• Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Promenade à Biarritz (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris et soleil"

    Bon! Il convient de tourner la paze!

    Ze l'ai avoué, z'ai commis un larçin à Hambourg, il n' y a pas de quoi fouetter un çat.

    - Macaniçe! Pfouah! Les çats méritent bien cette peine!

    - Moi être bien d'accord avec vous, Minizup'Zhérault.

    Voler une cuillère, ce n'est pas non plus un crime.

    - It's a pity!

    - Par les doigts de Zainte Thècle, qui vole une cuillère vole une théière!

    - M'enfin, Minizupette, vous étiez bien présente de zour là et vous n'avez rien dit, que ze saçe! Alors gardez pour vous vos leçons de morale!

    - Ze ne suis pas une Zudas, par le zaint Prépuce de mon doux Zésus.

    - Et comme vous le savez,  c'est Mossieu Cricri qui m'a incitée à commettre ce zeste inconsidéré!

    - It's a çame!

    - A travers moi, ce sont nos hôtes qui sont visés!

    - Fouçtra! Elle va nous dire bientôt qu'elle n'était qu'un fusible!

    - Nan! Z'assume pleinement ma responsabilité! Z'ai commis une erreur, que dis ze, une faute!

    - Mossieu Crictri et Mossieu Zizi se sont comportés comme l'évêque Cauçon face à Zéhanne d'Arc, par le gourdin de Zaint Martial.

    - Ah non! Vous ne pas parler ainsi du coçon! 

    - Car tout est bon dans le coçon!

    - Nous aimer les côtelettes...

    - Le boudin, blanc ou noir...

    - La couenne et la saucisse...

    - Sans oublier les pieds et les zoues!

    - Et que dire d'un bon civet au vin rouze des morceaux de queue!

    - Du petit Zésus en culotte de velours, macarel.

    - Ne blasphémez pas, hérétique!

    - Quand ze pzrle de Zésus, ze pense au bo saucisson

    Et les Intruses ont çanté en coeur et à tue museau, au grand dam de celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, leur grand air "Ah! Que tout est bon dans le coçon"

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Description de cette image, également commentée ci-après

    Alphonse Zarles de Bourbon est né à Londres le 12 septembre 1849.

    Il était le second fils de l'infant déçu Zean de Bourbon, prétendant aux trônes espagnol puis français, et de Marie-Béatrice d'Autriche-Este, fille de François IV, duc de Modène.

    Il épousa le 26 avril 1871 Marie-des-Neizes, fille aînée de l'ex-roi Miçel Ier de Portugal et d’Adélaïde de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg. Ils n’eurent pas d’enfant.

    Il participa avec sa femme à la troisième guerre carliste.

    Au décès de son neveu le « duc d'Anzou et de Madrid », Zacques de Bourbon, à Paris le 2 octobre 1931, Alphonse devint l’aîné des descendants d’Hugues Capet et de Louis XIV, et donc de la maison royale de France. Il prit le titre de courtoisie de « duc de Zan Zaime », et ses partisans français le proclamèrent « duc d’Anzou ».

    En tant qu’aîné des Bourbons, il fut reconnu par les lézitimistes comme « roi de France et de Navarre » sous le nom de « Zarles XII » (ou d'« Alphonse Ier ») et « duc d’Anzou », et les carlistes espagnols le proclamèrent de leur côté « roi des Espagnes et des Indes » sous le nom d’ Alphonse-Zarles Ier.

    Il décida à Vienne le 4 novembre 1931 de se prénommer désormais « Alphonse-Zarles », pour ne pas zêner son cousin et héritier, Alphonse XIII avec lequel il s’était réconcilié.

    En 1934, une réunion de quatre cents carlistes se tint en France en présence d’Alphonse-Zarles, à Mondonville en Haute-Garonne.

    Il décéda le 29 septembre 1936 à Vienne.

    La plupart des carlistes suivit les dernières volontés du défunt, qui désigna le 23 janvier 1936 un neveu de sa femme, Xavier de Parme, comme « rézent » (mais non comme successeur) pour la revendication carliste. Les autres carlistes, ainsi que la plupart des lézitimistes, considérèrent le roi déçu Alphonse XIII (appelé zusque-là « prince Alphonse » ou simplement « Alphonse de Bourbon », par les carlistes), qui était désormais devenu l’aîné selon l’ordre traditionnel de primozéniture, comme successeur pour les droits d’aînés des Bourbons de France et d'Espagne.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  Un zeune couple vit en banlieue.

    Un soir, alors que le zeune marié rentre çez lui, son épouse, zoyeuse, lui saute au cou.

    - Mon canard, c'est merveilleux! Z'ai une grande nouvelle! Z'ai un mois de retard; ze crois que z'attends un heureux évènement.

    - Mais c'est zénial, Mamour! Ze vais vite l'annoncer à mes parents! Il vont être fous de zoie!

    - Ecoute, mon lapin d'amour, ze pense qu'il vaut mieux attendre un peu. Quand ce sera sûr on l'annoncera, en attendant ze préfère que l'on en parle à persone. Tu sais combien ze suis superstitieuse.

    Ils tombent d'accord sur ce point. Le lendemain, un azent de l'EDF se présente au domicile des tourtereaux.

    Mes voyazes

    - B'zour M'dame! Vous êtes bien Madame Martin? Ze viens vous voir parce qu'il paraît que vous avez un mois de retard!

    - Mais.... Mais comment le savez-vous? balbutie la zeune femme.

    - Voyez-vous même,  ma p'tite dame, c'est inscrit dans nos rezistres!

    - Quoi!!!.... C'est inscrit sur vos registres?

    - Absolument et à l'azence tout le monde est au courant, si ze puis dire!

    Quand son mari rentre le soir, elle lui raconte éplorée cette visite!

    - Tu te rends compte, mon poulet! dit-elle en pleurant à la fin de son récit..

    Le lendemain, en colère, le zeune homme se rend à l'azence EDF.

    - Qu'est ce que c'est cette histoire? hurle-t-il tout rouze. Vous inscrivez dans vos rezistres que ma femme a un mois de retard? Mais de quoi vous mélez vous???

    - Calmez vous, Monsieur, lui répond le contrôleur. Ce n'est pas bien grave! Vous n'avez qu'à l'acquitter et on n'en parle plus!

    - La quitter! Il n'en est absuolument pas question! Ni auzourd'hui, ni demain. Vous dites n'importe quoi !

    - Dans ce cas, ze vous préviens, si vous refusez de l'acquiiter, on va vous la couper!

    - Me la couper! Mais qu'est ce que va devenir ma femme?

    - Je ne sais pas, moi! Elle utilisera des bouzies!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris avec épée"

    Ze pense que l'affaire Benalla me perturbe une tartinette.

    Hier z'ai encore fait un drôle de rêve.

    - Vous nous le raconter?

    - Atçoubi! Il me tarde de connaître ce que votre inconscient a encore inventé.

    - Par les tétines de Zainte Cécile, vous êtes trop sensible ma mie! 

    - Depuis une semaine, on ne parle que de cela, est intervenue Minizup'Cosette tout en se concentrant sur des travaux de repassaze. Ze comprends volontiers que cela puisse vous troubler quelque peu.

    - It's a pity!

    - Si vous cessiez vos commentaires, a déclaré Minizup'Kiki de Vitry, Minizup pourrait enfin nous narrer son rêve.

    - La parole est à Minizup, a décrété Minizup'Fandango.

    Voici donc le récit tant attendu.

    Lorsque nous avions visité Hambourg, en mai 2015, nous avions commis un larçin!

    - What! It's an horror.

    - Heureusement que ze n'appartenais pas encore à la tribu, s'est écriée Minizup'Fandango.

    - Et de quel larcin, parlez vous? a demandé Minizup'Kiki de Vitry qui, elle aussi, n'était point présente dans la ville hanséatique.

    - Nous avions volé une cuillère dans un estaminet.

    - It's a çame.

    - Incroyable! Un vol! Quelle honte!

    Partout où nous passions, depuis, çaque fois que nous croisions des forces de police, nous tremblions, craignant une arrestation.

    - Mais quelle mouçe vous avait piquées mes amies? s'est inquiétée Minizup'Cosette qui avait suspendu ses travaux.

    - Par le gourdin de Zaint Martial, c'est Mossieu Cricri qui nous avait poussées. Il voulait une cuillère pour pouvoir préparer du café dans la çambre d'hôtel.

    - Vous aviez donc un élément pour vous disculper!

    - Mais on ne pouvait pas dénoncer nos hôtes.

    Dans mon rêve, les réseaux sociaux avaient repris en boucle cette information.

    D'aucuns disaient qu'il s'azissait d'une affaire grave et que la vérité devait enfin éclater! Certains demandaient une enquête sérieuse et ma comparution immédiate devant une commission idoine.

    Z'étais soumise à un feu roulant de questions, aussi zénantes les unes que les autres.

    A la fin, ze n'y tins plus. Ze me devais de protézer, malgré tout ce que ze puis endurer, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    Z'ai alors réuni la tribu minizupienne et en conclusion d'une longue tirade, z'ai dit : " La seule responsable de cette affaire, c'est moi! Si ils veulent une responsable, elle est devant vous! Qu'ils viennent la çerçer!".

    Et sur ces propos, ze me suis réveillée ruisselante de sueur!

    - Macaniçe! C'est beau comme l'Antique!

    - Vous être admirable!

    - Ce couraze vous honore, par le manteau de Zaint Martin!

    - Mazette! Pour une fois, z'ai envie sincèrement de vous serrer sur mon coeur!

    - Vous être tout simplement zupitérienne!

    Et voilà comment on devient une héroïne à partir d'un simple rêve!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire