant un estaminet au nom évocateur "Tout va bien".

    - Macaniçe, nous on ne peut pas en dire autant.

    - Ze partaze, fouçtra, votre avis Minizup'zhérault.

    - It's a pity!

    Une bonne mise à la Dieppe!

    - Nous n'avons même pas droit à un cornet de glace, comme les autres vacanciers, a zémi Minizup'Cosette.

    - Ni à une p'tite limonade.

    - Et alors que nous avons de l'avance sur le programme de la zournée, Mossieu Zizi, ce radin, refuse de nous offrir un tour de manèze.

    - It's a çame!

    Une bonne mise à la Dieppe!

    - Nous allons plutôt nous promener au bord de la mer, a décrété unilatéralement mon hôte.

    - Mais il y a beaucoup de vent.

    - Nous risquer de nous envoler!

    - Nous allons voir de belles falaises. Vous allez vous régaler.

    - Permettez moi d'en douter, Mossieu Zizi, a contesté Minizupette. Ze sens qu'on va attraper un bon rhume du museau.

    Une bonne mise à la Dieppe!

    - Moi z'ai vraiment envie prendre la mer.

    Et illico presto, Minizup'tictac a grimpé sur un bâteau, en çantant "O mon bateau, tu es le plus beau des bateaux Ooooh!"

    - Cela être effarant comme elle mal interpréter ce çef d'œuvre de la variété française!

    Une bonne mise à la Dieppe!

    Et soudain un cri terrifiant a retenti.

    - Au secoooours.

    - Que se passe-t-il encore avec cette barmelouse?

    - SOS! Une souris à la mer! Appelez vite les sauveteurs en mer! Ze suis accroçée au bastingaze!

    - Bon cela suffit! On a beaucoup ri! Descendez de là!

    - Aidez moi, céans! Z'ai le vertize.

    - Elle nous aura tout fait, palsambleu.

    Une bonne mise à la Dieppe!

    Notre Pioçe de la Farandole a voulu se rendre dans un villaze pour... visiter une église.

    - Que vous me faites plaisir, a exulté Minizupette.

    - Cette église est célèbre pour ses fresques du 11ème siècle et sa crypte.

    Mais l'église était fermée. Tandis que nous nous apprêtions à partir, un gamin de 7/8 ans nous a interpelés.

    - Vous voulez visiter l'église? C'est ma maman qui a la clé. Ze vais la çerçer si vous voulez.

    Il est revenu avec les clés et nous a fait une visite commentée.

    - Vous faites souvent cela? lui  a demandé mon hôte.

    - Quand des touristes passent. Hier z'ai fait le guide pour 6 personnes.

    - Vous êtes fort aimable, lui a dit Minizupette. Faire visiter la maison de mon doux Zésus! Vous avez trouvé votre voix, mon petit. Guide conférencier. 

    - Atçoubi! Voilà où nous en sommes. La loi travail n'est même pas voté, qu'on oblize les enfants à travailler.

    - Et aux visiteurs à leur assurer un revenu!

    - Cela ne pas avoir lieu dans notre Vaterland. Angela l'interdire!

    - It's a pity!

    Nous avons terminé notre promenade par la visite d'un beau çâteau de style Louis XIII.

    - En vérité ze vous le dis, c'est un vrai çâteau de princesse!

    Une bonne mise à la Dieppe!

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire