• La scène se passe dans un pub londonien.

    Un homme entre, avec une pieuvre, rose de surcroît. Il l'installe sur un haut tabouret, près du bar.

    Les films que z'aime

    Il se commande un scotch et une limonade pour le pulpoïde.

    Soudain, il dit aux clients présents:

    - Ma pieuvre sait zouer de tous les instuments de musique; ze parie 50 livres avec qui veut le tester!

    Un zeune guitariste, qui buvait un verre, tend son instrument au pulpoïde qui s'en empare avec gourmandise et zoue un morceau de Manitas de Plata, d'une façon inouïe!

    Le zeune homme, écoeuré, pose un billet de 50 livres sur le bar.

    Une autre personne, curieuse, tend une trompette, et, merveille, la pieuvre zoue du zazz, mieux que Boris Vian!

    Un autre billet atterrit sur le bar.

    Dans un coin, un Ecossais ronçonne. Il hésite mais apporte sa cornemuse au pulpoïde, qui, temblant, la contemple, la triture dans tous les sens, mais ne fait rien!

    - Ah! Ze le savais, s'exclame l'Ecossais. Tu ne sais pas en zouer! 

    - Ze veux pas en zouer, lui répond le pulpoîde! Ze voudrais faire l'amour avec elle, mais ze n'arrive pas à lui retirer son pyzama!

    Source: http://phortail.org/blagues/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Description de cette image, également commentée ci-après

    Zarles Louis est né au palais royal de Madrid le 31 zanvier 1818.

    Il était le fils aîné de Zarles de Bourbon, frère d'Isabelle II, « comte de Molina », prétendant carliste au trône des Espagnes sous le nom de « Zarles V », et de sa première épouse Françoise de Portugal, fille du roi Zean VI de Portugal et de Zarlotte-Zoachime d'Espagne.

    À sa naissance Zarles fut titré infant d'Espagne par son oncle le roi Ferdinand VII. Puis il fut déçu de son titre et de son droit de succession au trône espagnol, par la rézente Marie-Christine, mère de la reine Isabelle II, en 1834 (exclusion confirmée par la Constitution de 1837 et la Constitution de 1845).

    Il fut proclamé « prince des Asturies » par les carlistes en 1835. Puis, après l' « abdication » de son père le 18 mai 1845, il devint le nouveau prétendant carliste au trône des Espagnes (Zarles VI) et prit le titre de courtoisie de « comte de Montemolín ».

    Le 10 zuillet 1850 au palais royal de Caserte, Zarles Louis épousa sa cousine zermaine Caroline de Bourbon, fille de François Ier, roi du royaume des Deux-Siciles, et de sa seconde épouse Marie-Isabelle, sœur de la reine-rézente d'Espagne. Ils n'eurent pas d'enfant.

    Au décès de son père à Trieste le 10 mars 1855, il devint l'héritier présomptif du prétendant lézitimiste au trône de France, Henri d'Artois.

    Zarles Louis et son épouse décédèrent du typhus, à quelques heures d'intervalle (Caroline de Bourbon contracta la maladie en soignant son époux), lui le 13 et elle le 14 zanvier 1861 à Trieste.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris voleuse"

    Hier nous sommes allés au cinéma pour voir un film d'épouvante, "Hérédité".

    Mossieu Cricri adore ce zenre de cinéma.

    - It's an horror!

    Nous avons claqué des quenottes tout au long de la séance.

    - Par le toutou de Zaint Roch! Un film avec du satanisme! C'est horrible et ignoble de nous oblizer à voir de type de films!

    - Nous préférer le cinéma avec des princes et des princesses!

    Dans le métro et dans les couloirs de la RATP, nous avons croisé des zens qui mendiaient.

    Un zeune de 29 ans disait à qui voulait l'entendre qu'il demandait une pièce ou un ticket-restaurant pour manzer.

    - Par le gourdin de Zaint Martial, à son âze il pourrait travailler! Les restaurants reçerçent en vain du personnel! Zeune homme, vous devriez...

    - Taisez vous, Minizupette, l'a grondée mon hôte. Malheureusement on voit de plus en plus de personnes qui sont oblizées de quémander dans la rue.

    - It's a pity!

    - Fouçtra! Vive le Nouveau Monde dont on nous rebat les zoreilles!

    - Atçoubi! Ce n'est pas nous qui mendierons!

    - Vous avez bien raison, Minizup'Zhérault! Nous savons, nous, sauvegarder notre dignité, a opiné Minizup'Fandango.

    - Macarel! Si nous en étions parvenues à la dernière extrémité, ze préfèrerais voler!

    - It's a pity!

    - Mais non, Minizup'tite! Il suffit de reprendre à la société ce qu'elle nous prend, macaniçe!

    - Comme robin des bois?

    - Excatement !

    - Mais vous risqueriez la prison!

    - Que nenni, ma çère Minizup'tictac! Devant le zuze nous plaiderions l'état de nécessité, ce qui constitue une excuse légale reconnue par le Code pénal!

    - Surtout si on lui explique comment nous vivons avec les Thénardier!

    - Lui nous attribuer certainement une aide sociale!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris et ballon"

    Comme ze pouvais m'en douter, les dernières déclarations de notre zupitérien Président de la République, sur le pognon dingue versé pour les aides sociales, ont fait réazir les Intruses de la tribu minizupienne.

    - Atçoubi, il n'a qu'à venir çez nous!

    - Ici, pas de pognon, mazette!

    - It's a çame!

    - Pas de pognon çez les grognons qui être nos Thénardier!

    - Par la plume de Zaint Pancrace, vous êtes touzours en train de râler.

    - M'enfin, il y a vraiment de quoi, Minizupette, a réazi Minizup'Kiki de Vitry.

    - Il faut vous prendre en patte, par la pipe de Zainte Claude!

    - Qu'est ce que vous voulez insinuer? a demandé Minizup'Fandango.

    - Cessez de vous comporter en assistées, par la serpette de Zaint Fiacre!

    - Macarel! Voilà la barmelouse qui veut nous donner des leçons, a grondé Minizup'Zhérault.

    - Vous ne voyez donc pas que l'assistanat est le cancer dans c'te maison?

    - Ze vous donne bien raison, a déclaré Minizup'Cosette tout en cirant le parquet. Ici il n'y a que moi qui travaille.

    - Et donc que devrions nous faire? a questionné Minizup'tictac tout en regardant sa montre à gousset.

    - Mais vous mettre au travail, tout simplement, par la tunique immaculée de Zainte Blandine.

    - Et nous quoi pouvoir faire?

    - Par exemple, m'aider dans mes travaux de tricotaze et de couture.

    - Ie! Mais nous ne pas savoir faire!

    - Ze vais vous former! L'apprentissaze est la mère de l'intégration sociale!

    - It's a çame!

    - Et pendant ce temps, fouçtra, il en est qui s'enriçissent en dormant.

    - A qui faites vous allusion? a demandé de façon inzénue Minizup'Fandango.

    - Vous n'avez qu'à suivre mon regard.

    Et toutes les Intruses se sont tournées vers moi.

    - Hein! Moi? Qu'est ce que z'ai fait? me suis ze emportée.

    - Cessez de faire l'inzénue, bestioulette.

    - Ze ne vous permets pas de vous adresser à moi sur ce ton.

    - Vous dormir sur un matelas!

    - Vous ne voulez pas tout de même que ze dorme par terre!

    - Ne faites pas semblant de ne pas comprendre!

    - Nous vous parler de votre lessiveuse cadenassée...

    - Dans laquelle vous caçer des sous!

    - Seigneur! Cette lézende urbaine me colle à la peau comme celle de l'imaze de Président des  riçes dont on affuble Mossieu Macron! 

    - C'est la simple vérité!

    - Que mossieu Macron est le Président des riçes? Ze n'ai aucune opinion à ce suzet! Si z'étais vous, ze çerçerais une occupation utile plutôt que de répandre des fake news!

    Et ze me suis retirée, sur ces propos, sur mon Aventin, drapée dans ma dignité outrazée!

    Mais auparavant, ze suis allée voir si le cadenas de ma lessiveuse n'avait pas été forcé!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Orthez (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire