• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

    Flânerie dans les rues d'Orléans (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris et aout"

     

    La nuit dernière, Minizup'Mouff a encore fait des siennes.

    Tandis que nous dormions à pattes fermées, profondément dans les bras de Morphée, nous avons été réveillées par un grand fracas.

    - Atçoubi! Qu'est ce qui se passe!

    - Nous avoir peur!

    - Boudiou! Seraient ce des voleurs qui seraient entrés çez nous? a zémi tremblotante la fort courazeuse Minizup'Fandango.

    - Par les tétines de Zainte Cécile, il faut appeler céans la police.

    - Vous ne pas y penser! Eux pouvoir nous faire du mal!

    - Faisons silence, a suzzéré Minizup'Cosette, comme si on n'avait rien entendu.

    - Et si eux nous voir?

    - On les saluera fort poliment, tout simplement.

    - It's a pity!

    Nous nous toutes regardées, apeurées, ze dois l'avouer.

    - Macarel! Mais où est donc Minizup'Mouff?

    - Horreur! Ils l'ont enlevée, a cru bon de dire Minizup'Kiki de Vitry.

    Soudain la porte de la cuisine s'est ouverte avec un grincement lugubre.

    - Nous être fiçues! Sauve qui peut! s'est exclamée Minizup'iéla.

    Une forme rondouillarde, couverte de rouze, est apparue par l’entrebâillement de la porte.

    - Au secours! Un poltergeist!

    - Quelle vision cauçemardesque!

    - Ze le savais, par le gourdin de Zaint Martial! Les forces du mal sont présentes dans c'te maison et maintenant elles se déçaînent!

    - I'm afraid!

    Une voix d'Outre-tombe s'est soudainement élevée.

    - Fouçtra! Ne craignez rien ! Ce n'est que moi!

    - Ach! Le fantôme de Minizup'Mouff!

    - C'est comme dans la salsa du démon, par la plume de zaint Pancrace!

    - Mazette, non! C'est bien moi!

    - Que faites vous donc ainsi?

    Minizup'Muff regardait piteusement le bout de ses pattes.

    - Z'ai eu dans la nuit une petite fringale!

    - Macarel! Elle ne nous épargnera rien!

    -Z'ai voulu aller voir ce qu'il y avait à manzer dans le réfrizérateur et le pot de confiture à la fraise m'est tombé sur le museau!

    - Vous faire n'importe quoi!

    - Votre ventre vous perdra, barmelouse!

    - Vous avez commis un grave péçé, par la tête trançée de Zaint Denis!

    - Et lequel? a osé demander Minizup'Mouff.

    - Celui de la gourmandise qui est le septième péché capital répertorié dès le 4ème siècle par un père du désert, le moine Évagre le Pontique, lui a répondu notre quasi zainte.

    - En attendant, suis ze intervenue, allez vous laver et nettoyer la cuisine. Z'espère pour vous que Mossieu Zizi n'aura rien entendu!

    - Lui avoir le sommeil lourd! Heureusement pour vous!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire