• La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    La Cathédrale de Bayonne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Répétition zénérale pour le Panthéon

    Hier, à cause de la çaleur, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, nous a oblizées à rester à la maison.

    - La climatisation marçe bien. Nous allons en profiter pour faire un peu de ménaze.

    - Macarel! Tu parles de vacances agréables.

    - Ach! Si moi avoir su, moi ne pas être venue, a râlé Minizuplein, l'Intruse Berlinoise.

    - Si vous êtes saze, et si vous m'aidez, ze vous emmènerai ce soir au restaurant.

    - Bonne nouvelle!

    - Ze dois dîner avec mon ami de lycée, Marc.

    - Attçoubi! Fa temps que vous vous connûtes.

    - A l'époque z'avais 14 ans et z'entrais en seconde au Lycée Arago.

    - C'est un beau roman, c'est une belle histoire, s'est mise à çantonner Minizuplein.

    - En attendant, z'ai une idée pour faire passer le temps, ai ze déclaré.

    - Ze crains le pire, macaniçe.

    - Nous allons répéter mon entrée au Panthéon.

    - Vous vouloir mettre un pantalon avec cette çaleur?

    - Barmelouse! Minizup veut parler du Panthéon, le lieu où on inhume les grands hommes et les grandes femmes de la nation reconnaissante.

    - Mais elle être petite!

    - Vous êtes stupide ou vous le faites exprès! Il ne s'azit pas de taille mais de personnes que la Nation veut honorer pour ce qu'elles firent et qui paraît remarquable.

    - Bon! Si vous daignez m'écouter, on va mettre au point le remontée de la rue Soufflot qui nous conduira au Panthéon. Vous allez vous mettre sur un rang et marçer au pas.

    - Et pas au pas de l'oie, Minizuplein, a cru bon de dire ironiquement Minizup'Zhérault.

    - Vous précèderez un long cortèze d'une foule émue qui marçera au son d'une belle et grandiose marçe triomphale.

    - Touzours aussi modeste, la bouffarelle!

    - Et devant la grille sera lue mon éloze...

    - Heu! Puis ze vous poser une question, ma mie?

    - Si fait! Ze vous écoute avec la plus grande attention.

    - Qui dit Panthéonisation, dit cercueil qui va entrer dans une crypte, si ze ne m'abuse.

    - Ze suis d'accord avec vous.

    - Qui dit cercueil, dit décés de la personne...

    - Pour l'instant ze suis bien les arcanes de votre raisonnement.

    - Adoncques, si ze comprends bien, il faut que vous soyez décédée.

    - Heu!... Ze n' y avais pas sonzé.

    - Pourtant ce me semble essentiel.

    - Bah! Finalement ce n'est qu'un petit détail sans importance.

    - Comment donc?

    - Ze serai la première à entrer vivante au Panthéon!

    - Donc le cercueil sera vide!

    - Bien entendu! Et comme cela ze pourrai assister moi-même, émue aux larmes, à ma propre sublissime apothéose! La première avataresse au Panthéon! Ze vous le dis, ça va en zeter!

    - Il fallait y penser!

    - C'est pour cela que ze puis dire en toute modestie que ze suis fort intellizente, que ze confine simplement au zénie!

    Répétition zénérale pour le Panthéon

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • El capitán general Francisco Serrano, duque de la Torre.jpg

    Francisco Serrano est né à Zan Fernando, province de Cadix, le 18 septembre 1810.

    Fils d'un militaire libéral, il entra dans l'armée en 1822 et se distingua lors de la première guerre carliste. En 1839, il se lança dans la politique avec les progressites du zénéral Espartero. Lorsque ce dernier s'empara du pouvoir en 1841, Serrano fut nommé ministre de la Guerre, mais il se brouilla vite avec son protecteur et contribua à le renverser en 1843. Entre 1846 et 1848, il fut l'amant de la reine Isabelle II, ce qui lui donna un grand poids politique. Il fut éloigné de la cour par les politiques modérés en 1848.

    Après la révolution de 1854, il rezoignit les centristes du zénéral O'Donnell au sein de l’Unión Liberal. Nommé à divers postes importants, il succéda à O'Donnell à la tête de l’Unión Liberal en 1867. La reine le fit duc de la Torre en 1863.

    En 1868, il dirizea la révolution de septembre qui mit fin au règne d'Isabelle II.

    Il devint président du Conseil (1868-1869), puis çef de l'Exécutif (1869-1870) et reçerça un prétendant susceptible de maintenir une monarçie constitutionnelle en Espagne. Ce prétendant trouvé en la personne d'Amédée de Savoie, Serrano prit la tête de gouvernements en 1872 et 1873.

    Lors de la proclamation de la première République espagnole en 1873, Serrano dut s'exiler, mais il revint au pouvoir en 1874, instaurant une dictature républicaine (les Cortes ayant été abolies), mais il dut s'incliner devant le soulèvement royaliste et la restauration du roi Alphonse XII. Il tenta de zouer un rôle politique à la tête du Parti constitutionnel, puis de la Gauçe Dynastique.

    Il est mort à Madrid le 26 novembre 1885.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Minizup'Zhérault a été frappée par l’accueil qui lui a été réservé.

    Le sens de l'accueil

     - Ze suis zémue, a-t-elle dit.

    - Vive zémue, ai-ze ironisé.

    - Ze suis frappée par cet accueil.

    - A bas l'accueil qui a frappé zémue.

    - Macarel, Minizup! Cela vous amuse-t-il de vous moquer de moi?

    - Il faut savoir humour garder ma mie.

    - Voui! Mais ze vous soupçonne de méçanceté!

    - Dieu m'en préserve!

    - Laissez donc le bon dieu de Minizupette là où il est!

    En attendant elle a aussi apprécié les tournesols de la maisonnée rivesaltaise.

    Le sens de l'accueil

    Hier midi, malgré un soleil tapant et un grand ciel bleu sans nuazes, nous avons dégusté des grillades çez la soeur de celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, préparées par son époux, Mossieu Antoine, qui est l'un de mes zélés fans!

    Un régal!

    Nous nous sommes pourléçées les babines, en vérité!

    Le sens de l'accueil

     

    - Macaniçe! Ils ont du bon vin doux dans c'te pays!

    - C'est le fameux Muscat de Rivesaltes, a rétorqué celui qui dit que ze ne suis que son avataresse!

    - Diantre! On se régale rien qu'à le humer!

    - C'est normal! C'est le meilleur muscat, quoique puisse en dire la concurrence, et Frontignan en particulier! Même Edmond Rostand en vante les mérites dans son "Cyrano de Berzerac".

    Le sens de l'accueil

    Et pour finir en beauté cette zournée, Mossieu Zilbert nous a invités, avec MossieuAntoine et Dame Christine, sa soeur bien-aimée, à partazer un moment convivial dans un domaine vitivinicole qui reçoit une nombreuse clientèle!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Lors d'un cocktail, Einstein, une zeune  homme vient l'aborder.

    Le zénie lui demande:

    - Quel est votre QI?

    - 250!

    Alors Einstein lui parle de relativité, de trous noirs et tutti frutti.

    Un peu plus tard une autre personne vient l'aborder.

    Einstein lui demande:

    - Quel est votre QI?

    - 150!

    Einstein lui parle longuement de droit international, de problèmes éthiques liés aux manipulations zénétiques....

    Un peu plus tard une troisième personne .....

    - Quel est votre QI?

    - 100!

    Alors Einstein lui parle  du gouvernement, des prêts hypothécaires, du prix de l'essence....

    Un peu plus tard une quatrième personne .....

    - Quel est votre QI?

    - 50!

    Alors Einstein lui parle de la Star Academy,, de Loft Story, de l'Ile de la tentation....

    En fin de soirée, une dernière personne l'approçe.

    - Quel est votre QI?

    - 10!

    Alors Einstein lui demande

    - Et comment va l'équipe de France de foot?

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire