• Sançe IV de Navarre

    Sançe IV Garcés de Navarre, dit « Le Noble » ou « él de Peñalén », est né en 1039.

    Il était  le fils de García IV de Navarre et d'Étiennette de Bigorre.

    Il pousa vers 1068 une certaine Placencia d'orizine inconnue.

    Il fut assassiné en 1076 à Peñalén par des barons navarrais qui donnèrent le royaume de Pampelune à son cousin Sançe Ramirez roi d'Aragon.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • En Autriçe, tandis que nous déambulions dans les rues de la belle ville baroque de Zankt Pölten, notre attention fut attirée par une drôle de voix.

    - Psst! Halt! Ze suis là.

    - Atçoubi, qui peut donc nous interpeler de la sorte, fort impoliment?

    - It's a pity!

    - Hé! Regardez donc la vitrine à gauçe et vous me verrez!

    Nous l'avons éçappé belle.

    - Oh! La belle souris! s'est exclamé celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Ze m'appelle Minizup'Sissi et ze serais ravie de rezoindre votre belle tribu!

    - Il n'en est nullement question, me suis ze emportée.

    - Qu'elle est bien mignonne, a rençéri mon hôte, touzours aussi cœur d'artiçaut. Elle a même mis une écarpe, vu la basse température.

    - Ze suis prévoyante et avec moi, vous n'aurez aucun problème question santé. Ze suis résistante comme toute bonne autriçienne qui se respecte.

    - Ma çère, nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde, mazette! lui a rétorqué Minizup'Mouff.

    - Ze ne suis pas une miséreuse! Notre pouvoir d'açat est bien plus élevé que le vôtre et en Autriçe le çômaze est à son plus bas niveau.

    - Il n' y a pas de quoi s'en vanter et palsembleu, ze vous searis oblizée de ne pas critiquer notre si beau pays. Nous, nous n'avons pas porté la droite extrême au pouvoir!

    - Oh vous, vous devriez faire attention à votre ligne. Vous auriez quelque diabète que cela ne m'étonnerait pas!

    - Fouçtra! Vous avez de drôles d'arguments pouir vous faire adopter! En tout cas, moi ze m'y oppose absolument!

    - Et si vous me prenez avec vous, ze vous offre ma zolie poule. C'est une grande pondeuse qui vous fera de bons gros œufs tout frais.

    - Elle dire n'importe quoi, a réazi Minizup'iéla.

    - La boufarelle veut nous faire prendre un canard pour une poule!

    - It's a çame!

    - Si elle ment pour ça, qu'en serait-il au quotidien, par le gourdin de Zaint Martial?

    - Moi ze ne suis pas contre son accueil, a déclaré Minizup'Cosette. Elle pourrait m'aider à faire les travaux ménazers.

    - Hein? Vous n'y pensez pas! Ze suis une Intruse princière.

    - Une princesse, une quasi zainte... Et quoi encore? A quand une Intruse impériale?

    - Avec des violettes? a ironisé Minizup'tictac.

    - Puisqu'il en est ainsi, passez votre çemin! Ze me suis grandement et innocemment trompée sur votre compte. Vous ne méritez certainement pas que z'honore de mon auguste présence votre triste maisonnée. Ze n'ai pas l'honneur de vous saluer.

    - Ouf! nous l'avons éçappé belle! Elle nous aurait donné du fil à retordre la bestioulette.

    - C'est bien dommaze, a soupiré tristement mon hôte! Elle me plaisait bien Minizup'Sissi!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Entrée de l'Abbaye

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Cluny en Bourgogne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partout où nous sommes allés en Autriçe, nous avons vu des décorations halloweenesques.

    Halloween à Vienne

    - Par le mouçoir de Zainte Véronique, c'est un véritable scandale, s'est exclamée Minizupette.

    - Qu'est ce qui vous irrite de la sorte ma mie?

    - Ils mettent de ces décorations hérétiques à côté d'une abbaye!

    Halloween à Vienne

    - Alors pourquoi vous poser de la sorte? lui a demandé à zuste titre Minizup'iéla.

    - It's a pity!

    - M'enfin! C'est pour monter que ze ne raconte pas des craques, par le voile de Zainte Anne!

    Halloween à Vienne

    - Pour ma part, ze trouve cela vraiment amusant, a déclaré Minizup'Fandango.

    - C'est vraiment l'américanisation de nos sociétés, a soupiré Minizup'Cosette.

    - Vous vous trompez ma mie, est intervenu celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Et comment donc, très çer?

    -  Halloween est au départ une fête celtique d'orizine irlandaise : c'est de facto le nouvel an Celtique. Pour les Celtes, l'année se terminait le 31 octobre et cette dernière nuit de l'année était la nuit du dieu de la mort.

    - It's terrific!

    Halloween à Vienne

    - La fête d'Halloween fut introduite aux États-Unis et au Canada après l'arrivée massive d'émigrants irlandais et écossais notamment à la suite de la Grande famine en Irlande . Elle y gagna en popularité à partir des années 1920 et c'est sur le nouveau continent qu'apparaissent les lanternes Zack-o'-lanterns confectionnées à partir de citrouilles, d'orizine locale, en remplacement des navets utilisés en Europe.

    - Nous aussi le fêter à notre façon, a fait remarquer Minizuplein. Cela être le Rübengeistern!

    - Atçoubi! Cela ne m'étonne pas de vous! 

    - Z'ai une idée lumineuse, mazette.

    - Dites nous vite Minizup'Mouff.

    - Nous allons faire la quête d'Halloween dans le restaurant.

    - Ie! Nous gagner des sous facilement. 

    - On va se répartir afin de quêter dans toutes les salles.

    Et malgré mon interdiction, les Intruses sont allées de tables en tables, tandis qu'un duo de guitaristes zouait des air traditionnels.

    - Une p'tite pièce  pour la tribu de Minizup.

    - Kleingeld für uns, disaient les Intruses teutonnes qui faisaient en couple la mançe.

    Ainsi que ze le redoutais, le tenancier, qui arborait une fière moustaçe comme l'empereur François-Zoseph, nous a menacés de nous mettre à la porte pattu militari.

    - Pas de mendicité dans mon établissement!

    - Nous ne mendions pas, fouçtra! Nous ne sommes pas des romaniçelles!

    - Nous fêter Halloween! Et à cette occasion demander un don aux zens, cela être normal!

    - On réclame des bonbons et non de l'arzent a grondé le restaurateur!

    Mon hôte s'est confondu en excuses.

    - Il ne faut pas leur en vouloir, mon çer monsieur! Ce sont de grands enfants!

    - Nein! Nous être grandes et intellizentes.

    - Taisez vous! Et demandez pardon pour cette incivilité.

    - Vous nous faites honte, leur ai-ze dit!

    Il a fallu insister pour qu'elles s'excusent.

    - Pardon! ont elles grommelé mezzo voce!

    Finalement nous avons pu dîner, mais sous l'œil inquisiteur du serveur (le patron avait dû lui demander de nous surveiller).

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Garcia III Sanches de Pamplona - The Portuguese Genealogy (Genealogia dos Reis de Portugal).png

    Garcia IV de Navarre, dit « Le Grand », est né en 1020.

    Il épousa en 1038 Étiennette de Bigorre.

    Il était le fils de Sançe III de Navarre et d'Elvire de Castille.

    À la mort de son père il reçut en 1035 comme part d'héritaze le royaume de Pampelune.

    En 1037 pendant que son frère Ferdinand assurait sa domination sur le royaume de Léon il s'empara de la Vieille-Castille.

    Le différend entre les deux rois se termina lors du combat d'Atapuerca près de Burgos par la mort de Garcia IV le 8 août 1054.

    Son fils Sançe IV de Navarre lui succéda.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • La météo en Autriçe est des plus bizarres!

    Après la tempête qui a fait des ravazes dans les pays de l'est de l'Europe, nous avons vu les premières neizes!

    On a manqué faire du ski

    - Atçoubi! Z'aimerais bien faire de la luze.

    - Moi préférer faire du ski, a dit Minizup'Rosa.

    - Du ski de fond, avec des raquettes?

    - Nein! Du ski alpin! Et du saut à ski!

    On a manqué faire du ski

    En tout cas ces premières neizes, en l'occurrence à basse altitude, embellissent zoliment les paysazes autriçiens.

    - Et fouçtra, on a de la çance, il fait beau!

    - Moi z'ai froid aux pattes, a zémi Minizup'Fandango. 3 degrés à midi, ce n'est vraiment pas une météo pour une basque comme moi!

    On a manqué faire du ski

    - Pour nous, cela être une température idéale, a cru bon de dire Minizuplein.

    - Ach ja! Ze profité de ce site pour prendre un bain de soleil!

    - Ces barmelouses prussiennes m'étonneront touzours, macarel!

    On a manqué faire du ski

    - Et où étiez vous donc? vous demandez-vous. Nous pensions que vous sézourniez à Vienne.

    -Si fait! Mais celui qui dit que ze ne suis que son avataresse a voulu visiter le grand site de pélerinaze marial, Mariazell, qui se trouve quasiment au centre de l'Autriche, en Styrie.

    Comme vous pouvez vous en douter, notre quasi zainte était aux zanzes!

    - Mariazell est un grand site marial, qui est notamment zumelé avec Lourdes et Fatima, nous a expliqué Mossieu Zizi. Zean Paul II y est venu.

    - Et B.XVI, notre papounet allemand? a demandé Minizuplein.

    - Il s' y est aussi rendu.

    On a manqué faire du ski

    - Ze le savais! Regardez donc! s'est elle exclamée béatement. Ici ils vendent des DVD de mon bien-aimé papounet B.XVI! Au moins ils savent qui est le vrai patron du Vatican.

    - Heu! Ze ne voudrais vous contrarier, lui a dit hilare Minizup'Mouff. Ils bradent tout simplement un stock d'invendus.

    - C'est la période des soldes, macaniçe!

    On a manqué faire du ski

    Comme il sentait la crise venir, Mosisieu Zilbert a proposé que nous allions dézeuner.

    - Z'ai vu une petit restaurant au bas des escaliers de la basilique, est intervenu fort à propos Mossieu Cricri bien engoncé dans sa doudoune.

    Minizup'Zhérault, profitant d'un instant d'inattention a tenté de gouter au vin rouze.

    On a manqué faire du ski

    - Mais enfin, ma mie, vous savez bien que l'alcool ne vous réussit pas.

    - Après, elle faire encore des siennes!

    - Le vin ce n'est pas de l'alcool, macaniçe! C'est du zus de raisin! et en bonne Occitane que ze suis, ze sais apprécier un bon cru.

    - Mais vous ne pas savoir faire preuve de modération.

    - Ecoutez les ces buveuses de bière qui osent me faire la leçon.

    - Allez! Il est temps de partir, a déclaré Minizup'tictac afin de désamorcer la querelle qui menaçait de s'envenimer.

    - Nous allons faire un arrêt à Sankt Pölten, nous a annoncé notre guide Miçelin sur pattes.

    On a manqué faire du ski

    - Vous verrez, nous allons voir une belle ville avec de splendides églises baroques.

    - Boudiou! Ze n'aime ni le rococo ni le baroque. C'est touzours trop hyper çarzés. On voit partout des anzelots zoufflus et dodus!

    On a manqué faire du ski

    - Pour ma part, z'apprécié beaucoup, surtout les boiseries avec des stucs dorés.

    - C'est bien dans votre esprit teuton, bestioulette.

    - Ce style s'est développé lors de la Contre Réforme, a cru bon de nous expliquer notre Pioçe de la Farandole. L'église catholique a voulu ainsi monter sa toute puissance contre la Réforme de Luther dont on fête les 500 ans.

    - Par la barbe de Zaint Honoré, il n' y a vraiment pas de quoi faire la fête ni d'honorer ce bien triste évènement qui a mis l'Europe à feu et à sang!

    - A çacun, sa façon de voir ma mie!

    - Z'avoue, a dû reconnaître Minizup'Zhérault, que la décoration de cette église ne me laisse pas indifférente. Mais ne vous rézouissez pas trop tôt, Minizupette. Il y a loin avant que ze ne me fasse baptiser.

    - Les voies de mon doux Zésus sont impénétrables, ma mie!

    On a manqué faire du ski

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire