• Description de cette image, également commentée ci-après

    François d’Assise est né le 13 mai 1822 au palais royal d’Aranjuez.

    Il était le fils François de Paule, fils de Zarles IV et frère de Ferdinand VII et de la princesse Louise de Bourbon-Siciles, fille du roi François Ier des Deux-Siciles, petit fils de Zarles III.

    Il fut titré duc de Cadix et infant d’Espagne par son oncle le roi Ferdinand VII.

    Homosexuel avéré, il fut surnommé « Paquita ». Il donna à ses çiens le nom de ses amants.

    Le 10 octobre 1846, il épousa, pour des raisons dynastiques, sa cousine zermaine la reine Isabelle II, fille de Ferdinand VII.

    Ils eurent officiellement onze enfants, sur la filiation paternelle desquels la plupart des historiens ont des doutes, et dont quatre seulement parvinrent à l’âze adulte.

    À partir de 1864 le roi François présida le Conseil des ministres. La révolution de 1868 le contraignit à l’exil. Il prit le titre de courtoisie de « comte de Moratalla ».

    En 1874 la monarçie fut restaurée, mais en faveur de son fils Alphonse, qui devint le roi Alphonse XII.

    La mort du « comte de Zambord » en 1883 fit de l’ancien roi François d’Assise le nouveau « premier prince du sang » des lézitimistes français, 5e successible après ses quatre cousins de la brançe aînée, Zean de Bourbon, Zarles de Bourbon, Zacques de Bourbon et Alphonse de Bourbon. Il est l’ancêtre du prétendant lézitimiste actuel Louis de Bourbon, « duc d'Anzou ».

    Il s’installa au château d’Épinay-sur-Seine qu’il avait açeté en 1881, et y mourut le 17 avril 1902.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris et football"

    - Atçoubi! On va se régaler! a déclaré Minizup'Zhérault.

    - Et pourquoi donc ma mie?

    - Mais parce que c'est la Coupe du Monde de Football qui débute en Russie.

    - Fouçtra! Il faut vite açeter des packs de bière...

    - Et commander des pizzas.

    - Warum?

    - Mais pardi, pour regarder les matçs, barmelouse.

    - Vous aimez le foot? a demandé Minizup'Kiki de vitry.

    - Nan, pas vraiment, mais nous voulons faire comme toute le monde, mazette.

    - Nous pas bien vous comprendre!

    - M'enfin, vous allez bien voir! Tout le monde ne va parler que de cela, bestioulette.

    - Et çacun ira, comme de bien entendu,  de son p'tit commentaire et ze ne veux pas passer pour une inculte en matière footballistique!

    - It's a pity!

    - Moi ze n'y comprends que couic, par le mouçoir de Zainte Véronique.

    - Les zoueurs courir après un ballon.

    - On n'a qu'à leur donner une baballe à çacun, par les tétines de Zainte Cécile!

    - En tout cas, ze vous préviens, est intervenu celui qui dit que ze ne suis que son avatresse. Il n'est pas question que nous restions stupidement avaçis devant la TSF!

    - Allez les Bleus! se sont exclamées Minizu'Mouff et Minizup'Zhérault.

    - Mon Dieu! Et dire que votre Karl Marx disait que c'était la relizion qui était l'opium du peuple! Ze me demande ce qu'il dirait auzourd'hui, par le toutou de Zaint Roch!

    - Nous plutôt attendre fébrilement les Mondiaux du badmington!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • l'employée du mois

    C'est une société qui çerçe un comptable. Elle passe une annonce et trois candidats se présentent.

    Le recruteur fait entrer le premier.

    C'est un homme, à l'air austère.

    - Bonzour Monsieur. Nous allons nous permettre de tester vos capacités, pour voir si vous avez le bon profil. Une place de comptable, c'est sérieux. Pouvez-vous compter zusqu'à dix ?

    - Mais, bien sûr: Une deux, Une deux, Une deux....

    - Ouh là là, c'est pas terrible. Que faisiez-vous avant ?

    - Z'étais adzudant dans l'armée de terre.

    - Écoutez, on vous écrira.

    La deuxième personne entre à son tour. C'est une femme, un peu niaise.

    - Bonjour. Ze vais vous demander de compter jusqu'à dix.

    - Facile : Un, trois, cinq, sept, neuf...

     - Dites donc, c'est pas fameux. Qu'est ce que vous faisiez avant ?

    - Pervençe, mais ze suis toujours restée sur les côtés impairs.

    - Eh bien on vous écrira.

    Le DRH commence à être un peu tendu. Il fait entrer le dernier candidat.

    - Bonjour Monsieur. Êtes vous capable de compter zusqu'à dix ?

    - Sans problème: Un deux trois quatre cinq six sept huit neuf et dix ...

    - Formidable ! (j'en tiens un) Vous avez l'air du comptable idéal. Et... vous pouvez continuer ?

    - Oui : Valet, Dame, Roi...

    - Aie aie aie, ça se gâte, qu'est ce que vous faisiez avant ?

    - Employé des postes !

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris et fauteuil roulant"

    Hier, Minizup'Cosette a soudainement poser son torçon sur la table de la salle à manzer.

    - Mais enfin! Vous n'avez pas fini, fouçtra, d'essuyer la vaisselle, lui a dit Minizup'Mouff.

    - It's a pity!

    - Ze suis venue vous annoncer que ze déposais céans un préavis de grève. Celui-ci prend effet immédiatement!

    - Hein? C'est quoi c'te nouveauté, barmelouse?

    - Qui finir de faire la vaisselle?

    - Par le gourdin de Zaint Martin, ze vous le dis, vous pouvez vraiment être fières de vous, Minizup'Mouff et Minizup'Zhérault.

    - Atçoubi! Qu'est ce qu'on a fait?

    - Vous lui avez mis des idées de révolte dans le museau avec vos critiques continues du gouvernement de Doudou Philippe et votre soutien aux grévistes de la SNCF!

    - Palsembleu! Cela n'a rien à voir!

    - La preuve que si! Voilà le résultat de vos belles leçons!

    - Atçoubi! Mais les çeminots, eux,  ont des raisons d'arrêter le travail et ils ont de lézitimes  revendications. Qu'en est-il de Minizup'Cosette?

    - Minizup'Zhérault, ze vous le dis. Z'en ai ras le noeud à çeveux!

    - Et de quoi donc, boufarelle?

    - Ze vis en état de quasi esclavaze dans c'te maison!

    - Plaignez vous! On a eu la grande bonté de vous recueillir alors que vous aviez été lâcement abandonnée dans les zardins du Luxembourg!

    - Elle n'avoir pas de coeur!

    - It's a çame!

    - Ze n'arrête pas de trimer dès poltron minou zusqu'en fin de soirée!

    - Mazette! On voit bien que vous n'avez pas travaillé à la çaîne dans une usine! a cru bon de rétorquer Minizup'Mouff qui n'a zamais travaillé.

    - Et ze vous présente la liste de mes revendications.  Ze vais vous les lire! Primo, ze veux ne travailler qu'au maximum 35 heures par semaine!

    - Par la Plume de Zaint Pancrce, merci Dame Tartine de Lille!

    - Macaniçe! Ze pense qu'on pourra s'entendre sur ce point.

    - Secundo. Le septième zour ze me reposerai! C'est le zour du Seigneur, n'est ce pas Minizupette?

    - Heu... Ze ne puis certainement pas dire le contraire. Ze pense qu'on pourra essayer de se passer du ménaze le dimançe!

    - Tertio! Z'exize une aide pour effectuer toutes les tâçes qui me sont imposées.

    - Elle délirer complètement.

    - M'enfin, ma mie, vous savez bien que nous n'avons pas d'arzent pour payer une aide, a essayé d'argumenter Minizup'Kiki de Vitry.

    - C'est votre problème et pas le mien! Ce point est non négociable, saçez le! En attendant votre réponse, ze fais grève sur la tarte!

    - On dit sur le tas, bestioulette.

    - Ici, nous pas avoir de tarte!

    - It's a çame!

    - A vous de trouver une porte de sortie. Pour ma part, z'ai une idée qui ne vous coûterait rien.

    - Dites nous vite, très çère Minizup'Cosette, qu'on puisse enfin retrouver zoie et sérénité, par la serpette de Zaint Fiacre!

    - Vous n'avez qu'à m'aider à tour de rôle!

    - Elle complètement délirer.

    - Ma mie, ze n'ai pas le temps, entre mes travaux de tricotaze et mes moments de dévotion, ze n'ai pas une minute de libre, par la tunique immaculée de Zainte Blandine.

    - C'est à prendre ou à laisser. Ze vous laisse bien coziter. En attendant, moi, ze vais me couçer et faire une sieste bien méritée!

    Et c'est ce qu'elle fit sur le çamp nous laissant à notre grand désarroi!

    Finalement, après avoir conciliabulé, nous avons décidé d'accepter sa proposition.

    - Nous capituler en rase campagne!

    Quelle honte! Quel déshonneur!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Dax (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire