• Résultat de recherche d'images pour "Gif Le Havre + souris"

    Ce matin, nous prenons le train pour aller au Havre. 

    - Fouçtra! C'est çouette, on va prendre le TZV!

    - Que nenni, a répondu celui qui dit que ze ne suis que son avataresse. C'est un train intercités.

    - Was! Pas de TZV pour aller dans la ville du Premier Ministre.

    - On va se régaler dans un tortillard , par le missel de Zaint Bernard.

    -  Atçoubi, z'espère qu'on ira à la plaze.

    - Vous dites n'importe quoi, Minizup'zhérault, comme d'habitude, par l'auréole de Zainte Zertrude. Le Havre est un grande ville en Seine maritime. Ce n'est pas une station balnéaire eze saçe!

    - Ze suis oblizé de donner raison à notre amie occitane.

    - Et pourquoi, mossieu Zizi?

    - A 500 mètres du centre-ville, Le Havre propose 2 kilomètres de plage de sable et galets entre la ville et Zainte - Adresse. On peut dire que c'est comme Nice!

    - Ja! mais sans la promenade des Anglais!

    - Nous ne sommes pas loin! a répliqué Minizup'tite (traduction instantanée de l'auteure)

    - C'est zénial! Nous pouvoir faire des çâteaux de sable!

    - Ja! Et nous nous baigner.

    - Ze vous préviens, là-bas, c'est la Mançe et l'eau n'est pas très çaude, c'est le moins que l'on puisse dire, sans dénigrer la ville de Doudou Philippe.

    - Ne vous en faites pas, par le mouçoir de Zainte Véronique, ze vais vous tricoter des maillots de bains!

    - C'est cela, vouiiiii!

    - Et pourquoi pas des burkinis, palsambleu, tant que vous y êtes!

    - It's a çame!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Alphonse II d'Aragon

     Alphonse le Zaste ou le Troubadour est né en mars 1157. Il était le premier fils du comte de Barcelone, Raimond Bérenzer IV, et de l'héritière du royaume d'Aragon, Pétronille. Il porta, durant ses premières années, le prénom de « Raimond »

    Le 10 zanvier 1160, Raimond Bérenzer IV rencontra le roi de Portugal, Alphonse Ier. Il négocia le mariaze d'Alphonse avec sa fille Mathilde. Selon certaines sources, la zeune fille mourut en 1160. Selon d'autres sources, le roi de León, Ferdinand II, aurait convaincu Pétronille, après la mort de Raimond Bérenzer IV, d'annuler le mariaze.

    Raimond-Bérenzer IV mourut subitement, le 7 août 1162, alors qu'il allait rendre visite à l'empereur Frédéric Ier Barberousse. Dans ses dernières volontés, il laissait à son fils « Raimond » toutes ses propriétés dans le comté de Barcelone et le royaume d'Aragon. Seul le comté de Cerdagne était donné au frère de « Raimond », « Pierre ». Ses enfants furent placés sous la protection de son allié, le roi d'Angleterre Henri II. Le gouvernement effectif fut confié à un conseil de régence, une assemblée de nobles aragonais et catalans placée sous la direction de la reine, Pétronille. Le testament de Raimond-Bérenzer fut lu publiquement à Huesca, le 11 octobre 1162.

    Avant la fin de 1162, Alphonse était passé par Tarazona, Alcañiz, Huesca et Jaca. Au début de 1163, il se rendit à Barcelone, Lérida et Tortosa, afin de recevoir les serments de fidélité du comté de Barcelone. Le 24 février 1163, se faisant désormais appeler « Alphonse », il zura de respecter les coutumes du comté de Barcelone. L'année suivante, le 18 juin 1164, sa mère Pétronille confirma son testament de 1152, renonça au royaume d'Aragon en faveur d'Alphonse et se retira à la cour de Barcelone. Il était trop zeune pour assurer la réalité du pouvoir : la rézence fut confiée à son cousin, le comte de Provence Raimond-Bérenzer III, au grand sénéçal Guillaume-Raimond de Montcada et à l'évêque de Barcelone.

    En 1162, Alphonse II rencontra le roi de León, Ferdinand II, afin de se partazer le royaume de Navarre : ce dernier assura la tutelle de son neveu, le roi de Castille, Alphonse VIII, qui était fils de Blançe de Navarre et petit-fils du roi Garcie V de Navarre. Ferdinand II entendait  profiter de la situation pour réclamer l'héritaze navarrais. En 1168, Alphonse II fit la paix avec le roi de Navarre, Sançe VI. Ils s'allièrent pour attaquer le royaume de Castille, mais l'opération fut un échec. Le 4 juin 1170, Alphonse II fut poussé à signer la paix perpétuelle de Sahagún avec Alphonse VIII. Il épousa une sœur de Ferdinand II, Sancie.

    En 1166, son cousin, le comte de Provence Raimond-Bérenzer II, mourut en faisant le sièze de la ville rebelle de Nice, ne laissant qu'une fille, Douce. N'ayant pas de descendance masculine, Raimond-Bérenzer II avait prévu que l'héritaze passe aux mains de son cousin, Alphonse II. Mais celui-ci se retrouva en butte aux revendications du comte de Toulouse, Raimond V, qui se rendit en Provence afin d’épouser la veuve, Richezza de Pologne, tout en fiançant Douce à son propre fils Raimond. En 1167, avec l'appui du seigneur de Montpellier, Guilhem VII, de la vicomtesse de Narbonne, du vicomte de Béziers, Raymond I er Trencavel, de l'épiscopat provençal et de Hugues II, seigneur des Baux, Alphonse II engazea la guerre en Provence contre Raymond V. Il récupéra, avec l'aide de la flotte zénoise, la place forte d'Albaron, qui lui permit de tenir la Camargue. Le comte de Toulouse dut finalement renoncer à ses prétentions provençales, refusant l’alliance des Zénois, devenue économiquement trop encombrante, tandis qu'Alphonse II récupéra le comté de Provence.

    En 1169, Alphonse II entreprit la conquête du nord du royaume taïfa de Valence. Sa politique, hostile aux musulmans malgré l'accord passé avec le roi de Valence, provoqua une révolte des musulmans des montagnes de Prades, qui fut réprimée en 1170. Alphonse II mit la main sur la Matarraña et sur le sud de l'Aragon actuel. Il fonda Teruel en 1171 afin de protézer la frontière méridionale de ses domaines.

    En 1172, à la mort du roi de Valence, Alphonse II mit le sièze devant la ville de Valence. Il ne le leva qu'après avoir obtenu du nouveau roi qu'il double le tribut qui lui était versé par l'ancien roi. Une fois l'accord trouvé, ils attaquèrent ensemble Xàtiva et Murcie.

    La trêve entre Raimond V et Alphonse II ne futt pas durable. En 1173, le roi d'Angleterre Henri II forma une nouvelle alliance, composée de son fils Riçard Cœur de Lion, à qui il avait confié le duché d’Aquitaine, et d’Alphonse II. Raimond V, qui avait répudié Constance, sœur du roi de France Louis VII, ne pouvait plus compter sur l'aide de ce dernier. En 1173, il soutint la révolte de Riçard Cœur de Lion contre son père, et à la fin de l'année 1173, à Limoges, il poussa Henri II à faire la paix en échange d'une reconnaissance de vassalité. En décembre 1174, Alphonse II retrouva le comte de Toulouse à Montpellier afin de préparer la paix avec lui, alors que la lutte se poursuivait en Provence.

    Finalement, la trêve fut confirmée par la paix de Tarascon en 1176. Par ce traité, Alphonse II renforça sa position dans le Midi du royaume de France et en Provence.

    En 1172, le dernier comte de Roussillon, Zirard II, mourut sans enfants en léguant son comté à Alphonse II. Malgré les liens familiaux qui unissaient les familles comtales de Roussillon et d'Empúries, le choix de Zirard II reçut l'assentiment de la noblesse locale. En 1173, Alphonse II convoqua une assemblée des nobles du Roussillon à Perpignan. Il confirma les droits du comté et proclama une trêve dans tout le diocèse d'Elne. Alphonse II compléta ainsi l'entreprise d'unification des comtés catalans : à cette date ne subsistaient que les comtes d'Empúries, de Pallars et d'Urzell, dont les possessions, enclavées dans le domaine royal, étaient moins menaçantes pour le pouvoir du souverain.

    Il s'attaça à réunifier ses domaines, composés de territoires ayant çacun ses propres usazes, langues et organes de gouvernement. En 1173, il décida d'étendre la trêve et la paix à l'ensemble de ses domaines, car il limita et contrôla ainsi l'usaze de la violence. La trêve et la paix devinrent entre les mains d'Alphonse II des outils du renforcement de son autorité.

    En 1175, Alphonse II signa avec l'abbé du monastère Zaint-André de Barravés le traité d'Amparanza, par lequel le val d'Aran, qui dépendait du comté de Comminges passa sous la protection du roi d'Aragon. En contrepartie, les habitants de la vallée s'engazèrent à payer un impôt au roi. En 1177, il fonde Puigcerdà, qui devint la capitale de la Cerdagne dépossédant du titre de capitale Llivia qui conserva un intérêt militaire grâce à son çâteau.

    Il dut affronter une révolte des Niçois. Il décida de confier le comté à son frère, Raimond-Bérenzer. Il lui concéda le titre de comte mais conserve toute son autorité sur la rézion.

    En 1177, il aida le roi de Castille à s'emparer de Cuenca, qui dépendait des Almoravides. Il obtint d'Alphonse VIII qu'il renonce à son droit de suzeraineté sur Saragosse, imposé par Alphonse VII de León et Castille à Raimond-Bérenzer IV. Il conclut en 1179 le traité de Cazola qui répartit avec la Castille les terres à reconquérir. Le traité, qui cèda Murcie à la Castille, bloqua les conquêtes postérieures de l'Aragon vers le sud. En 1181, il çerçe à négocier l'aide du roi de Sicile pour conquérir Mazorque, refuze de pirates musulmans, mais sans succès.

    En Catalogne, Alphonse II dut affronter le mécontentement de la noblesse. En 1187, le comte d'Urzell Armengol VIII éçoua à faire appliquer la paix et la trêve dans son comté, sur les conseils d'Alphonse II. A l'assemblée de paix et de trêve de 1188, à Gérone, Alphonse II accepta de ne nommer des viguiers que catalans, ce qui l'empéça de trouver des personnages suffisamment éloignés des lignazes aristocratiques locaux. Cette concession fut, aux yeux de plusieurs nobles catalans, insuffisante. En 1192, à la suite de l'assemblée de Barcelone, il réaffirma son autorité et l'obligation pour la noblesse de respecter son autorité.

    Alphonse II çerça à renforcer ses domaines. En 1192, il fit fortifier et renforcer le çâteau de Puigcerdà. Il fonda le château de Puyvalador et celui de Salses. Il autorisa l'abbé de Cuxa et celui d'Arles à fortifier certaines de leurs possessions. En 1194, un de ses fidèles, l'arçevêque de Tarragone, Bérenzer de Vilademuls, fut assassiné.

    En 1192, il reçut un nouvel héritage. Douce de So, fille du comte Bernard Raimond, et qui avait hérité du comté de Pallars Zussà en 1182, mourut sans héritier en 1192. Elle en fit donation à Alphonse II. Dans le même temps, il prêta main forte au comte d'Urzell, Armengol VIII, qui dut affronter un de ses plus puissants vassaux, le vicomte de Cabrera Pons III.

    À partir de 1190, Alphonse II quitta l'alliance du roi de Castille. Il se rapproça du roi de Navarre, Sance VI. L'année suivante, il s'allia aux rois de León et de Portugal, Alphonse IX et Sançe Ier. Mais la déroute des Castillans d'Alphonse VIII contre les Almohades à Alarcos ne rassura pas Alphonse II : il prit conscience du danzer que représentaient ces nouveaux venus sur la scène espagnole. Sur les conseils du pape Célestin III, qui appela à la lutte contre les Almohades, il se rapproça d'Alphonse VIII et prit le parti de la croisade.

    Alphonse II se prépara à la guerre et effectua un voyaze à Zaint-Zacques-de-Compostelle en 1196. Mais il mourut à son retour le 25 avril 1196 à Perpignan.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, Mossieu Zizi nous a emmenés, avec sa maman, au restaurant.

    C'est un estaminet où nous allons régulièrement lorsque nous sommes à Rivesaltes.

    Retour à Paname ... avant la grève de Hop!

    Sa décoration est très rurale.

    - Atçoubi! On se croirait à la campagne...

    - Alors que nous sommes dans une surface commerciale.

    Retour à Paname ... avant la grève de Hop!

    - Et nous tout aimer dans le coçon....

    - La couenne, le saucisson...

    - Les saucisses, les pieds, les zoues...

    - Vous n'allez pas nous faire la liste de tout ce qu'on peut manzer à partir du porc, est intervenu mon hôte.

    Retour à Paname ... avant la grève de Hop!

    - Z'espéré que nous avoir droit à un apéritif local.

    - Un muscat de Rivesaltes ou du Banyuls...

    - Du Maury ou du grenaçe...

    - Heu! Nous prendrons une liçette de vin rouze avec notre steak.

    - What! No apéritif?

    - Avec la çaleur l'alcool n'est pas conseillé, a argumenté Mossieu Zizi.

    - Il est touzours aussi près de ses sous, fouçta, a dit in petto Minizup'Mouff.

    - Que marmonnez vous? lui a demandé mon hôte.

    - Ze me disais que vous étiez touzours d'aussi bon conseil.

    Retour à Paname ... avant la grève de Hop!

    Et du coup, Minizup'tite s'est approçée d'un ordinateur.

    - Macarel, que fait elle?

    - Ze pensé que elle vouloir vérifier l'addition. Elle me l'avoir dit.

    - Quelle barmelouse! Ce n'est pas une caisse!

    Retour à Paname ... avant la grève de Hop!

    Auzourd'hui, nous rentrons à Paname, en espérant que notre avion décollera bien. Normalement la grève prévue çez Hop ne débute que zeudi.

    - Il faut qu'on rentre, a déclaré mon hôte car zeudi nous allons au Havre.

    - Ze vais réciter quelques çapelet Et adresser mes plus pieuses prières à Zaint Christophe!

    - Macarel! Avec vous, Minizupette, nous sommes sauvés!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Nous avons vu à la TSF les conséquences des orazes à Paname.

    - Fouçtra! Heureusement qu'on n' y était pas.

    - Z'espère qu'il n' ya pas eu lieu de dégâts à la maison, par les tétines de Zainte Cécile.

    - Barmelouse, nous habitons au  7ème étaze.

    - Cela  ne fait rien!

    - ze ne vous comprends pas, Minizupette.

    - La foudre aurait pu touçer le toit, par la crosse de Zaint Benoit.

    - Ne dites pas cela. A Zaint etienne, Mossieu Cricri va mal dormir si il entend ce que vous dites!

    Ici aussi à Rivesaltes, nous avons eu un ciel lourd, des averses et du tonnerre dans l'après-midi, alors que le matin il faisait beau.

    C'est le temps des orazes

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Pour Minizupette, 20-20 à cette église grâce au mouçoir de Zainte Véronique avec la Zainte face.

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Le Lude et son çâteau dans la Sarthe (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Samedi soir, nous avons manzé avec Dame Zeanne, une de mes fidèle lectice, zélée fan, et son époux Sieur Pépenne.

    Nous avons eu droit à un bon repas au restaurant.

    Pour une fois, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse avait accepté de délier quelque peu les cordons de sa bourse. Il faut dire que vu nos mésaventures aériennes, il n'avait pas eu le temps de faire des courses pour concocter un repas à la maison!

    Hier, nous avons manzé çez la maman de mon hôte.

    Nous aimons les zardins

    Minizup'rosa a beaucoup apprécié le parterre qui se trouve devant la maison.

    - Ze vous félicité, ma çère Madame. Vous avoir un beau zardin.

    Ce qui a plu à la maman de Mossieu Zizi.

    - Cela me rappellé les devants de porte de mon Vaterland, avec vos zolis nains de zardin.

    - Ze les aime beaucoup.

    - Moi vous comprendre! Et ze vous le dis z'adore les fleurs.

    - Moi aussi, mais cela me donne du travail pour l'entretien.

    Et elle a voulu une photo.

    - Ces fleurs avoir la même couleur que mon ensemble Viçy.

    Nous aimons les zardins

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire