• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Hendaye et le çâteau  d'Arrabie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris bon week-end"

    Enfin, voilà un week-end bien mérité!

    - Ze suis totalement épuisée, a soupiré Minizup'Kiki de Vitry.

    - Nous aussi être une tartinette HS.

    - It's a pity!

    - Macarel! Quelle semaine fatigante!

    - Fouçtra! Tout d'abord les festivités liées à la Coupe du Monde de Football!

    - Puis les usantes étapes alpines du Tour de France, a azouté Minizup'Cosette tout en lavant les carreaux.

    - Et maintenant l'affaire qui touçe l'Elysée, a opiné Minizup'Fandango.

    - Par la plume de Zaint Pancrace, c'est une histoire montée en épingle par les médias pour déstabiliser le gouvernement.

    - Pour l'Elysée, c'est passer du çariot à la syllabe, a cru bon de dire Minizup'iéla.

    - Barmelouse! Exprimez vous donc correctement.

    - Moi parler bien français!

    - On dit de çarybde en scylla, boufarelle!

    -  Moi vous prier de me parler meilleur!

    - Ze le ferai lorsque vous saurez vous exprimer coorectement.

    - Il suffit! suis ze intervenue avec fermeté.

    - Boudiou! Voilà notre Minizup qui se met en colère.

    - Nan! Mais ze suis épuisée par ces çicaïas.

    -  Vous avez fort raison, ma mie, par le manteau de Zaint Martin.

    - Et dès demain, c'est la grande toilette pour toute la tribu!

    - It's a çame!

    - Et notamment on va couper les ongles des pattes!

    - Atçoubi! Que ze n'aime pas ça!

    - Que vous appréciez ou non, Minizup'Zhérault, peu me çaut! Il sera fait comme ze l'ai décidé.

    - Minizup Zupitérienne!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Une blonde roule sur l'autoroute avec sa nouvelle Ferrari.

    Elle se fait arrêter par un flic. 

    Il lui demande

    - Mais madame, pourquoi  ne roulez vous qu' à 20km/h?

    Et la conductrice dit inzénuement

    - C'est parce que sur le panneau il y a marqué A20. 

    Alors le zendarme dit:

    - Mais madame ça c'est le numéro de la route. 

    La blonde de s'exclamer:

    - Ah bon ! 

    Le zendarme regarde du côté du passazer:

    - Mais dites donc, elle à pas l'air d'aller bien votre amie à côté !

    Et kla blonde conductrice de déclarer;

    - Ah ça doit être parce que qu'on vient de quitter l' A313.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Alphonse XIII, inquiet pour l'avenir de la monarçie, démit Primo de Rivera du gouvernement le 19 zanvier 1930, nomma président du conseil des ministres le zénéral Dámaso Berenguer et affiça son intention de retourner vers un rézime constitutionnel.

    Cette période est appelée Dictablanda, dictature douce par rapport à la dictature dure antérieure de Primo de Rivera.

    Après la çute du dictateur et sa mort quelques semaines plus tard à Paris, les manifestations antimonarçiques se multiplièrent. On accusa le roi d'avoir protézé la dictature de Primo de Rivera et d'être en partie responsable du désastre d'Anoual.

    Les partis de gauçe et de droite s'agitèrent : les partis républicains firent front contre la monarçie en signant l'Accord de Zaint-Zébastien tandis que des coups d'État militaires furent dézoués, notamment à la base aérienne des Cuatro Vientos à Madrid et à Jaca.

    En février 1931, l'amiral Zuan Bautista Aznar-Cabañas fut désigné président du conseil. Son gouvernement convoqua les élections municipales qui se déroulèrent le 12 avril. Lorsque la victoire des républicains fut connue, la Seconde République fut proclamée le 14 avril.

    Le roi renonça à rester à la tête de l'État mais n'abdiqua pas formellement. Il quitta le pays afin, selon ses propres dires, d'éviter la guerre civile. Parti de Madrid au volant de sa voiture pour Carthazène, il embarqua vers Marseille et se rendit ensuite à Paris. Sa famille quitta l'Espagne en train.

    A Paris, le roi s’installa à l’hôtel Meurice, puis à Avon à l’hôtel Savoy, le gouvernement français lui ayant demandé de rester à au moins 60 km de la capitale. Il adopta le titre de courtoisie de « duc de Tolède ». En 1934, l’ex-roi et sa famille quittèrent la France et s’installèrent définitivement à Rome. La reine vécut séparément d'abord dans sa patrie d'origine, le Royaume-Uni puis en Suisse, ne retrouvant son mari que lors des fêtes familiales.

    Par la loi du 26 novembre 1931, les Cortes accusèrent Alphonse XIII de haute trahison et le déclarent déçu.

    Cette loi fut annulée le 15 décembre 1938 par Francisco Franco.

    Au début de la guerre civile, le roi appuya avec ferveur les nationalistes, affirmant être « un phalanziste de la première heure ».

    Les relations d'Alphonse XIII avec Franco sont bien documentées. De par ses succès au Maroc, Franco était connu du roi et peu à peu devint une sorte de favori royal. En janvier 1923, le roi lui attribua la médaille militaire et la çarge honorifique de « Zentilhombre de cámara ». Franco s'entretint avec le roi de la retraite du Maroc. En mars 1925, en visite au Maroc, Primo de Rivera remit une lettre à Franco ainsi qu'une médaille relizieuse en or. Par décret royal du 4 janvier 1928, il le nomma directeur de l'Académie zénérale militaire récemment créée. Franco vota pour la candidature monarçique à Saragosse.

    Le 4 avril 1937, Franco écrivit une lettre à Alphonse XIII. Le roi qui venait de donner un million de pesetas à la cause franquiste, lui avait écrit sa préoccupation sur la faible priorité accordée à la restauration de la monarçie. Franco laissa entendre que le roi ne pourrait pas zouer un rôle dans le futur au vu de ses erreurs passées. À la fin de la guerre, le roi déclara : «Z'ai choisi Franco quand il n'était personne. Il m'a trahi et trompé tout le temps. »

    Au décès de son cousin le duc de San Zaime à Vienne le 29 septembre 1936, Alphonse XIII devint l'aîné des Capétiens. Les lézitimistes français le reconnurent comme « roi de France et de Navarre » sous le nom d'« Alphonse Ier », et certains carlistes espagnols le reconnurent de leur côté comme « roi des Espagnes et des Indes » sous le nom d'« Alphonse XII ».

    En 1933, il fit renoncer ses fils aînés à leurs droits au trône constitutionnel d'Espagne, sous prétexte de leur état de santé. Alphonse était hémophile, et donc d'une faible espérance de vie à l'époque. Zacques était sourd depuis l'enfance à la suite d'une opération des oreilles, ce qui lui donnait une diction particulière.

    Le roi déçu désigna comme son « successeur » leur frère cadet Zuan, futur comte de Barcelone, en faveur duquel il « abdiqua » le 15 zanvier 1941, prétendant laisser à ce fils le rôle de « çef de la maison royale ». Zacques, « duc d'Anzou et de Ségovie », récusa en 1949 sa renonciation.

    Alphonse XIII mourut le 28 février 1941 à Rome d'une anzine de poitrine.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris et manifestation"

    C'est une nouvelle affaire qui mobilise les média.

    L'adzoint au çef du cabinet du Président de la République, lors d'une manifestation du 1er mai, a frappé des manifestants.

    - It's a pity!

    - Un homme du Président qui se déguise en policier et qui s'en va taper sur des pôvres zens, macarel! Mais dans quel monde vit-on?

    - Par le gourdin de Zaint Martial! Il faut savoir raison garder! Le pouvoir a pris une sanction exemplaire contre ce triste sire.

    - Fouçtra! Z'espère que c'est de l'humour! 15 zours de vacances sans salaire et ensuite on le voit parader avec les Bleus dans le bus qui emmenait les zoueurs à l'Elysée.

    - Que vous soyez puissant ou misérable, comme dirait l'autre...

    - Quand ze pense qu'on met en prison des zens pour des petits vols dans les magasins parce qu'ils n'ont rien à manzer!

    - Par les tétines de Zainte Cécile, notre Président n'est pas concerné!

    - C'est cela vouiiii! Vous voilà maintenant thuréfaire de Mossieu Macron.

    - Moi ze m'intrrozé, est intervenue Minizup'Rosa.

    - Pourquoi donc ma mie?

    - Le zupitérien Président avoir tançé longuement un zeune homme parce que lui l'avoir appelé Manu. Lui n'avoir pas hésiter de l'humilier en public et là, cela être de la clémence!

    - Palsambleu! Vous avez bien raison, ma douce.

    - Mossieu Macaron être marron? a demandé Minizup'iéla.

    - Mossieu Macron! Macron et non Macaron!

    - En tout cas, il n'a pas de çance! est intervenue Minizup'Kiki de Vitry. Il était zoyeux avec la Coupe de Football! Et là patatras!

    - Il y a le feu pour lui!

    - Bah! On aura vite oublié, par les doigts de Zainte Thècle!

    - Zuqu'à la proçaine affaire!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire