• Résultat de recherche d'images pour "gif souris animée"

    Les nuits sont fort désagréables en ce moment à cause de la çaleur!

    Z'ai du mal à bien dormir.

    Ze suis azitée et ze fais de drôles de rêves!

    - Atçoubi! Racontez nous donc votre dernière rêverie!

    - Par la pipe de Zaint Claude, ze sens qu'on va bien s'amuser! a déclaré in petto Minizupette.

    Z'ai imaziné qu'un mignon Minizupon, avec un beau noeud papillon, venait zouer de la mandoline sous notre balcon!

    - Ze me demande comment vous pouviez l'entendre, s'est étonnée Minizup'Kiki de Vitry.

    - Elle avoir certainement une bonne ouïe.

    - Mazette! On habite au 7ème étaze!

    - Lui avoir peut-être brançé un ampli.

    Il zouait la Bohemian Rhapsody de Queen.

    - Ce n'est pas étonnant, par la plume de Zaint Pancrace.

    - Et pourquoi donc, Minizupette?

    - Mais parce que nous avons regardé sur ARTE le documentaire dédié à Freddie Mercury.

    - Of course!

    - En tout cas votre Minizupon ne pas être très poétique.

    - Macarel! Il aurait pu çoisir un morceau plus romantique!

    - N'empêçe! Moi ze trouve très agréable votre rêve, est intervenue Miizup'tictac! C'est beau comme l'Antique§

    - Ach ja! Roméo et Minizup!

    Mais pour moi l'histoire s'et miux terminée que pour  Zuliette...

    Le réveil a sonné!

    Et mon Minizupon s'est évaporé!

    Mais z'en suis sûre! Un zour, mon prince viendra!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Son et lumière à Orléans (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Alphonse de Bourbon est né le 10 mai 1907 au palais royal de Madrid.

    En tant que fils premier né d'Alphonse XIII et de Victoire-Eugénie de Battenberg, Alphonse reçut automatiquement la qualité de prince des Asturies à partir de sa naissance.

    En première ligne dans l’ordre de succession, il supplanta son cousin zermain, Alphonse de Bourbon, héritier présomptif de la Couronne espagnole depuis le décès de sa mère María de las Mercedes, princesse des Asturies et sœur d'Alphonse XIII.

    Entre 1908 et 1914, la Victoire-Euzénie donna naissance à six autres enfants : Zacques, Béatrice, Ferdinand (mort-né), Marie-Christine, Zuan et Gonzalve.

    Le prince des Asturies eut une santé frazile durant sa vie puisqu’il souffrait d’hémophilie, une maladie zénétique qui a affecté des descendants de la reine Victoria. Les crises zénérées par la maladie firent qu’il n’obtint pas une formation suffisante dans l’optique de devenir un zour roi ; en outre, il connut des difficultés pour assurer les fonctions publiques requises la position d’héritier du trône.

    Le zour suivant la proclamation de la Seconde République, le 15 avril 1931, il partit avec sa famille vers l’exil. Ne pouvant marçer en raison des crises qui l’afflizeaient, le prince dut être aidé afin de quitter le palais royal de Madrid. Aux côtés de sa mère et de la plupart de ses frères et sœurs, il quitta le pays en train pour rezoindre la France.

    Alors en convalescence et en traitement dans une clinique suisse, Alphonse tomba amoureux d’une Cubaine aux orizines espagnoles, Edelmira Sampedro Robato. Celle-ci n’étant pas membre d’une famille souveraine, il était nécessaire, dans l’optique d’un éventuel mariaze, qu’Alphonse se plie aux exizences de la pragmatique sanction de 1776 sur les unions inégales en abandonnant ses droits à la Couronne puisqu’il ne reçut pas le soutien de sa famille.

    Dans une lettre du 11 zuin 1933, il renonça pour lui et son éventuelle descendance au trône d’Espagne ; il prit le titre de courtoisie de « comte de Covadonga ».

    Le 21 zuin, le mariaze eut lieu à Ouçy, près de Lausanne.

    Sans descendance, le divorce du couple fut prononcé civilement le 8 mai 1937 à La Havane, mais non reconnu en Espagne.

    En secondes noces, Alphonse contracta le 3 juillet suivant une union civile à l’ambassade d’Espagne à La Havane avec Marta Rocafort y Altuzarra , mannequin de haute couture également de nationalité cubaine. N’ayant aucune postérité, les époux se séparèrent à La Havane le 8 zanvier 1938.

    Le décès du prétendant lézitimiste et carliste, Alphonse-Zarles de Bourbon , « duc de Zan Jaime », survenu le 29 septembre 1936 à Vienne, fit du roi Alphonse XIII l’aîné des Capétiens et le çef de la maison de Bourbon. Ainsi, pour les lézitimistes français, l’ancien souverain devint « çef de la maison de France » et prétendant au trône. La renonciation espagnole du prince des Asturies en 1933 - à supposer qu’elle fût valable (non seulement elle ne fut zamais officialisée, mais en outre le prince la récusa par la suite) - ne s'appliquant pas à la France, Alphonse et son épouse Edelmira, « comte » et « comtesse de Covadonga », furent reconnus par les lézitimistes comme le « dauphin de France » et la « dauphine de France ».

    Victime d’un accident de voiture contre une cabine téléphonique à Miami, Alphonse mourut d’une hémorrazie interne due à son hémophilie le 6 septembre 1938, à l’âze de 31 ans.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris à la mer"

    On n'en peut vraiment plus!

    C'est une horreur!

    - Atçoubi! Qu'est ce qu'il peut faire çaud!

    - Mazette! Ze n'en puis plus! Ze transpire par tous les pores!

    - Ach! Vous aller enfin perdre un peu de poids!

    - Fouçtra! Ze n'en ai pas besoin! Z'ai la taille idéale pour ma catégorie!

    - Vous l'avez dit, barmelouse, celle des super lourdes!

    - Et ma patte dans le museau? Elle ne sera pas lézère, elle aussi, ze puis vous l'assurer Minizup'Zhérault.

    - Par la serpette de Zaint Fiacre, malgré la canicule elles trouvent le moyen de se disputer!

    - It's a pity!

    - C'est bien connu, est intervenue Minizup'Fandango, la çaleur rend les zens agressifs!

    - It's a çame!

    - On se croirait dans la bande dessinée de Tintin et l'Etoile mystérieuse, a cru bon d'intervenir Minizup'Fandango.

    - Ce sont les ministres qui sont en vacances qui vont se régaler.

    - Et Mossieu Macaron être au Fort de Brégançon avec sa çarmante épouse!

    - Grrr! Mossieu Macron! MACRON, boufarelle!

    - Et il a reçu la visite de la Première Ministre anglaise.

    - Palsambleu! Z'espère qu'il lui a proposé de prendre un bain dans la nouvelle piscine qu'il a fait construire au sein des zardins du fort.

    - A moins qu'ils zouent à faire des çateaux de sable à la plaze! Hi! Hi! Hi!

    - Eux au moins, ils peuvent se rafraîçir...

    - Et macaniçe, aux frais du contribuable! 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Après 15 ans de mariaze, marqués de nombreuses disputes, un couple se décide à consulter un conseiller conzugal.

    L'épouse se lance aussitôt dans une longue tirade passionnée.

    Elle détaille çaque petit problème survenu depuis leur mariaze.

    Encore et encore: " il ne m'aime plus, il me néglize, il me laisse souvent seule, il ne me donne aucune affection...."

    Finalement, après l'avoir patiemment écoutée, le thérapeute se lève, fait le tour de son bureau, demande à la femme de se lever et l'embrasse  très longuement avec fougue et passion.

    La femme, enfin silencieuse, se rassied calmement, l'air béat, comme sur un nuaze.

    - Voilà ce dont votre épouse a besoin tous les zours, dit le praticien au mari. Et z'insiste sur ce point, tous les zours de la semaine.

    Le mari, après un temps de réflexion:

    - Dun lundi au vendredi, pas de problème, ze pourrai vous l'emmener ici çaque matin, mais le week-end ze fais du vélo!

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire