• Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    Tout d'abord nous souhaitons un joyeux anniversaire à Mossieu Cricri.

    - Atçoubi! On ne lui a pas açeté un cadeau.

    - Nous lui ferons des bisous venant du fond du coeur!

    - Cela être la pensée qui compte!

    - Z'espère qu'il va nous inviter dans un bon restaurant, fouçtra! a déclaré Minizup'Mouff.

    Sinon , nous avons débuté notre découverte du Pays Basque.

    - Ze na partirai pas le ventre creux!

    - Vous avez bien raison, lui a dit Minizup'Fandango. Par çez nous le petit dézeuner est essentiel pour reprendre des forces dès le petit matin.

    - Tudieu! Ze vais finir par aimer les Basques!

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    Nous avons débuté notre périple par le villaze d'Hasparren.

    - Vous verrez, il y a auzourd'hui une fête locale, comme dans toutes les cités de la rézion au mois d'Août.

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    - Ici, les zens vendre des produits locaux.

    - Fouçtra des moutons, s'est exclamée Minizupette.

    Et les Intruses de çanter "Il, pleut, il pleut berzère, rentre tes blancs moutons..."

    - Saçez mesdames qu'au Pys Basque, il ne pleut pas! Le ciel est touzours bleu et la campagne est bien verte.

    - Pour que les paysazes soient si çatoyant, il faut bien de l'eau, macaniçe.

    - En fait c'est ... c'est ... c'est zéolozique!

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    Et sur les étals on trouve de la çarcuterie, du fromaze...

    - Mais ce n'est pas du fromaze à trous comme nous nous l'aimons.

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    La rézion est si petite, que nous sommes retrouvés rapidement dans le Béarn.

    - Qui ose dire que la Pays Basque est petit? Venez me le dire en face si vous avez quelque couraze. Vous verrez la force d'une bayonnaise.

    - Elle commencer à m'irriter.

    - Mitou, of course.

    Nous avons découvert Sauveterre du Béarn, un villaze médiéval.

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    A Saliès du Béarn, se déroulait une foire à la brocante.

    - Cela me donne une idée, a déclaré celui qui dit que ne suis que son avataresse.

    - Et laquelle, Mossieu Zizi?

    - Vendre quelques unes d'entre vous à l'encan!

    - It's horrible!

    - Mais ze ne faisais que plaisanter, Minizup'tite.

    - Avec vous, on ne sait zamais si c'est du lard ou du coçon.

    - Et tout est bon dans le coçon.

    - A Bayonne, on apprécie la ventrèçe.

    - Vous n'allez pas recommencer avec vos histoire de porc!

    - Pourquoi se met il dans cet état, a demandé Minizup'Fandango.

    - Ne çerçez pas à comprendre par le grill de Zaint Laurent. On vous expliquera.

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    En çemin, nous avons découvert l'abbaye d'Arthous.

    - C'était un établissement des Orémontrés, a cru bon de nous expliquer notre Pioçe de La Farandole.

    - C'est un ordre canonial catholique fondé par zaint Norbert de Xanten au début du 12ème siècle, a azouté Minizupette.

    - Elle en sait des çoses, s'est étonnée l'Intruse basque.

    - Elle connaît la liste des zaints et des zaintes sur le bout de ses pattes.

    - N'oubliez pas que ze suis une quasi zainte...

    - Qui attend touzours sa bulle de François.

    - Et ce papounet de transition, qui ne sera lézitime que lorsque mon bon B.XVI aura quitté cette vallée de larmes, tarde à prendre une décision.

    - Mais dans quelle maison de folles ai-ze atterri?

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    Devant la porte d'entrée, un gros çat nous menaçait.

    - Minizup'Fandango, qui participe aux zeux de force lors des fêtes de Bayonne, va nous en débarasser.

    - Heu.... Ze suis allerzique aux poils de çat!

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    - Tudieu! Vous n'avez que du museau. Ze vais vous en débarasser, moi, de ce félin. Avec mon côté zirond, ze vais lui faire peur!

    - Nous être impressionnées.

    - Aurais ze oublié de vous dire que z'avais travaillé zadis dans une forze?

    Quand Minizup'Mouff se déçaîne au Pays Basque

    - Mais il n' y a plus de forze à Paname, a fait remarquer Minizup'tictac.

    - Z'adore raconter des histoires.

    - It's a pity!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Valencay dans l'Indre (photos)

    Le tombeau de Talleyrand

    Valencay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Valençay dans l'Indre (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Je dois vous avouer qu'hier soir z'ai fort mal dormi.

    Une question m'obsédait et me turlupinait.

    Pourquoi la nouvelle Intruse basque porte-t'elle autant des nœuds?

    Du coup z'ai révé qu'elle était une indépendantiste danzereuse et qu'elle dissimulait de la sorte de la poudre et des explosifs.

    Ze me suis réveillée en sursaut et z'ai été vérifié, inutilement, mon hypothèse. Minizup'Fandango dormait à pattes fermées et il n' y avait rien sous ses nœuds!

    Dès polton minou, elle nous a proposé de nous faire visiter sa ville.

    - Nous allons commencer par la mairie, nous a-t-elle annoncé fièrement. C'est de cet endroit que sont proclamées ouvertes les fameuses fêtes de notre belle cité.

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.

    - Nous en avons entendu parler à la TSF, macarel.

    - C'est normal, ma çère. Ce sont les plus grandes fêtes populaires de France.

    - Vous exazérer une tartinette!

    - Et voici la Nive, a poursuivi la basquaise imperturbablement. Elle se zette dans l'Adour au niveau de l'hôtel de ville.

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.*

    - Sur les quais, vous verrez de bons restaurants qui servent des plats typiques.

    - Boudiou, elle me donne faim, a soupiré Minizup'Mouff.

    - Et on va visiter le musée basque qui se trouve sur le quai. C'est un des plus beaux musées de notre pays.

    - Atçoubi! Et que faites vous vous du musée Fabre à Montpellier, qui est ma ville? C'est là que se trouve le magasin Pomme de Reinette et Pomme d'Api où Mossieu Cricri m' a recueilli.

    - Il eut mieux fait de s'abstenir, par le loup de Zaint Hervé!

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.

    - Vous semblez vous disputer souvent, a fait remarquer notre nouvelle partenaire.

    - Macaniçe! On n' y peut rien. Diverzences d'opinions.

    - Ze dirais que c'est zénétique, par les tétines de Zainte Cécile.

    Dans le musée nous avons vu plein de çoses, dont des stèles....

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.

    ... Une belle barque sur laquelle Minizup'iéla n'a pas manqué de sauter en çantant "Oh mon bateauuuu, toi être le plus beau des bateauuuuux!"

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.

    - Par les glorieux restes de Luis Mariano, qu'est ce que vous pouvez mal çanter! s'est écriée la Bayonnaise en se bouçant les oreilles.

    - Moi être grande çanteuse estonienne!

    - Ze comprends pourquoi l'Estonie n'a zamais remporté le grand prix de l'Eurovision.

    - Elle commencer à me pomper l'air. Elle finir comme cette tortue, en soupe!

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.

    Au bout d'un moment, ze sentais que Minizupette trépignait.

    - Que vous arrive-t-il ma douce?

    - Ze suis en manque! Il faut que ze visite illico presto une église.

    - Vous ne pouvez pas attendre un peu, il nous reste une dizaine de salles à visiter.

    - Nan! Les arts et traditions populaires c'est bien, mais ze dois faire urzemment quelques dévotions à mon doux Zésus.

    - N'insistez pas! Sinon notre quasi zainte va nous pétér une durite, macarel.

    - C'est quoi cette histoire de zainteté?

    - Ne çerçez pas à comprendre. On vous expliquera! Conduisez nous dare dare à une église, quand bien même cela m'irrite au plus haut point

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.

    On a ainsi visité l'église Zaint André du quartier dit du Petit Bayonne.

    - Z'espère qu'il y a un çemin de croix avec une belle station 6.

    - Que veut elle encore votre amie?

    - Rien de particulier, fouçtra. Elle fait une fixette sur zainte Véronique essuyant le visaze de Zésus.

    - Et vous ne dites rien? Vous n'envisazez pas de la faire soigner?

    - Et ma patte dans votre museau, par le gourdin de Zaint Martial? Vous n'allez pas vous y mettre aussi! Respectez ma foi!

    - Et votre rate, a ironisé Minizuplein.

    Puis nous avons flâné dans les rues animées de cette cité d'art et d'histoire.

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.

    Nous avons terminé notre périple par la visite de la Cathédrale et de son cloître, ce qui a plonzé Minizupette dans un état extatique.

    - Cela fait du bien! s'est elle écriée! Alléluia!

    Minizup'Fandango en perdait son basque!

    Quand Minizup'Fandango nous fait visiter Bayonne.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image illustrative de l'article Favila des Asturies

    Favila fut le seul fils de Pélaze le Conquérant et de son épouse Gaudiosa.

    En 711, lors de l'invasion de la péninsule Ibérique par les musulmans, il se réfuzia avec son père dans les monts Cantabriques. Il l’accompagna lors de la fondation du royaume des Asturies et dans les premiers combats contre les musulmans, avant de lui succéder en 737.

    Le petit royaume dont il hérita, entouré par les monts Cantabriques, le fleuve Eo et le fleuve Ansón, ne dut sa survie qu’aux victoires initiales de Pélaze.

    Favila, au contraire de son père, n'a pas été très actif du point de vue militaire : c’est probablement pour cette raison qu'on sait peu de çoses de lui et de son court règne.

    Il décéda dès 739.

    D’après les chroniques, il fut tué par un ours au cours d'une partie de çasse.

    Cette mort accidentelle caça peut-être un assassinat.

    Son épouse Froliuba ne lui donna qu’une fille, Favinia, qui avait épousé le duc Liutfred III de Souabe. C'est  Alphonse, le mari de sa sœur Ermesinde qui lui succéda, devenant Alphonse Ier des Asturies.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  animation faite par alice : un bon bain

    Un petit garçon prend son bain avec sa maman et lui demande :

    - C'est quoi ça ?

    Il montre l'entrezambe de sa mère.

    Alors la mère, un peut zênée :

    - Et bien tu vois, ça, c'est le paradis.

    Quelques temps plus tard, le même petit garçon prend son bain avec son père et lui demande :

    - C'est quoi ça, Papa ?

    Le père, qui a entendu parler de la première discussion, répond fort à propos :

    - Ca, c'est la clef du paradis !

    Quelques zours plus tard, le petit garçon rentre à la maison, affolé, en criant :

    - Papa, papa, le voisin, il a un passe !

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ze suis en transe, ze tremble, ze suis blême, ze me pâme, ze ne décolère pas!

    Ne me parlez pas de Bayonne, de cette ville qui appartint à la traîtresse Aliénor d'Aquitaine.

    Mon courroux est immense!

    - Et pourquoi donc , çère Minizup, vous demandez vous in petto.

    Sans que ze m'y attende, et à l'insu de mon plein gré.... Ze vous laisse imaziner.

    - Dites nous donc.

    - Ils ont osé faire l'acquisition d'une nouvelle intruse! Si! Ze vous assure! Une de plus!

    Ah! Parlez moi de Bayonne!

    - Et comment s'appelle cette petite merveille?

    - Elle nous a dit son nom fièrement, Minizup'fandango.

    - Atçoubi, vous avez un bien drôle de nom.

    - Mais ma çère, qui ne cesse de dire des grossièretés à ce que l'on m'a dit céans, z'adore danser. Ze suis une vraie basque de Bayonne.

    - Macarel! Vous n'allez pas commencer à me courir sur le haricot. Ze ne dis aucune insanité! Ze m'exprime avec quelques expressions de mon pays, l'Occitanie.

    - C'est bien ce que ze pensais! Vous fûtes les ennemies du Pays Basque!

    - Et participâtes vous aux fêtes de Bayonne? est intervenue Minizupette, avec son grand cœur, pour détendre l'atmosphère.

    - Comme de bien entendu.

    - Vous avoir dansé avec les zens bons de Bayonne? lui a demandé avec inzénuité notre estonienne, Minizup'iéla.

    - Nous nous amusons follement bras dessus bras dessous,  zusqu'au petit matin, car nous aimons bien faire la fête.

    - Fouçtra! Elle va bien s'ennuyer ferme avec ces bonnets de nuits que sont Mossieu Cricri et Mossieu Zizi.

    - Pourquoi dites vous cela? s'est inquiétée notre nouvelle invitée.

    - Parce qu'à 9 heures, après qu'ils ont pris leur tisane, on va se couçer.

    - Cela être le couvre-feu!

    Ah! Parlez moi de Bayonne!

    - Ne vous en faites pas, avec moi cela va çanzer.

    - Ze ne voudrais pas vous décevoir mais...

    - Il n' y a pas de mais qui tienne. Vous ne connaissez pas les Basques! Nous savons résister à l'oppression! Nous en avons connu bien d'autres et des pires.

    - Fouçtra! Cela promet.

    - En tout cas, vous être très très belle , a cru bon de lui dire Minizuplein.

    - Oh! Yes! You are very beautiful.

    - Vous avez vu Minizup? Elle a plein de nœuds! Et même sur les pattes. Une vraie princesse!

    - C'est certainement pour caçer ses poils, ai ze répliqué irritée.

    - Elle en a même un dans le dos.

    - Sans doute pour dissimuler une bosse disgracieuse!

    - Macaniçe! Mais vous êtes zalouse, ma foi.

    - Zalouse moi? D'une bayonnaise? Pour qui me prenez vous? Moa, ze suis une star, une gloire de la TSF, pas une pom pom girl de féria!

    - Ouh! Ze sens que la présentatrice d'émission de la zeunesse, mise au rancard par Casimir, n'apprécie pas trop ma zoyeuse venue parmi vous.

    - Ne vous en faites pas Minizup'fandango, elle a fait la même çose avec çacune de nous, par la serpette de Zaint Fiacre.

    - It's a pity! ... You are welcome.

    -  Nous vous adorer dézà!

    On va voir ce qu'on va voir! Ze vais vous la dresser fissa la basquaise, façon sauce piquante!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire