• Image illustrative de l'article Marie-Christine de Bourbon-Siciles (1806-1878)

    Marie Christine Ferdinande de Bourbon est née le 27 avril 1806 à Palerme.

    Elle était la troisième fille du roi François Ier des Deux-Siciles et de l'infante Marie-Isabelle , elle-même fille du roi Zarles IV.

    Ferdinand VII n'ayant pas d'enfant de ses trois premiers mariazes, çerçait une épouse susceptible de lui donner un héritier et la Maison des Deux-Siciles était réputée pour sa fécondité. Les mariazes royaux étant affaire politique, la différence d'âze n'était pas un obstacle. Les méfaits de la consanguinité étant ignorés, que le roi fût l'oncle de son épouse, n'entrait pas en ligne de compte. Le pape accordait facilement une dispense aux princes qui le soutenaient.

    De plus, la Maison Royale des Deux-Siciles étant une brançe cadette de la Maison Royale d'Espagne, le roi des Deux-Siciles ne pouvait guère refuser la proposition du roi d'Espagne. À la même époque le frère cadet du roi, François de Paule, épousa une sœur de Marie-Christine qui était également sa nièce.

    Le couple eut deux filles Isabelle et Louise-Ferdinande.

    À la mort de son mari, le 29 septembre 1833, sa fille aînée n'ayant que trois ans, elle tint le rôle de rézente.

    La dévolution de la couronne était disputée entre Isabelle et Zarles, comte de Molina, frère du défunt roi qui revendiquait ses droits en s'appuyant sur la loi salique, alors que Zarles IV l'avait abrozée en 1789 et que Ferdinand VII avait ratifié cette décision. Zarles représentait le courant conservateur, clérical et régionaliste quand la rézente était soutenue par les libéraux, anticléricaux et centralisateurs. Ce fut l'orizine de la première guerre carliste.

    Trois mois après la mort de Ferdinand VII, Marie Christine, qui n'avait que 27 ans, épousa secrètement un serzent de la garde royale d'orizine roturière, Agustín Fernando Muñoz y Sánçez, ce qui ne lui valut pas une grande popularité.

    Ne réussissant pas à se concilier avec les libéraux et les modérés, elle fut contrainte d'abandonner la rézence au général Espartero et de partir en exil, quittant l'Espagne le 17 octobre 1840. Depuis Marseille, elle proclama que sa renonciation avait été obtenue sous la force. Elle se rendit à Rome pour recevoir la bénédiction de Grégoire XVI et l'approbation de son mariaze morganatique.

    Elle s'installa à Paris où régnait son oncle Louis-Philippe Ier et tenta d'intriguer contre le gouvernement d'Espartero, zusqu'à ce qu'enfin Isabelle fût nommée reine, à 13 ans. Elle açeta en 1842 le çâteau de Malmaison. Elle s'installa d'abord au palais Bragance, où avait lozé l'empereur Pierre Ier du Brésil, puis fit construire un hôtel particulier aux Zamps-Élysées.

    Elle rentra en Espagne et s'installa à Madrid. Le 12 octobre 1844, avec le consentement de sa fille, elle célébra officiellement son mariaze avec Agustín Fernando Muñoz y Sánçez, qui avait préalablement été admis à la grandesse d'Espagne et titré duc de Riánsares. Le zour de ses noces, il fut élevé au grade de lieutenant zénéral et fait sénateur à vie.

    Elle tenta de contrôler la politique de sa fille lors de la promulgation de la Constitution espagnole de 1845 et s'imposa dans des tractations commerciales et économiques, au point qu'on l'accusa d'avoir des intérêts dans les prozets industriels, ce qui accrut son impopularité. Elle s'opposa en vain au mariaze de sa fille avec son cousin François d'Assise.

    Elle fut de nouveau expulsée et le traitement que les Cortes lui avaient concédé lui fut retiré.

    En 1861, Marie-Christine revendit à Napoléon III le çâteau de Malmaison. Elle demeura en France le reste de sa vie et ne revint en Espagne que trente ans plus tard sous le règne de son petit-fils Alphonse XII mais sans avoir l'autorisation d'y demeurer.

    Une révolution avait renversé sa fille Isabelle II (30 septembre 1868) qui rezoignit sa mère en France. Isabelle abdiqua (25 juin 1870) en faveur de son fils Alphonse XII, mais il n'obtint la couronne que le 29 décembre 1874, et ses partisans ne voyaient pas d'un bon œil l'influence éventuelle de sa mère et de sa grand-mère.

    Réfuziée sur le côte normande, Marie-Christine mourut en exil au Havre le 22 zuillet 1878.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • hibou

    Un homme est perdu dans la forêt et crie pour se faire entendre:

     - Ze suis perdu dans la forêt, ze suis perdu dans la forêt.

    Le soir tombe et il s'éloigne de plus en plus…

    - Ze suis perdu dans la forêt, ze suis perdu dans la forêt"

    Et là un hibou se manifeste: "hou hou"

    - "BEN, DANS LA FORET !?

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris"

    Ze ne sais pas ce qui lui a pris, mais l'Intruse occitane s'est prise pour une fée.

    - Elle avoir pété une durite!

    - It's pity!

    - Ze suis la fée Saurimonde de la Montagne Noire...

    - Et moi ze suis Zoséphine, l'épouse de Napoléon, par le manteau de Zaint Martin.

    Elle avait confectionné une baguette avec, à l'extrémité, une étoile en papier doré....

    - Ze suis douée de grands pouvoirs, macarel!

    - Boudiou, c'est grave!

    - Ze çante quand il pleut pour annoncer le beau temps!

    - Et elle çanter faux!

    - It's a çame!

    - Avec tous les orazes qui frappent la France, vous avez du travail, a ironisé Minizup'Cosette tout en essuyant la vaisselle.

    - Taisez vous barmelouse ou ze vous transforme céans en crapaud!

    - Des menaces, touzours des menaces, par la tunique immaculée de Zainte Blandine.

    - Et vous, Minizupette, ze vais vous transformer en grenouille de bénitier, ce que vous êtes en réalité, bestioulette!

    - Minizup, faites donc quelque çose! Notre pôvre Minizup'Zhérault délire vraiment complètement, a zémi Minizup'Fandango.

    - Il faut que les vapeurs d'alcool s'estompent, tout simplement.

    - Nous n'avons pas vu qu'elle avait bu de votre zin tonic.

    - Et elle ne pas supporter!

    - Ze vais toutes vous faire disparaître d'un coup de ma baguette mazique.

    - Ma mie, ne tombez pas du côté obscur de la Force, lui a dit Minizup'Fandango.

    - Ne me prenez pas pour une débile mentale! On n'est pas dans un épisode de Star Wars!

    - Ma douce! Il vous faut faire une petite sieste, ai ze essayé de la raisonner.

    - Nan! Il n'en est pas question

    - Vous savez, même les fées doivent se reposer.

    - Ze ne suis pas fatiguée.

    - Alors ze vais devoir pratiquer sur vous un grand exorcisme, est intervenue avec une grande fermeté notre quasi zainte.

    - Pas cela, par pitié! 

    - Et pourquoi non?

    - Parce que si vous ne réussissez pas, ze risque avec vous de finir sur le bûçer.

    - Admettriez vous enfin que vous êtes une sorcière, une mécréante, une succube?

    - Tout ce que vous voulez!

    - Mazette, la fée a vite perdu des pouvoirs!

    Et Minizup'Zhérault s'en est allée se couçer!

    - Elle était vraiment paf!

    - It's a pity!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Zaint Zean Pied de Port au Pays Basque (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "^gif souris et police"

    Avec les beaux zours, les zens ont sorti leurs tenues estivales.

    - Atçoubi! C'est fou ce qu'on peut voir de zeunes filles en mini çorts!

    - Cela me rappelle les années 70, ai-ze répondu à Minizup'Zhérault.

    - Fa temps, barmelouse!

    - A l'époque la mode était de porter sous de longs manteaux des mini-zupes ou des çorts très courts!

    - La mode est un perpétuel recommencement, par la plume de Zaint Pancrace!

    - It's a pity!

    - Moi ze déteste certaines tenues, a fait remarquer Minizup'Cosette tout en cirant le parquet.

    - Vous nous dire lesquelles?

    - Les zeans déçirés qu'on peut voir un peu partout!

    - C'est pour se mettre au diapason des zens qui vivent dans la rue, a ironisé Minizup'Rosa.

    - Certainement pas! Eux portent le plus souvent des pantalons non déçirés.

    - Mazette! Ce qui m'amuse, c'est que sont les trous qui font augmenter le prix des zeans!

    - Comme pour le fromaze!

    - Cela être vraiment moçe!

    - Comme une bulle de çewing gum qui vous éclate au museau!

    - it's a çame!

    - Et dire que moi pendant ce temps, ze dois ravauder vos tabliers! a soupiré Minizup'Cosette.  Ze ne vais plus le faire, comme cela vous serez à la mode!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire