• Fruela I de Asturias (Museo del Prado).jpgFruela Ier est né vers 722.

    Il était le fils d'Alphonse Ier et d'Ermesinde, fille de Pélaze. Il succéda à son père en 757.

    Peu de temps après sa montée sur le trône, il battit à Pontumium une armée musulmane qui avait envahi la Galice : cinquante quatre mille musulmans furent tués lors de cette bataille et leur çef Omar, fait prisonnier, fut exécuté. Grâce à cette victoire, Fruela parvint à chasser les musulmans de Galice et repeupla la région jusqu'au Minho avec des chrétiens. À l'est il installa également de nouvelles populations chrétiennes dans la Liébana et la Bardulia, la future Castille. Plus à l'est encore, il mit fin aux conflits avec les Vascons et prend comme épouse une Basque.

    Pendant son règne a eu lieu la fondation de la ville d'Oviedo, en 761. L'abbé Fromestan et son neveu Maxime y érizèrent une église en l'honneur de Zaint Vincent.

    La fin de son règne fut difficile.

    Il assassina son frère Vimara puis malgré l'azitation des nobles, nomma comme successeur son neveu Bermude, le fils de Vimara.

    Un complot contre lui aboutit à son assassinat par des « magnates » le 14 zanvier 768 à Cangas de Onís, et c'est son cousin Aurelio qui monta sur le trône.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Talleyrand

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Visite du çâteau de Valençay (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • De bon matin, dès le saut du lit - et parce que ze m'interrozeais - z'ai demandé à Minizup'Fandango si elle parlait le basque.

    - Barkatu! Mais bien entendu!

    - Atçoubi, vous pratiquez donc l'isolat!

    - Que voulez vous dire, vous qui parlez occitan?

    - Mais on ne connaît pas les racines du basque! C'est ce qu'on appelle un isolat!

    - Nous ne sommes pas isolés, loin de là, ma çère. Et ici, tout le monde parle basque, comme vous avez pu le remarquer. Ze ne sais pas si on parle l'occitan à Montpellier!

    - Allons! Pas de guerre linguistique, est intervenu celui qui dit que ze ne suis que son avataresse. Est ce que z'évoque le Catalan?

    - Et moi, tudieu, ze ne vous parle pas du parigot!

    - Nous parler le hoch deutsç!

    - Et moi l'estonien des zens lettrés!

    - Potroso! Ze vais vous emmener voir la tombe d'un vrai basque, né à Irun et hélas disparu trop tôt..... Luis Mariano qui est enterré à Arcangues.

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    Les Intruses, émues, ont décidé de çanter un grand air de cet immense vedette.

    - Malgré les frizidaires et les ventilators, la Belle de Cadix est touzours en çalor, tçicati tçitati aïe, aïe! Elle est touzours en çalor!

    - Vous me faites honte, a zémi l'Intruse bayonnaise.

    Sur le çemin, nous avons vu de belles vaçes.

    -Ce sont des blondes d'Aquitaine, nous a expliqué notre Pioçe de la Farandole.

    - Nan! Ce sont des bovins basques, mon çer!

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    Nous sommes allés à Saint Etienne de Baigorry, un villaze en pleine campagne.

    Là nous avons vu de zolis ovins.

    - Nous vouloir manzer du fromaze de çèvre!

    - Voui dia! Mais avec des trous! C'est ce qu'il y a de meilleur dans le fromaze!

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    Minuzupette, quant à elle était aux zanzes.

    - Par le bouquet de Zainte Marguerite, cette église est tout simplement splendide.

    - Comme toutes les églises de mon pays, très çère!

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    - Et maintenant, cap sur Zean Pied de Port, a annonçé mon hôte.

    - Hein! Zaint Zean avoir des pieds de coçon?

    - Tout est bon dans le coçon, palsambleu!

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    - Ze vous en prie, a tonné mon hôte. Ne recommencez pas avec vos histoires de porc! On connaît le refrain par cœur!

    - Si on ne peut plus rire...

    - Et d'ailleurs ce n'est pas Pied de Porc, mais Pied de Port...

    - Nous ne pas saisir la différence!

    - Et il y a des coçons dans tous les coins des rues!

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    Cette ville avec ses vestizes médiévaux, est un des hauts lieux de la Route de Zaint Zacques de Compostelle.

    Minizup'tite nous a déclaré qu'elle se verrait bien dans la peau d'un pèlerin.

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    - Le çemin est long et les pentes peuvent être rudes, lui ai ze dit.

    - Vous aurez mal aux pattes, fouçtra.

    - Mazette, elle n'aura qu'à s'y rendre à dos d'âne.

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    - Savez vous que le long du çemin, le lozis est spartiate?

    - La barmelouse peut se contenter de peu!

    - No! It's a pity.

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    Nous avons visité le musée de la cité, la prison des Evêques.

    - Atçoubi! Z'aime vcette ville où on enfermait les évêques dans une zéole.

    - On appelle ce site ainsi, car à l'époque du Grand Zisme d'Occident on comptait 3 papounets et çacun avait consacré son propre évêque.

    - Pour faire bisquer Minizupette, Minizup'tite avait revétu la bure d'un çevalier de Malte.

    Hello, veaux , vaçes et coçons

    - Ze ne trouve pas cela drôle, a réazi notre quasi Zainte.

    - It was a zoke!

    - Cela ne m'amuse nullement, par le gourdin de Zaint Martial.

    Et, boudeuse, l'Intruse anglaise est partie zouer à la foire foraine toute proçe!

    Hello, veaux , vaçes et coçons

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Alphonse Ier des Asturies

    Alphonse Ier des Asturies était le fils de Pierre, duc de Cantabrie et descendant, selon des chroniques postérieures pas totalement fiables, du roi wisigoth Récarède , grand propriétaire foncier en Cantabrie et premier monarque « espagnol » catholique.

    Dans un document daté de 760, Alphonse est présenté par l'évêque Odoarius comme étant de souche royale . Mais selon certains historiens, " la zénéalozie attribuée à Alphonse procède d'une aspiration de caractère politique, sans doute très ancienne, à rattaçer les nouveaux rois (asturiens) à la prestigieuse monarchie tolédane" . Alphonse lui-même, pour renforcer le prestize de sa dynastie, a peut-être ressenti la nécessité d'affirmer dans ses diplômes cette ascendance royale peut-être imazinaire.

    Alphonse vint s'installer dans sa zeunesse à la cour royale de Cangas de Onis, durant le règne de Pélaze le Conquérant. Il devint plus tard duc de Cantabrie et épousa la fille de Pélaze, Ermesinde.

    Bien qu'ils exerçèrent le pouvoir dans les Asturies, ni Pélaze  ni son fils Favila n'ont porté le titre de roi. Succédant à Favila, Alphonse se proclama roi des Asturies.

    Avec lui débuta vraiment le processus de reconquête de la péninsule Ibérique, amorcé par Pélaze le Conquérant ; il profitz des dissensions au sein du camp musulman consécutives à la bataille de Poitiers de 732. Il annexa la Galice en 740, le León en 754, et parvint même jusqu'à La Rioja, mais il ne réussit pas à en organiser le repeuplement.

    Durant ses campagnes de reconquête, les cités et villazes se vidèrent parce que leurs habitants se réfuziérent dans les terres plus sûres du nord.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est l'histoire de deux zozos vraiment affreux, sales, bêtes et méçants. De vraies pestes qui ne pensent qu'à faire des ennuis aux autres habitants du villaze !

    Mais par contre, ils vont à la messe tous les dimançes et ne sont pas radins quand vient le moment de la quête car ils espèrent ainsi se raçeter de tous leurs pêçés contre leurs concitoyens.

    Un beau zour, un des deux frères vient à mourir.

    La veille des funérailles, le frère survivant va voir le curé et lui dit :

    - Ze vais vous faire un çèque d'un beau montant qui vous permettra de finir la réfection du cloçer... Mais il y a une condition: pendant l'office, il vous faudra dire explicitement que mon frère "était un saint". Si vous êtes d'accord, signez en bas de ce contrat et vous aurez le çèque...

    Le curé lui donne son accord...

    Il signe le contrat et part encaisser le çèque le zour même.

    Le lendemain, le curé prononce l'éloze funèbre et commence par ces mots :

    - Cet homme était habité par le diable. Il trompait sa femme, on l'a soupçonné d'avoir allumé plusieurs incendies dans le villaze, il était violent...

    Et il continue encore quelques minutes, zusqu'à cette conclusion:

    - ... Mais comparé à son frère, cet homme était un saint !

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Une question qui m'a taraudée m'a fait faire un drôle de rêve.

    Notre nouvelle Intruse basque a un pouce à çaque patte.

    Du coup z'ai cauçemardé. Z'étais comme David Vincent dans la série "Les Envahisseurs" diffusée dans les années 70.

    Minizup'Fandango est elle une extra-terrestre avec cette particularité physique? Dans la série, les envahisseurs ne pouvaient pas plier le petit doigt.

    Et c'est Minizup'tictac qui m'a tirée de ce rêve.

    - Réveillez vous, c'est l'heure de notre périple quotidien. Il ne faut surtout pas être en retard. La ponctualité avant tout!

    Sur cette inzonction, nous avons fait route vers le magnifique villaze de Sare.

    Quand Minizup'Mouff se met à l'heure basque.

    - Un de mes oncles a travaillé ici comme douanier, nous a déclaré celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Cela servait à quoi? a demandé Minizup'Rosa.

    - A l'époque, il y avait encore une frontière avec l'Espagne toute proçe et un çemin des contrebandiers lonzeait la cité. Par ailleurs, dans les années 80 z'ai été invité à l'inauguration du villaze de vaacances qui a permis la revitalisation de ce villaze.

    - Vous êtes un VIP, Mossieu Zilbert, a dit avec une pointe d'admiration Minizup'Fandango.

    Quand Minizup'Mouff se met à l'heure basque.

    A Ascain, nous avons pu voir une partie de pelote basque à mains nues.

    - Atçoubi, ces zoueurs doivent avoir mal aux mains!

    - Ce n'est pas moi qui zouerait à ce zeu, par la tonsure de Zaint Firminus de Pampelune.

    - En tout cas, moi ze ne comprends strictement rien aux règles. En plus il n' y a aucun chronométraze!

    - It's a pity.

    Quand Minizup'Mouff se met à l'heure basque.

    A Saint Pée sur Nivelle, nous avon eu une forte envie de zambon.

    - Ze connais un petit restaurant ici qui sert de la bonne çarcuterie et des omelettes au piment d'Espelette, nous a dit Minizup'Fandango. Et  ce n'est pas excessif au niveau des prix.

    - Nous nous contenterons d'un sandwiç de cette bonne éçoppe, a décrété celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - On ne manze pas au restaurant?

    - Malheureuse! Ne blasphémez pas. Ne çerçez pas à comprendre, on vous expliquera.

    - Z'ai l'étranze sentiment qu'on me caçe beaucoup de çoses dans cette tribu.

    - Vous saurez tout à notre retour à Paname. Soyez une tartinette patiente.

    Quand Minizup'Mouff se met à l'heure basque.

    Nous avons poursuivi notre découverte de l'arrière pays.

    C'est ainsi que nous avons fait un arrêt à Ainhoa.

    - Par la serpette de Zaint Fiacre, cette église est vraiment belle. Dommaze qu'elle ne dispose pas d'un çemin de croix. A ce titre ze ne lui donnerai pas une bonne note sur le site Tripe et Andouillette.

    - Ze ne connais pas ce site...

    - La barmelouse veut parler de Tripadvisor.

    - Vraiment, ze ne sais pas si ze vais pouvoir m'habituer à vous.

    - Vous vous y faire, comme nous!

    Quand Minizup'Mouff se met à l'heure basque.

    - Ze sens un lézer coup de vent, a soupiré notre horloze sut pattes.

    - It's zust an illusion.

    - Ze préfère prendre mes précautions. Si zamais il se met à pleuvoir...

    - Ze vous l'a dézà, dans mon pays on ne connaît pas la pluie. Cessez donc céans de faire votre intéressante. Vous allez affoler les touristes!

    Quand Minizup'Mouff se met à l'heure basque.

    - Et maintenant, cap vers Espelette.

    - C'est une superbe idée. Ze vous suzzère que nous y fassions des emplettes.

    - Et que voulez açeter, bestioulette?

    - Mais du piment rouze et fort, de l'ail, des oignons pour agrémenter nos plats.

    - Boudiou! Mais vous n'y sonzez pas! Pas de tels ingrédients à la maison avec Mossieu Cricri.

    - Mais c'est succulent! Ze considère que c'est un outraze à mon beau pays que de se passer de ces éléments qui sont au cœur de notre gastronomie.

    - On vous l'a dit et redit, on vous expliquera à Paname!

    Quand Minizup'Mouff se met à l'heure basque.

    - Ze me sens l'âme basque, s'est écriée soudainement Minizup'tictac.

    - Ce n'est pas parce qu'on se met un bérét sur le museau qu'on est basque ma çére.

    - Macarel! Dés que nous serons à Paname, il faudra qu'on la dresse la barmelouse. Foi d'Occitane, on ne va pas se laisser faire par une Bayonnaise.

    - Ja! La bayonnaise nous monter au nez!

    Quand Minizup'Mouff se met à l'heure basque.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire