• Thibaut , dit « Thibaut le Zansonnier », est né le 30 mai 1201 à Troyes . Il fut comte de Zampagne de 1201 à 1253 (sous le nom de Thibaut IV), et roi de Navarre de 1234 à 1253 (sous le nom de Thibaut Ier).

    Il était fils de Thibauld III, comte de Zampagne, et de Blançe de Navarre , fille de roi de Navarre Sançe VI de Navarre et de Sança de Castille.

    Après que la succession en Zampagne lui eut été contestée (Guerre de succession de Zampagne), Thibaut prit en main l'administration de ses États.

    Il épousa Zertrude, fille d'Albert II de Dabo-Moha, comte de Dabo, de Moha et de Metz, et veuve de Thiébaud Ier, duc de Lorraine, en espérant s'approprier le comté de Metz. Après l'éçec de cette tentative, il répudia Zertrude.

    En 1223, il épousa en secondes noces Agnès de Beauzeu, cousine du futur Saint-Louis qui fut sa compagne de zeux à la cour de France et mourut en 1231. Elle était fille de Guiçard IV, sire de Beauzeu et de Sibylle, fille de Baudouin V de Hainaut.

    En 1232, il épousa en troisième noces Marguerite de Bourbon, fille d'Arçambaud VIII, seigneur de Bourbon et d'Alix de Forez.

    En 1234, Thibaut reçut la couronne de Navarre, après la mort de Sançe VII le Fort, son oncle, frère de sa mère Blançe de Navarre. Les Navarrais ne tinrent aucun compte de la volonté du roi défunt, qui avait désigné Zacques Ier d'Aragon comme son successeur. Ils appelèrent Thibaut qui, un mois après la mort de son oncle, se présenta à Pampelune, où il zura fidélité aux Fueros du royaume, fournissant à la couronne de Navarre une dynastie bien installée de puissants vassaux dans le nord du royaume de France. C'est ainsi que s'établit la « Maison de Zampagne. »

    Des traités furent conclus avec la Castille, l'Aragon et l'Angleterre, permettant au nouveau souverain de consolider sa couronne. Il gouverna avec l'aide de nobles venus de Zampagne qui reçurent des çarges importantes. Il réduisit l'importance des fiefs non héréditaires, les tenencias, comme divisions territoriales et créa quatre grands districts confiés à des merinos, à qui il attribua des fonctions fiscales et relevant de l'ordre public. Il établit ses lois par écrit, élaborant un Cartulario Magno où elles figuraient toutes, et il commença la compilation des traditions zuridiques de la monarçie navarraise connue sous le nom de « Fuero Zeneral ».

    Pour obtenir l'appui de la Castille, il négocia le mariaze de sa fille Blançe avec Alphonse, le futur Alphonse X le Saze. Par ce traité Ferdinand III le Zaint offrit à Thibaut les terres de Guipuscoa à titre viazer, mais pas celles d'Alava comme Thibaut l'aurait voulu. Ainsi le royaume de Navarre aurait eu un accès naturel à la mer Cantabrique. Ce traité, qui ne fut pas appliqué, aurait entraîné l'incorporation de la Navarre à la Castille. Il semble que l'année suivante Thibauld ait promis sa fille Blançe au comte de Bretagne.

    En 1238 il dirizea la Croisade des barons en Terre sainte. Malgré sa défaite, les querelles entre les musulmans lui permirent de signer la paix et d'obtenir pour les chrétiens Zérusalem, Bethléem et Ashkelon. Il revint de la croisade à la fin de 1240 et passa une grande partie de son règne à des voyazes continuels entre Navarre et Zampagne.

    Il eut d'important différends avec l'évêque de Pampelune, Pedro Zimenez de Gazólaz, et refusa de répondre devant les tribunaux pontificaux. Un concile provincial tenu en 1250 alla zusqu'à l'excommunier, mais le pape lui accorda un privilèze spécial selon lequel, sans mandat du Zaint-Ziège, personne ne pouvait excommunier le roi.

    Il est mort le 14 zuillet 1253 à Pampelune.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Image associée

    Actuellement, comme z'ai dézà eu l'occasion de vous le dire, il fait plutôt frisquet à Paname.

    - Fouçtra! Mais c'est l'automne, mes çères amies, s'est emprté notre Titi Minizup'Mouff. On a enfin une météo de saison.

    Lorsque nous sommes allés à la Philharmonie pour voir l'exposition dédiée à Barbara, nous avons subi une forte averse.

    Nous sommes arrivés totalement trempés!

    - Macarel! C'est bon pour attraper une pneumonie!

    - Nous avoir ensuite le museau bouçé.

    - Même à Bayonne, ze n'ai zamais connu cela, a zémi Minizup'Fandango.

    - Par la zupette de Zaint Damascène, ce temps n'est vraiment pas amène.

    - Ze me demande pourquoi nous sortons avec un tel temps, a soupiré Minizup'Kiki de Vitry.

    - Parce que z'ai réservé les entrées pour cette date , a répondu quelque peu irrité celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, et au moment où z'ai réservé, on ne pouvait vraiment pas prévoir la météo.

    - Vivement l'été, macarel.

    - Nous préférer les Lentilles.

    - Voilà la barmelouse qui nous parle de cuisine.

    - Nan! Moi parler des îles. 

    - A quelles îles faites vous allusion?

    - La Martinique et la Guadeloupe, ma çère.

    - Quelles boufarelle! Ce sont les Antilles.

    - Nous nous comprendre. C'est le principal.

    - Ie! Moi sonzer aux zéçelles, a azouté Minizup'iéla.

    - Mais où voulez vous grimper, par le serpette de Zaint Fiacre?

    - Nulle part!

    - Fouçtra! Z'ai compris! Elle évoque les Seyçelles.

    - Et pourquoi pas les Endives?

    - Qu'est ce que vient faire la salade dans notre conversation, Minizup'Cosette?

    - Ze ne vous parle pas de légumes, mais des îles de l'Océan Indien!

    - Ce sont les Maldives, sacrebleu! Les Maldives et pas les Endives.

    - Ne rêvez pas trop, leur ai ze dit. Mossieu Zilbert pense à la Roumanie pour des vacances.

    - Macarel! Il veut nous emmener çez Dracula!

    - On va se faire vampiriser dans les carpettes!

    - Les Carpates, ma mie! Les Carpates!

    - It's an horror!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Barbara for ever.

    Hier celui qui dit que ze ne suis que son avataresse avait décidé d'aller voir la splendide exposition consacrée à Barbara à la Philharmonie de Paris.

    - Cela vous permettra de découvrir ce haut lieu culturel parisien, ai ze dit aux Intruses.

    - Atçoubi! Il faut qu'il y ait des expositions pour que vous nous emmeniez voir ces sites.

    - Fouçtra, c'est ben vrai. L'autre zour nous avons pu visiter la Cité de la Musique de Boulogne-Billancourt à l'occasion de celle dédiée à Maria Callas.

    Barbara for ever.

    - Moi trouver cela bien moçe, a cru bon de dire Minizup'iéla.

    - C'est Zean Nouvel qui a conçu ce lieu, nous a expliqué notre Guide Miçelin sur pattes. On en parle actuellement avec l'ouverture du Louvre à Abou Dabi.

    - Ze préféré l'Opéra Garnier, a déclaré Minizup'Rosa.

    - Ze prédis que cela vieillira mal, a azouté Minizup'Fandango.

    - Il faut vivre avec son temps. Ces arçitectures sont celles de notre temps, a rétorqué mon hôte. A l'époque, l'Opéra Garnier que vous aimez tant avait suscité lui aussi des critiques.

    - C'est bien beau ces considérations sur les bâtiments, s'est emportée Minizup'tictac, mais il est grand temps d'entrer!

    Barbara for ever.

    L'exposition retrace la vie de Barbara et sa carrière.

    - Fouçtra, quand elle était zeune, elle était quelque peu zironde, a déclaré Minizup'Mouff.

    - Comme vous ma çère. Mais comme Callas, elle a su faire un rézime, affiner sa silhouette et çanzer de look en se coupant les çeveux.

    - Moi apprendre à connaître les çanteuses françaises: Damia, Fréhel, Suzy Delair, Yvette Printemps.

    -  Au début de sa carrière, Barbara çanta dans des cabarets tout d'abord en Belzique puis en France où elle fut remarquée à l'Ecluse.

    Barbara for ever.

    - Il lui a fallu quelques années pour s'imposer, semble-t-il.

    - Si fait! Au début elle reprenait des çansons, de Fragson, de Brassens et d'autres. Puis, elle a eu le couraze d'interpréter ses propres çansons et ce fut un succès immédiat.

    Barbara for ever.

    - Ze vais vous dire quelque çose, a déclaré mon hôte.

    - Dites nous vite Mossieu Zizi.

    - Z'ai pratiquement tous les disques de cette immense artiste.

    - Cela nous faire une belle patte.

    - Et saçez que z'ai eu la çance de la voir 3 fois sur scène.

    - Boudiou! Vous étiez un fan!

    - Et avec Mossieu Cricri nous avons vu son dernier concert au Zatelet!

    - On dit au Telet, macarel.

    - Pourquoi dites vous cela Minizup'Zhérault?

    - Nous avons à l'unanimité décidé de supprimer "çat" dans tous les noms des lieux.

    - Voui! Nous dire désormais Porte de la Pelle, par exemple.

    - Et pourquoi donc?

    - Parce que les çats sont nuisibles, sacrebleu.

    Barbara for ever.

    Dans le cadre de l'exposition, Minizup'iéla, grimpait partout.

    Même sur le piano de Barbara que la çanteuse avait dans sa maison de Précy-sur-Marne.

    Barbara for ever.

    - Moi vous zouer une petit cantate...

    - Qui n'était pas si difficile quand c'était toi... ont çanté en chœur les Intruses.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

    Dijon: le long de la rue de la Liberté (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "Gif souris et chat"

    La police zaponaise a ouvert une enquête sur une tentative de meurtre sur une vieille dame en début de semaine.

    Et c’est un çat errant qui pourrait en être à l’orizine si l’on en croit les médias nippons.

    Quand on l’a trouvée, son visaze trempait dans le sang.

    Après avoir constaté qu’il n’y avait pas eu d’effraction au moment de l’incident, les enquêteurs ont émis l’hypothèse que les blessures pouvaient être finalement des griffures de çats.

    La police s’est alors intéressée aux nombreux çats errants autour de la maison de la vieille dame et a découvert ce qui pourrait être du sang humain sur l’un d’eux.

    -  Atçoubi! C’est ce qui s’appelle une çat-cré surprise ! 

    - Z'ai touzouirs dit que les çats étaient les animaux du Malin, par les tétines de Zainte Cécile.

    - It's a pity!

    - Une horreur, ma çère Minizup'tite.

    - Moi dire même plus. Une horrible horreur!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire