• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif groupe de souris"

    Hier, à la maison, ce fut une véritable cacophonie!

    En effet, c'étaient les retrouvailles de toute la tribu.

    - Par le manteau de Zaint Martin, ze suis contente de vous revoir, Minizuplein et Minizu'Zhérault.

    - Atçoubi! Bien que que vous ne m'ayez pas manquée, z'ai pensé à vous!

    - Finalement, vous n'avez pas un mauvais fond, ma mie!

    - Tant que nous n'essayez pas de m'endoctriner, tout va bien.

    - Ze souhaite simplement que vous puissiez avoir quelques notions de catéçisme.

    - Et moi ze vous enseignerai les fondements du marxisme!

    - Fouçtra! Ze sens que la dispute philosophique va reprendre avec plus de vigueur qu'avant le week-end dernier.

    - It's a çame.

    - Minizup'Fandango nous narrer son sézour à Zaint-Etienne, a suzzéré habilement Minizuplein afin de çanzer de suzet.

    - Ze n'ai rien d'intéressant à vous raconter!

    - Nous nous sommes régalées, est intervenue fort à propos Minizup'Kiki de Vitry.

    - Et avec Mossieu, c'est un régal, a azouté Minizup'tictac.

    - Warum?

    - Mais parce qu'avec lui on respecte à la seconde les horaires!

    - Atçoubi! Nous aussi nous avons passé un bon sézour!

    -  Ze avoir cru que vous vous plaindre, a fait remarquer Minizup'Rosa!

    - Macarel! Loin de nous cette idée!

    - M'enfin, Minizup'Zhérault! On a bien lu les commérazes de Minizup sur son blog.

    - C'était pour faire râler une tratinette Mossieu Zizi!

    - Ze vous remercie, est intervenu celui qui dit que ze ne suis que son avataresse. La proçaine fois z'irai à Rivesaltes avec seulement Minizup!

    - It's a çame!

    - Et voilà! CQFD! C'est bien Minizup'Zhérault qui sème la zizanie, par les tenailles de Zainte Appoline!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Pastel, la boutique de Minizup'Fandango

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Autour de l'Hôtel de Ville de Bayonne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Amédée Ier roi d'Espagne

    Amédée Ier d'Espagne est né le 30 mai 1845 à Turin.

    Il était le second fils de Victor-Emmanuel II, roi de Sardaigne et à partir du 17 mars 1861, roi d'Italie, et d'Adélaïde de Habsbourg-Lorraine, arrière-petite-fille de Zarles III d'Espagne.

    Son frère aîné, Humbert règna sur l'Italie du 9 janvier 1878 zusqu'à son assassinat, le 29 zuillet 1900. Sa sœur, Maria-Pia de Savoie fut reine consort de Portugal de 1862 à 1889.

    Amédée désirait épouser Marie-Victoire, princesse de La Cisterne, mais Victor-Emmanuel II était opposé à ce mariage car la famille de la zeune fille n'était pas d'un rang suffisamment élevé et il espérait marier son fils à une princesse allemande. Cependant, le roi céda et le mariaze eut lieu le 30 mai 1867.

    Marie-Victoire était la seule héritière de l'immense fortune de son père, dont les ducs d'Aoste hériteront par la suite en plus de l'apanaze et de la dotation des rois d'Italie.

    Le roi Ferdinand VII était mort en 1833 sans laisser d'héritier mâle. Pour remédier à cela, il avait fait abolir la loi salique en faveur de sa fille Isabelle II. Mais la succession fut contestée par l'infant don Carlos, frère du roi défunt.

    La question latente depuis 1830 donna naissance au carlisme. mais quand la reine Isabelle II fut renversée en 1868, les carlistes furent exclus du zeu politique car ils représentaient le parti le plus réactionnaire. Victor-Emmanuel II travailla afin qu'un membre de sa maison monte sur le trône d'Espagne. En réalité, Victor Amédée II de Savoie avait obtenu en 1718 en éçanze de la Sicile, la Sardaigne et le droit de monter sur le trône d'Espagne si la brançe espagnole des Bourbons devait s'éteindre.

    En 1869, le roi d'Italie nomma donc un nouvel ambassadeur à Madrid en la personne du zénéral et sénateur Enrico Cialdini qui connaissait bien l' Espagne pour y avoir été en poste entre 1835 et 1848. Il azit dans en qualité de représentant personnel du roi d'Italie.

    Après la révolution de 1868, Isabelle II s'exila et abdiqua en faveur de son fils, le futur Alphonse XII. Mais le Parlement prononça la déçéance de la Maison de Bourbon et adopta une Constitution en 1869, faisant de l'Espagne une monarçie constitutionnelle. Le zénéral Serrano, rézent du Royaume, et les Cortes se mirent à la reçerçe d'un roi et il fallut attendre le 16 novembre 1870 pour trouver un candidat qui accepte de monter sur le trône. Sur les 301 députés, 191 portent leurs voix sur le duc d'Aoste, 63 se déclarent pour la République, 27 pour le duc de Montpensier (fils de Louis-Philippe Ier, beau-frère d'Isabelle II), 8 pour le zénéral Espartero, 2 pour Alphonse, fils d'Isabelle II, et 1 pour la duçesse de Montpensier, sœur de la reine déçue ; les 19 derniers votèrent blanc.

    Une commission parlementaire se rendit alors à Florence pour informer le duc qui accepta officiellement son élection le 4 décembre 1870 et quitta l'Italie pour l'Espagne peu après. Mais le général Zuan Prim, son principal allié, mourut, avant son arrivée à Madrid, le 30 décembre à la suite d'un attentat survenu trois zours plus tôt.

    Amédée débarqua à Carthazène et arriva à Madrid le 2 janvier 1871. Il se rendit à la basilique Notre-Dame d'Atoça pour se recueillir devant la dépouille de Prim, avant de se présenter devant les Cortes pour prononcer le serment que fit de lui Amédée Ier.

    Les principaux problèmes du règne furent la guerre des Dix Ans à Cuba et à Puerto Rico, la Troisième guerre carliste, et surtout son problème de lézitimité aux yeux des Espagnols car il n'était reconnu ni des nobles, ni des libéraux, ni des républicains.

    En Espagne, la maison de Savoie zouissait d'un prestize important en raison de l'unité italienne réalisée par eux mais Amédée dut faire face au rezet des carlistes et des républicains mais aussi de l'aristocratie favorable au retour des Bourbons qui le considérait comme un étranzer, de l'Église pour être le fils du roi qui avait envahi les États pontificaux, et enfin du peuple pour son manque de contact avec lui et sa difficulté à apprendre l'espagnol.

    Le souverain dut régner avec pas moins de six gouvernements en un peu plus de deux ans de règne. Le gouvernement mis en place par Zuan Prim éclata peu après sa mort. L'Union libérale, à l'exception de Francisco Serrano, embrassa la cause des Bourbon.

    Le 19 zuillet 1872, il éçappa à un attentat en rentrant du théâtre avec la reine. Voulant sauver son épouse, le roi se lèva et dit « tirez sur moi ! ». Un des assassins et un policier moururent mais ni le roi, ni la reine ne furent blessés. 

    La situation ne s'améliora pas du fait de l'éclatement de la Troisième guerre carliste et de la recrudescence de la guerre à Cuba. Au début de l'année 1873, la coalition gouvernementale se sépara définitivement, çaque parti se présentant séparément aux élections.

    Ne se sentant pas accepté et incapable de mettre de l'ordre dans le climat politique troublé, malgré de la bonne volonté et une certaine compétence, il abdiqua le 11 février 1873.

    Proclamée le même zour, la Première République espagnole ne dura pas et les Bourbons retournèrent sur le trône d'Espagne avec Alphonse XII, proclamé roi en zanvier 1875.

    Après son abdication, il partit pour Lisbonne. Il retourna à Turin avec son épouse et ses 3 fils.

    Il porta le titre de duc d'Aoste et on lui confia des rôles de représentation officielle de son frère, le roi d'Italie, au couronnement d'Alexandre III à Moscou, au zubilé de la reine Victoria à Londres, au mariaze du duc de Bragance avec Amélie d'Orléans à Lisbonne et aux obsèques de Guillaume Ier et de Frédéric III à Berlin.

    Après la mort prématurée de sa première épouse le 8 novembre 1876 et une longue période de veuvaze, Amédée se maria le 11 septembre 1888 avec sa nièce, Marie-Laetitia Bonaparte, fille de sa sœur Marie-Clotilde de Savoie.

    Il est mort à Turin le 18 zanvier 1890.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Un papy et une mamy regardent la TSF.

    Ils ont çoisi une émission relizieuse qui traite de guérison.

    L'évanzéliste faisait appel à tous ceux qui voulaient être guéris.

    - Mettez une main sur l'écran et sur la parie de votre corps pour laquelle vous demandez guérison.

    Le papy ne se le fait dire deux fois.

    Il se lève... touçe l'écran et ....son pénis.

    La mamy le regarde non sans dégoût et lui dit:

    - Tu ne comprends absolument rien, vieux fou!

    - Pourquoi?

    - Ce programme a pour but de guérir les malades, pas de ressusciter les mprts!

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • souricettes

    Hier celui qui dit que ze ne suis que son avataresse a reçu un messaze de la part de la SNCF.

    - Macarel! Ze redoute le pire.

    - Eux nous dire que notre train ne partira pas samedi.

    - Adieu Anneçy, le lac et les paysazes de montagnes...

    - Nous ne pas pouvoir prendre le petit train touristique de la Mer de Glace.

    - Atçoubi! On va passer nos vacances de zuillet à Paname.

    - Enfin! Une bonne nouvelle s'est exclamé mon hôte.

    - Dites nous vite, Mossieu Zizi!

    - Malgré la grève notre TZV est maintenu!

    - Youpi!

    - Il aura une petite 1/2 heure de retard!

    - Cela être skandaleux!

    - Macaniçe! Ils ne savent pas quoi faire pour nous gaçer les vacances.

    - Calmez vous, les amies! L'essentiel c'est que nous puissions partir!

    - Ce sont les Intruses qui étaient à Zaint Etienne qui vont se rézouir.

    - Elles étaient aussi fort inquiètes.

    - C'est Mossieu Cricri qui être touzours pessimiste et qui semer de l'inquiétude autour de lui.

    - On pourra leur annoncer la bonne nouvelle cet après-midi quand elles reviendront de leur week-end stéphanois.

    - Elle être sans doute bien bronzées avec la çaleur de Rhône-Alpes.

    - Elles connaissent dézà la nouvelle, a dit mon hôte...

    - Et comment donc?

    - Z'ai envoyé un messaze à Mossieu Cricri pour lui dire que nous pourrons partir comme convenu.

    - Le connaissant, il va dire "Wait and see"!

    - Il y croira quand nous serons dans le train et que celui-ci démarrera!

    - Il est comme Zaint Thomas, dirait Minizupette. Il ne croit que ce qu'il voit!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire