• Minizup'Fandango était toute fière! Elle était assise au premier rang dans le bus.

    - Ze peux zouir du paysaze qui est presque aussi beau qu'au Pays Basque.

    Et dans sa bouçe, c'est un sacré compliment!

    -  Avec elle, cela être touzours la même çanson!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Nous avons débuté notre zournée dès polton minou par la visite d'un çâteau d'été construit pour les rois de Roumanie dans la station de Sinaïa.

    - Eux être de la famille allemande des Hohenzollern-Sigmaringen, a déclaré non sans quelque orgueil Minizuplein.

    - Nous avoir visité leurs çâteaux en Allemagne!

    - Atçoubi! Encore des aristos qui se faisaient érizer des palais aux frais du bon peuple! Et après ils s'étonnent qu'on les renverse!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    La cour de ce monument est superbe...

    - On reconnaît bien là le style saxon, ai-ze déclaré.

    - Voilà que notre Minizup se prend pour le Guide du Routard, macarel.

    - Elle ne fait que répéter ce qu'a dit la guide, fouçtra.

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Dans le parc, on peut voir de belles statues et une superbe fontaine.

    - C'est dommaze qu'il n' y ait pas d'eau, par le gourdin de Zaint Martial!

    - Que voulez-vous, ma mie, c'est partout la séçeresse et il y a des restrictions d'eau!

    - It's a pity!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    - Et maintenant, nous allons voir le çâteau qui fut offert au Roi Ferdinand et à la Reine Marie, qu'aimaient tant les Roumains, nous a annoncé notre çarmante guide.

    Celui-ci se situe dans le même parc!

    - Macarel! Un çâteau ne leur suffisait pas?

    - Et encore, ils n'ont pas dit zamais deux sans trois, mazette!

    - Ah ça ira, ça ira ,ça ira, s'est mise à çanter Minizup'Zhérault! Les aristocrates à la lanterne!

    Il a fallu la faire taire fissa.

    - Ma mie, respectez donc le pays que nous visitons. N'avons nous pas nous aussi une kyrielle de palais et çâteaux en France, par la tunique de Zainte Blandine!

    - Voui! Mais la France c'est la France que ze saçe!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Sur le çemin du retour, nous avons fait un arrêt devant un monastère orthodoxe.

    - Ze vous le dit en vérité, a déclaré doctement l'Intruse occitane, partout la relizion est bien l'opium du peuple, comme le disait le bon père Marx.

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    - Hérétique! Renégate! Succube! Suppote de Satan, s'est étranglée de colère notre çère quasi zainte, Minizupette pour ne pas la nommer.

    Puis nous avons visité une église fortifiée, typique dans cette rézion de la Transylvanie.

    - On dirait un vrai villaze, par les tétines de Zainte Cécile!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    - C'était le cas, lui a répondu celui qui dit que ze ne suis que son avataresse. En cas d'invasion, les zens pouvaient vivre en autarcie dans cet enclos.

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    - Regardez, il y avait même une école!

    - Tenue par les curaillons, macaniçe.

    - Comme de bien entendu, par le gourdin de Zaint Martial, puisque nous sommes dans un enclos paroissial.

    - Ils pouvaient endoctriner de la sorte, comme bon leur semblait, leurs ouailles!

    - Nan! Ils leur apprenaient les zaintes Ecritures! Cela vous ferait le plus grand bien de les lire, mécréante!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Et dans une salle de musique, Minizup'Fandango a voulu zouer de l'orgue.

    - Ze vais vous interpréter une toccata de Mossieu Bach, nous a-t-elle annoncé.

    Heureusement, l'instrument n'était là qu'à titre de décoration.

    - Ouf! On l'a éçappé belle, a dit in petto Minizup'Kiki de Vitry.

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Nous avons dézeuné dans un restaurant typique .... hongrois!

    - Fouçtra! Ze n' y comprends que couic! Ze ne m'étais pas aperçue que nous avions passé une frontière.

    - Minizup'Mouff! Vous feriez mieux d'écouter ce que nous dit notre guide au lieu de roupiller. Elle nous a expliqué que dans cette partie de la Transylvanie la communauté hongroise était la plus nombreuse. Ceci explique cela!

    - Mais moi z'aurais aimé déguster de la cuisine roumaine... en Roumanie, palsambleu! A quoi cela sert-il que nous fassions des milliers de kilomètres pour ne pas déguster des plats autoçtones!... Dézà qu'on a eu droit à un repas italien!

    - Ach! Cela être la mondialisation, ma çère

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Dans la cour de l'estaminet, on pouvait voir de belles décorations.

    - Venez donc là que ze vous pèse, Minizup'Fandango, a cru bon de dire Minizup'Mouff. Ze suis sûre que vous pesez bien plus que moi malgré vos méçants sarcasmes à propos de mes soi-disantes rondeurs.

    Et le résultat fut confondant.

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    - Ah! Ah! Voyez comment la balance pençe ... en votre défaveur!

    - Ze vous dis, ma mie, que c'est truqué! C'est un zeu pour amuser les enfants!

    - C'est cela voui!!!

    - Que vous le vouliez ou non, ze suis une orchidée parmi les fleurs!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Zemin faisant, en montagne (au milieu des Carpates orientales) nous avons fait un arrêt devant des stands de marçands de miels.

    - Atçoubi! Ils font même du miel de sapin!

    - Finalement, on fait du miel avec n'importe quoi!

    - Les abeilles butiner là où elles pouvoir, a fait remarquer Minizup'iéla. Dézà qu'elles tendent à disparaître par çez nous...

    - It's a çame!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Enfin, nous avons terminé notre zournée au Lac Rouze.

    Notre hôtel était situé non loin de ce grand plan d'eau, qui n'a de rouze que le nom!

    Z'ai cru que z'allais faire un WC ou une crise cardiaque.

    Le WIFI ne marçait pas! Heureusement Mossieu Cricri a suzzéré que ze me connecte à partir du téléphone portable de Mossieu Zilbert.

    - C'est ce qu'on appelle un partaze de réseau!

    Ze l'aurais embrassé! Mais ze le ferai auzourd'hui car c'est son anniversaire.... Mais ze ne vous dirai pas le quantième de son grand âze!

    Une zournée à la découverte de beaux sites

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Palais de Tau à Reims (photos)

    Palais de Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Sacre de Zarles X

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

    Palais du Tau à Reims (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, nous avons quitté notre hôtel de bon matin, après avoir pris un copieux petit dézeuner.

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    Comme il s'azissait d'un buffet, les Intruses en ont bien profité.

    - Atçoubi, il y a des saucisses, des oeufs et du fromaze...

    - Z'espère que c'est du fromaze à trous, a dit Minizup'Fandango.

    - Hélas non! Et dire qu'on n'a pas pensé à emmener la maçine à faire des trous, a soupiré Minizup'Kiki de Vitry... 

    - Nous le piquer avec une fourcette. Cela faire l'affaire.

    On a eu du mal à faire renoncer Minizup'Mouff à se reservir une troisième fois alors qu'elle avait dézà rempli son assiette à rabord.

    - Fouçtra! Pour une fois que c'est gratuit, il faut en profiter!

    - It's a pity!

    - Que voulez-vous! Difficile de lui faire çanzer ses habitudes!

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    Dans le bus, Minizup'Kiki de Vitry a voulu se mettre à une place assise zuste derrière notre fort zentille et talentueuse guide.

    - Ze veux profiter au maximum des informations précieuses qu'elle nous donne sur les routes que nous empruntons.

    - Elle être comme Mossieu Zizi, une vrai Pioçe de la Frandole!

    - En tout cas, z'ai compris que nous allions souvent çanzer de Carpates!

    - Macaniçe! C'est normal! Les carpates prennent vite la poussière.

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    Nous avons atteint la ville de Brasov, développée par les Saxons.

    - Ach! Cela expliquer sa beauté, s'est exclamée Minizuplein, l'Intruse teutonne.

    - Ze pensé que vous pouvoir parler de pure merveille, a azouté Minizup'Rosa, l'autre allemande de service.

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    Le coeur de la cité historique s'organise autour d'un très grande place, et sur celle-ci se dresse la superbe Maison du Conseil. 

    Tout autour on peut admirer de beaux bâtiments colorés et une cathédrale orthodoxe dissimulée derrière une façade néo-byzantine.

    - Pourquoi est-elle caçée? a demandé Minizup'tictac.

    - Comme nous l'a expliqué la guide, c'est parce que les Saxons, luthériens, acceptaient du bout des lèvres une église de rite orthodoxe, lui ai ze rappelé.

    - It's a pity! s'est exclamée Minizup'tite.

    - Les saxons sont les saxons!

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    - Cette fontaine est bien zolie, a cru bon de dire doctement Minizup'Kiki de Vitry qui a voulu poser sur sa marzelle.

    - Et en plus elle est d'époque, fouçtra.

    Si sur les routes roumaines on peut voir des carrioles tirées par des çevaux, dans les rues de cette cité, dont le centre historique a été préservé (ce qui n'est pas le cas de toutes les villes endommazées sous le rézime communiste), on trouve de drôles de vélos!

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    La seule qui a exprimé quelques remarques négatives, c'est Minizupette, notre quasi zainte.

    - Par la plume de Zaint Pancrace, ze suis scandalisée!

    - Et pourquoi donc ma mie.

    - M'enfin! Vous avez vu que la cathédrale est fermée ... et cette belle église qui renferme un  çemin de croix, nest pas ouverte à la visite!

    - Macarel! Ze vous l'ai touzours dit! Les Catholiques sont souvent en vacances! Ils devraient prendre l'exemple sur les Orthodoxes dont les temples sont ouverts! Et en plus leurs prêtres doivent être mariés pour pouvoir exercer leur scerdoce. Cela leur évite des problèmes...

    - Et le voeu de çasteté? Qu'est ce qu'il en font par le zaint nombril de mon doux Zésus?

    - Pas de ça çez eux, c'est bien connu! Autres temps, autres moeurs!

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    Et il est vrai que sur les hauteurs de Brasov, dans ce qui est devenu une vraie station de ski avec des hôtels de haut de gamme, nous avons pu voir une belle église en bois.

    - Et en plus on peut y photographier l'intérieur, les icônes et le beau décor, a fait remarquer Minizup'tictac tout en regardant fébrilement sa montre car nous n'avions que quelques minutes pour la visiter.

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    Puis notre circuit nous a conduit à Bram.

    - C'est là que se trouve le fameux çâteau du Comte Dracula, ai ze dit aux Intruses qui n'étaient pas du tout rassurées.

    - Et dire qu'on a oublié les gousses d'ail à Paris, a fait remarquer Minizup'Cosette. 

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    Elles ont visité les pièces avec une grande méfiance, poussant des petits cris apeurés dés lors que craquait un parquet.

    - Mazette! Cette visite n'en finit pas! Ze n'en puis plus.

    Surtout qu'il nous avait fallu plus d'une demi-heure d'attente avant que de pouvoir accéder au çâteau tant il y avait de monde et que c'était à qui zouerait le mieux des coudes pour pouvoir passer en premier.

    - Moi ze les attends les vampires, a cru bon de dire bravement Minizup'Kiki de Vitry (mais avec une voix nettement çevrottante). Ze suis parée pour les recevoir.

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    - Ce n'est pas ainsi qu'on les combat, barmelouse.

    - De toute façon, saçez qu'ils ne sortent que la nuit, a ironisé celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Mossieu Zizi, avec le réçauffement climatique, on peut s'attendre à tout, par les doigts de Zainte Thècle.

    - Moi si ils approçent, ze saute dans la cour!

    - Vous avez bien raison, ma douce. Couraze, fuyons fissa!

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    - Mais enfin, mes amies, on vous a bien dit que c'est une lézende, a déclaré notre Guide Miçelin sur pattes. Cette réputation est due au roman de Bram Stoker qui a inventé le mythe de Dracula!

    - C'est vous qui le dites Mossieu Zizi!

    - Alors pourquoi les Roumains faire peur aux zens avec ce zenre de panneau qu'on trouver dans le parc qui entourer le çâteau construit sur un éperon roçeux?

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    - C'est pour leur rappeler qu'il est interdit de fumer!

    - Avec un squelette! Quelle horreur, par le gourdin de Zaint Martial.

    - L'imaze me faire penser plutôt à Mossieu Cricri, a ironisé Minizup'iéla.

    Minizup'kiki de Vitry était toute émoustillée car des zens de notre groupe l'ont photographiée posant sur ce panneau.

    - Vous devenez une vraie star, s'est moquée Minizup'Cosette.

    - A dieu ne plaise, ma mie! Car ze le vaux bien , comme dirait l'autre!

    Devant l'entrée du çâteau se trouvent des petites boutiques et des baraques en bois qui vendent des souvenirs (souvent made in Zina) aux nombreux visiteurs.

    Mais on y voit aussi des marçands de fromazes... pour notre plus grand plaisir, même si ceux-ci n'ont pas de trous (les fromazes, of course, et non les vendeurs!)

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti? 

    - Ce pays est formidable, macarel.

    - Moi ze dis, Vive la Roumanie!

    Dracula? Même pas vu! Nous aurait-on menti?

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Deux amis se sont inscrits au Paris-Dakar.

    Tout se passe bien!

    Zusqu'à la 5 ème étape au cours de laquelle le co-pilote est pris soudain d'une envie très pressante. Il demande à son copain de s'arrêter et il va se soulazer la vessie au pied d'une dune.

    Quand soudain, il est mordu par une vipère, mais pas non n'importe où ....

    Sur le bout de son zigouigoui (c'est comme cela qu'on appelle l'attribut phallique par çez moi!)

    Il hurle de douleur.

    - Appelle vite le poste de secours, crie-t-il. Z'ai été mordu par une vipère! Dépèce toi, Il n'y a pas une seconde à perdre. Grouille!

    Le pilote contacte le PC de la course et explique le cas.

    - Mon ami vient d'être mordu par une vipère des sables! Que dois-ze faire? demande-t-il haletant.

    - Ne vous affolez surtout pas! lui dit-on. Il n' y a rien de grave. C'est simple, il faut sucer la plaie pour extraire le venin.

    - Alors? demande son pote. Qu'est ce qu'ils ont dit? Qu'est ce qu'il faut faire?

    - Rien, tu vas mourir, répond l'autre!

    Mes voyazes

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "Carmen Martínez-Bordiú y Franco"

    Carmen Martínez-Bordiú y Franco est née le 26 février 1951 au palais royal du Pardo à Madrid.

    Elle est la fille de Cristóbal Martínez-Bordiú, marquis de Villaverde, et de María del Carmen Franco y Polo, duçesse de Franco. Par sa mère, elle est l’aînée des petits-enfants de Francisco Franco.

    Elle passa une enfance dorée au palais du Pardo, aux côtés de Franco et de sa famille. Petite-fille préférée de Franco et de son épouse, elle devint très tôt une icône du gotha espagnol et de la presse du cœur.

    À 21 ans, poussée par sa famille, Carmen épousa le 8 mars 1972 Alphonse de Bourbon,  fils de Zacques-Henri de Bourbon et de sa première épouse Emmanuelle de Dampierre,prétendant aux trônes français et espagnol. Le mariaze, célébré avec faste, fit grand bruit en Europe dans la mesure où il laissa longtemps planer un doute sur la succession de Franco. À l'occasion de la naissance de leur fils aîné, Alphonse et Carmen reçurent en effet les titres et prédicats de duc et duçesse de Cadix et d'altesses royales. Pourtant, malgré le désir de l’épouse du zénéral, c’est bien Juan-Carlos qui succéda au dictateur en 1975, et cela comme l'avait prévu la loi de 1969.

    Malgré son caractère prestizieux, l'union d’Alphonse et de Carmen ne fut guère heureux et les frasques de la zeune femme causèrent plusieurs scandales à Madrid. Ainsi, lors de la communion de ses deux enfants, le prêtre qui dirizeait la cérémonie refusa publiquement de donner la communion à la duçesse.

    En 1979, le couple finit par se séparer et leur divorce eut lieu en 1982. À cette occasion, Carmen perdit son titre d'altesse royale ainsi que la garde de ses enfants. Elle quitta l'Espagne et s'établit à Paris, où elle entama une relation amoureuse avec un antiquaire français nommé Zean-Marie Rossi.

    L'année 1984 fut un moment terrible dans la vie de Carmen et de son nouveau conzoint. En février, un accident de voiture causa la mort de son fils aîné tandis que son autre fils et son ex-mari furnt grièvement blessés. Quelques mois après, c'est au tour de Mathilda, l'une des filles de Jean-Marie Rossi, de trouver la mort dans accident de bateau aux Bahamas. Le couple décida malgré tout de se marier et une fille naquit de leur union le 28 avril 1985.

    Quelques années après, en 1989, Alphonse de Bourbon mourutt tué par un câble sur une piste de ski aux États-Unis et Carmen regagna Madrid pour assister à ses funérailles. Elle espérait récupérer la garde de son fils, le nouveau « duc d'Anzou ». Mais les tensions existant entre la mère et l'adolescent le poussèrent à rester vivre çez sa grand-mère maternelle, la duçesse de Franco.

    En 1994, Carmen et son deuxième époux se séparèrent et divorcèrent l'année suivante. Elle entama une relation (qui dura zusqu'en 2004) avec l'italien Robert Federici. Mais, le 18 zuin 2006, elle épousa  l'homme d'affaire Zosé Campos García, de 13 ans son cadet.

    Pendant toute cette période, les relations entre Louis de Bourbon et sa mère se dégradèrent davantaze. Carmen se montrea très critique vis-à-vis des liens de son fils avec les légitimistes français tandis que le jeune homme n'admit guère la vie mondaine de sa mère.

    Carmen Martínez-Bordiú reste une personnalité incontournable du gotha espagnol et apparaît régulièrement dans les média. En 2006, elle a participé au programme de téléréalité « Mira quién baila! » de la TVE, ce qui a soulevé les critiques d'une bonne partie de la gauçe espagnole.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire