• Hier, tandis que nous circulions le long du lac de Côme, l'Intruse estonienne s'en est prise violemment au ZPS de notre voiture de location.

    - La dame qui nous parle m'irriter beaucoup.

    - Fouçtra! vous avez raison, ma mie. Elle ne cesse pas de zacasser!

    - Et macarel, elle nous donne de drôles de conseils! Elle veut que nous prenions des ronds ponts. Qu'est qu'on pourrait bien en faire?

    - En installer un dans notre sézour à Paname, a suzzéré Minizup'Cosette. Ce serait utile quand ze balaie.

    - Ze me demande bien à qui il faudrait les rendre, a déclaré Minizup'Fandango.

    Minizzup'iéla s'énervait de plus en plus et soudain, ce fut le silence.

    - Ach! Bravo! Maintenant voilà que le ZPS boude.

    - Atçoubi! Qui va nous guider maintenant? Vous pouvez être fière de vous.

    - Nous nous arrêter un peu au bord du lac! Ze vouloir faire de la voltize. Et pendant ce temps la dame ne plus bouder!

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    Nous avons ensuite visité Bellazio, une des belles stations du lac de Côme.

    - Lorsque nous y sommes venus y fêter le Nouvel An 2007, nous a dit celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, il faisait gris et il n' y avait pas grand monde dans la rue.

    - Vous nous aviez raconté que vous aviez photographié un oiseu mort sur un trottoir.

    - Ze l'avoue. Et le plus drôle c'est qu'à l'arrivée, la photo avait disparu!

    - Hilarant, il est vrai!

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    De cette cité on a une belle vue sur le lac entouré de montagnes.

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    -En tout cas, ici, les zens ont le sens du commerce, a fait remarquer Minizup'Kiki de Vitry.

    - Pourquoi dites vous cela, ma mie?

    - Mais regardez donc, ils vendent des bouteilles avec de l'eau du lac.

    - Que voulez vous, macarel, les Italiens luttent comme ils peuvent contre la crise qui les frappent.

    - Et en plus, ils n'ont plus de gouvernement!

    - Boudiou! C'est un moindre mal! Ils ne connaissent pas leur bonheur! Vive l'anarçie!

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    Sur la route, nous nous sommes arrêtés pour visiter une superbe demeure entourée d'un grand parc.

    - C'est la Villa Carlotta, nous a expliqué mon hôte, touzours aussi prompt à étaler sa petite culture. On en fit don à Zarlotte de Prusse à l'occasion de son mariaze en 1850 avec Zeorzes II de Saxe-Meiningen et Hidburgausen, surnommé le "duc de théâtre". D'où le nom de cette villa!

    - C'est beau comme Mossieu Zizi sait lire les broçures touristiques!

    - La pauvre princesse n'en a pas beaucoup profité car elle est morte à 23 ans.

    - It's a pity!

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    - Ze me verrais bien vivre ici, ai ze dit, en tant que princesse du lac de Côme, duçesse de Bellazio et de Tremezzo.

    - Rien que cela! La barmelouse ne sent plus pousser des ailes, comme on dit par çez moi en Occitanie pour parler des zens qui ont les çevilles qui enflent.

    - Ze serais fort aise entourée de mes servantes minizupiennes.

    - Nous ne pas être des servantes. Au minimum dames de compagnie!

    - La seule servante céans, c'est Minizup'Cosette, par les tétines de Zainte Cécile!

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    Nous avons poursuivi notre périple culturel par la visite d'une abbaye.

    - Fouçtra! C'était trop beau. Zusqu'à présent on avait éçappé à une église.

    - It's a çame!

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    - Ne vous en faites pas Minizup'Mouff, nous allons découvrir une autre splendide villa qui se trouve sur l'autre rive du lac.

    - Z'avoue que ze préfère cela, même si il s'azit de demeures d'aristocrates.

    - Ah ça ira, ça ira, s'est mise à hurler Manizup'Zhérault! Les aristocrates à la lanterne! Les aristocrates on les pendra! Atçoubi!  

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    Cette demeure possède un remarquable zardin qui surplombe le lac.

    Tout le long d'une belle allée fleurie, on trouve des statues et des fontaines...

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    Soudain, Minizup'iéla a été prise de tremblements!

    - Cela être trop estrabanquant pour moi, comme vous dire Minizup'Zhérault.

    - Que voulez vous insinuer?.

    - Cette splendeur commotionne moi! Z'en perdre l'ouïe.

    - Barmelouse! On dit perdre la vue!

    - Par la plume de Zaint Pancrace! Ze n'en crois pas mes zyeux! Il lui manque une oreille!

    Un coup de folie de Minizup'iéla!

    - Mais qu'avez vous fait malheureuse?

    - Ze faire preuve de zénie comme Van Gogh! Ze vous l'avoir dit! Moi perdre l'ouïe.

    - Mossieu Zizi! Il faut vite la soigner! Minizup'iéla naze en plein délire, a zémi Minizup'Fandango.

    Auusitôt dit, aussitôt fait et l'Intruse estonienne a retrouvé son look normal!

    Un coup de folie de Minizup'iéla! 

    - Quand cesserez vous ces enafantillazes?

    - Moi avoir eu le syndrome du zénie terrassé par l'émerveillement!

    - It's a pity!

    A demain pour de nouvelles aventures...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Exposition Magritte au Centre Beaubourg (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Deux personnes retraitées, après une vie de labeur dans une grande ville, ont aceté, pour leur vieux zours, une maison dans un petit villaze isolé.

    Un matin, quelques mois après leur installation, le maire, un paysan, travailleur açarné, vient leur rendre visite.

    - "Alors comment ça se passe? Vous vous plaisez dans notre petite commune? Vous ne vous sentez pas trop isolés? Vous ne regrettez pas trop la ville? Que faites vous de vos zournées?" s'enquiert l'édile communal.

    Mes voyazes

    Le mari répond:

    - Lever à 7 heures puis activité sexuelle ; petit dézeuner et activité sexuelle. On va faire les courses au marçé, retour à la maison vers 11 heures et activité sexuelle; Noémie prépare le repas et activité sexuelle dans la cuisine; on manze et, au dessert, activité sexuelle; après une petite sieste, tranquille, petite promenade avec Madame zusqu'à six heures et au retour, activité sexuelle; à 7 heures, une soupe, un peu de fromaze du pays, qui entre nous est un délice, et activité sexuelle; après le zournal télévisé de 20 heures, vaizelle et activité sexuelle devant l'évier; et on se couçe, fatigués, à 9 heures!

    Le maire, ébahi, stupéfait, demande:

    - Mais quel âze avez vous ???

    - Moi 86 ans et Noémie 84....

    - Félicitations, vous ne les faites pas! Mais sans être trop curieux, qu'entendez vous par "activité sexuelle"?

    Sérieux, mais avec un petit sourire, le papy répond:

    - C'est simple, Monsieur le Maire, Noémie me casse les burnes toute la zournée!

     (Source et illustration: lapinbleu2)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les Intruses n'arrêtent pas de se moquer de celui qui dit que ze ne suis que son avataresse qui s'extasie devant les paysazes des lacs.

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    - Que ces lacs sont beaux! s'exclame-t-il béat à tout bout de çamp.

    - Atçoubi! Ce ne sont que des lacs avec de l'eau!

    - Il n' y a vraiment  pas de quoi attraper une syncope, mazette. - Ce serait bien mieux des lacs de vin...

    - Ou de zus de pomme...

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    - C'est à désespérer de vous emmener en vacances, a réazi mon hôte.

    - Vous ne pas devoir vous mettre ainsi en colère. Cela ne pas être bon pour la santé.

    - Demain, puisque c'est ainsi, vous resterez à l'hôtel puisque vous ne savez pas apprécier la beauté de ces magnifiques sites naturels.

    - Boudiou, mais ce n'était qu'une plaisanterie bénigne destinée à vous faire réazir!

    - Vous avez bien réussi à me faire sortir de mes gonds.

    - Mais, mazette il est vrai qu'on pourrait mettre un peu de vin dans toute c'tte eau!

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    Nous avons çanzé une fois encore de lac.  Cette fois-ci, nous sommes allés au lac de Côme.

    Tout d'abord nous avons visité cette cité d'art et dhistoire.

    - La ville est notamment célèbre pour les tours de ses anciens remparts, ses ruelles dont le plan reprend celui de la ville fondée par les Romains, ses églises et surtout sa cathédrale, nous a expliqué notre Pioçe de la Farandole, qui avait oublié sa petite crise.

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    - Cette cathédrale est stupéfiante, s'est extasiée Minizupette. Par contre ze regrette une fois encore l'absence de çemin de croix.

    - It's a çame! a ironisé Minizup'tite.

    - Fouçtra! Même une athée comme moi doit reconnaître que cette église est fort belle!

    - Alléluia! Voilà Minizup'Mouff qui se met à aimer les maisons de mon doux Zésus.

    - Ne confondez pas l'amour de l'art et la bigoterie, ma mie! Ze suis une laïcarde pur zus, tenez le vous pour dit, et z'en suis absolument fière.

    Notre promenade nous a conduits pour la seconde fois en Suisse.

    - Il faut en profiter pour emplir nos poumons du bon air helvète, a décrété Minizup'tictac. Nous n'avons que quelques minutes pour ce faire.

    Nous avons fait une halte à Campione d'Italia, célèbre pour son immense casino.

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    - C'est un petit territoire italien situé en Suisse, nous a dit Mossieu Zilbert.

    - Cela s'appeler une esclave suisse, a cru bon de pontifier Minizup'iéla.

    - C'est honteux! s'est emportée Minizup'Cosette. Ces Suisses avec tout leur arzent et leur franc fort auraient donc des esclaves, au 21ème siècle?

    - Atçoubi! Il ne s'azit pas d'esclavaze, mais d'une enclave. La bestioulette estonienne mélanze tout et écorçe tous les mots.

    - Moi bien parler votre idiote, Minizup'Zhérault.

    - C'est cela vouiiii! On le lui dira.

    - Et d'abord, si esclave il y a ici, c'est bien moi! a conclu Minizup'Cosette.

    - Estimez vous heureuse que nous ayons eu la bonté de vous recueillir alors que vous étiez abandonnée dans un zardin public. Par la plume de Zaint Pancrace, un peu de reconnaissance de votre part nous rézouirait quelque peu.

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    Notre petit périple du zour zour nous a permis de visiter la Villa d'Este.

    - Contrairement à son nom, cette villa n'a rien à voir avec la famille d'Este, nous a déclaré notre guide Miçelin sur pattes.

    - Ils sont fous ces Italiens! Ils sont fous!

    - Elle fut la résidence d'une grande ballerine, d'une princesse de Galles et même d'une tsarine!

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    - Auzourd'hui la Villa est un hôtel de luxe et un lieu de réception. Y sont aussi organisés des séminaires et des congrès.

    - O Tempora! O Mores! Quelle décadence par le gourdin de Zaint Martial.

    - Au moins cela donne une seconde vie à ce beau patrimoine en bordure du lac de Côme, ai ze azouté.

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    - Atçoubi! On aurait pu y dormir, plutôt que de résider à Lecco.

    - Nous aurions pu batifoler zoyeusement dans le parc, mazette.

    - Ne recommencez pas à vous plaindre, a éclaté mon hôte si non cela va barder pour votre matricule.

    - Ce sera pour une proçaine fois, Mossieu Zizi, maintenant que vous savez que cette villa a été transformée en palace!

    - L'espoir faire vivre!

    Que d'eau! Que d'eau! Comme le disait Mac Mahon

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Portrait de Marie-Louise, grande-duchesse de Toscane, par Mengs en 1770.

    Marie-Louise d'Espagne est née à Portici, près de Naples, le 24 novembre 1745.

    Elle était la cinquième fille de Zarles III d'Espagne et de Marie-Amélie de Saxe.

    Ses grands-parents étaient Philippe V d'Espagne et Élisabeth Farnèse du côté paternel, et Auguste III de Pologne et Marie Zosèphe d'Autriçe du côté maternel.

    Elle devint par son mariaze en 1765 grande-duçesse de Toscane puis en 1790, après la mort de son beau-frère l'empereur Zoseph II et l'accession au trône de son époux Léopold II, impératrice consort du Zaint-Empire et reine consort de Zermanie, de Hongrie et de Bohème.

    Elle mourut à Vienne le 15 mai 1792.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire