• Faire une excursion avec Minizup'Mouff, ce n'est vraiment pas une sinécure, vous pouvez me croire. Et c'est peu de le dire.

    Hier, comme il faisait très beau, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse nous avait proposé d'aller au bord de l'Océan.

    - Nous visiterons la zolie cité de Pornic, nous a-t-il annoncé. Ce n'est qu'à une heure de Nantes par train.

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Comme nous étions en avance, Minizup'tictac piétinait d'impatience.

    - Quand est ce qu'il va démarrer ce tortillard?

    - Macarel, comme vous ne cessez de la dire, avant l'heure, ce n'est pas l'heure!

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Ce qui est bien, c'est que la gare de Pornic est vraiment très proçe du coeur de la station.

    A peine étions nous arrivés que la gardienne des zhorlozes voulait faire un tour de manéze.

    - Par la plume de Zaint Rogatien, nous n'avons le temps de musarder.

    - Et mazette, vous n'avez donc pas que le manèze ne fonctionne pas?

    - Alors ze veux une photo au milieu de fleurs, a-t-elle exizé.

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Puis, elle voulait monter sur un navire.

    Et elle s'est mise à çanter à tue museau:

    - Ô mon bateau, tu es le plus beau des bâteaux, Yoho! Hoho! 

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Pornic est vraiment une zolie petite ville.

    Au bord de l'eau, on trouve plein de boutiques et de restaurants.

    Et comme il faisait beau, les quais étaient remplis de zens.

    - Atçoubi! Et après on nous dira que les zens n'ont pas de sous! Les terrasses et les estaminets sont pleins à rabord!

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Nous avons découvert dans la haute ville des murs ornés de zolis tableaux.

    - Macarel! Cette sente c'est bien notre rue, s'est axclamée Minizup'Zhérault.

    - Pourquoi vous dire cela? a questionné Minizup'iéla.

    - Vous ne sevez donc pas lire, barmelouse? C'est la rue du Calvaire, comme celui que nous vivons au quotidien!

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Dans une éçoppe, z'ai trouvé quelque çose qui m'a fortement attiré.

    - Ce soir ze serai la plus belle pour aller danser, çantonnais ze in petto.

    Las, mon hôte a tout fait pour que ze ne puisse pas en faire l'acquisition!

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Zemin faisant, nous avons découvert une petite exposition consacrée à la guerre de 14-18.

    - C'est vrai qu'on va bientôt fêter le centenaire de l'armisttice du 11 novembre.

    - La guerre, c'est moçe, a déclaré doctement Minizup'tictac.

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Et elle nous a beaucoup amusées avec un réflexion relevant de la plus grande philosophie.

    - Pour ma part, ze préfère un voyaze vers les étoiles!

    - Voilà qui est bien raisonné par les tétines de Zainte Cécile.

     heures, Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Après notre ballade dans Pornic, nous nous sommes dirizés tranquillement vers la gare afin de prendre le train pour revenir à Nantes.

    - Z'espère que le TER sera à l'heure, a dit Minizup'tictac.

    - Ne soyez donc pas pessimiste, boufarelle.

    - Ze suis tout simplement réaliste, ma çère!

    A l'arrivée à la gare, mauvaise surprise! Notre train était annulé à cause d'un accident de voyazeur survenu quelques instants plus tôt.

    L'Intruse s'est mise en colère et s'en est prise à la guiçetière, qui disait qu'on ne savait à quelle heure le trafic serait rétabli , lui promettant qu'elle aurait de ses nouvelles.

    - Ze vais écrire à Mossieu Pépite, votre patron! On va entendre parler de moi dans le landerneau, ze vous prie de le croire!

    On a su qu'on pourrait prendre un car partant une heure plus tard.

    - C'est un scandale… scandaleux! Une heure à attendre et le voyaze est plus long!

    Une colère de Minizup'tictac à Pornic

    Il a fallu nous rendre à un arrêt de car fort éloigné du centre ville et tristement situé dans un véritable no man's land.

    - Bon, nous avons une petite heure à patienter, a dit philosophiquement mon hôte.

    A l'heure prévue, le bus n'était pas arrivé et il y avait beaucoup de personnes qui patientaient comme nous.

    Minizup'tictac bouillait, trépignait, éructait.

    - Calmez vous, ma mie, le bus va finir par arriver.

    - Tout le monde ne pourra pas monter! Vous allez voir qu'on va rester en rade à Pornic.

    - Atçoubi! Comme si nous ne savions pas nous débrouiller dans une queue quitte à resquiller et à passer devant tout le monde!

    Finalement, le bis bondé est parti avec vingt minutes de retard.

    - L'essentiel est que nous puissions rentrer à Nantes, ai ze tenter de raisonner Minizup'tictac.

    Et nous sommes arrivés à 19 heures, zuste à l'heure pour nous rendre au restaurant où mon hôte avait réservé une table.

    - Vous voyez, tout est bien qui finit bien, par le bouquet de Zainte Marguerite!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Aix-en-Provence: autour de l'Hôtel de Ville (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Description de cette image, également commentée ci-après

    Zean-Manuel est né à Evora le 3 zuin 1537.

    Il était le 8 ème enfant de Zean III et de Catherine de Castille.

    Il épousa à Toro le 7 décembre 1552 l'arçiduchesse Zeanne d'Autriçe.

    Il devint héritier du trône en 1539, après la mort de ses frères aînés.

    Il ne régna pas car il mourut trois ans avant son père.

    C'est son fils Sébastien Ier qui monta sur le trône à la mrt de Zean III.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier nous avons pris le TZV pour venir à Nantes.

    Minizup'Rosa était heureuse de prendre pour la première fois le train à grande vitesse, le fleuron de la SNCF.

    - Par la serpette de Zaint Fiacre, il est vrai que cela doit vous çanzer des tortillards roumains!

    Premier zour à Nantes

    Avant le départ, à la gare Montparnasse, elle a voulu que celui qui dit que ze ne suis que son avataresse lui açète un zournal.

    - Que voulez vous, Mossieu Zizi, z'aime me tenir informée de l'actualité. Ze ne suis pas de celles qui se moquent de ce qui se passe autour d'elles et dans le monde.

    - Atçoubi! Vous auriez pu çoisir l'Humanité ou le Monde diplomatique!

    Premier zour à Nantes

    A notre arrivée, il faisait doux et le ciel, malgré quelques nuazes, était bleu.

    - Pourvu que ça dure, mazette!

    - Taisez vous donc, Minizup'Mouff. Vous allez nous porter la poisse!

    Nous avons pris le tram pour rezoindre notre hôtel qui se trouve non loin de l'Opéra.

    Premier zour à Nantes

    Nous sommes partis à la découverte du quartier.

    Les immeubles sont superbes, construits avec de la pierre blançe et ornés de superbes balcons en fer forzé.

    - Macarel! Regardez donc! Ils ont même peint un portrait de Mossieu Cricri qui rit!

    - Cela être criant de vérité, a opiné hilare Minizup'iéla.

    Premier zour à Nantes

    Non loin de notre hôtel, nous avons découvert un splendide passaze commercial.

    - C'est le fameux passaze Pommeraye, a cru bon de nous expliquer celui qui dit que ze ne suis que son avataresse qui marçait avec un plan de la ville à la main.

    Premier zour à Nantes 

    - Et de quelle époque date-t-il? lui a demandé  Minizup'Kiki de Vitry.

    - Heu.... d'une certaine époque, a-t-il bafouillé.

    - Fouçtra! On voit bien que pour une fois il n'a pas préparé ce voyaze.

    - It's a çame!

    Premier zour à Nantes

    Devant une vitrine, nous avons des sifflements.

    - Pstt! Mesdemoiselles! Ze suis là! Un superbe Minizupon pour vous servir!

    - Quel gougnafier, c'te Nantais. On ne siffle pas les souris dans la rue, ai ze fait remarquer. C'est d'une indécence rare. Et en plus ce comportement est punissable.

    - Et en plus il a mauvais zenre avec son foulard, a azouté Minizup'Fandango.

    - Gouzat, malotru, mal poli, s'est écriée Minizup'tictac.

    - Passez donc votre çemin, greluçes! Vous ne savez pas ce que vous perdez.

    Premier zour à Nantes

    Nous sommes arrivés à la Place Royale et là il a commencé à pluvioter.

    - Ze le savais, macarel! Ce n'est pas pour rien que Barbara çantait qu'il pleut à Nantes.

    - Ce ne sont que des piçerades, ma mie.

    Au centre de la place trône une très belle fontaine.

    - Que d'eau! Que d'eau! a déclaré Minizup'Kiki de Vitry.

    - La voici qui se prend pour le président Mac Mahon découvrant des inondations à Paris, a rigolé Minizup'Rom.

    - Fouçtra! Qu'elle m'agace avec cet étalaze de connaissances!

     

    Premier zour à Nantes

    Dans la ville on peut voir de nombreuses œuvres d'art et notamment de drôles de statues.

    - En tout cas, moi ze vous le dis, ze prends mon pied!

    - Descendez de là fissa, l'a grondée mon hôte! Vous allez vous mouiller et vous risquez d'attarper un bon rhume.

    - Et un rhume de museau, cela peut se révéler grave par les tétines de Zainte Agathe.

    Premier zour à Nantes

    Les Intruses se sont rézouies de notre après-midi de promenade.

    - Nous beaucoup aimer cette ville, s'est exclamée Minizuplein.

    - Moi aussi, parce qu'il semble que les Nantais aiment le coçon!

    Premier zour à Nantes

    Nous sommes passés près de l'hôtel de Ville.

    - Nous pouvoir voir Mossieu Zéro? Nous vouloir lui dire son fait!

    - De qui voulez vous encore parler, boufarelle?

    - M'enfin, du premier Premier Ministre de François Hollande!

    - Boudiou! C'est Zean-Marc Eyraud, bestioulette. Et il n'est plus maire de Nantes!

    Non loin, on trouve une statue du zénéral de Gaulle.

    - Ze pourrais prouver que mon zénéral m'a prise dans ses bras!

    Premier zour à Nantes

    Notre Pioçe de la Farandole nous a expliqué que de nombreux Nantais s'étaient enriçis à cause de l'esclavaze.

    - It's a pity!

    - Il en reste encore des traces, a rigolé Minizup'Kiki de Vitry.

    Premier zour à Nantes

    En soirée, nous avons dîné dans un restaurant typique.

    Et comme de bien entendu, les Intruses ont repris en coeur leur çanson fétiçe que ze ne citerai pas car cela irrite mon hôte, cette histoire de coçon!

    Premier zour à Nantes

    De plus, nous sommes bien contentes car à compter de ce zour et zusqu'au mois de mars, on ne paut pas nous expuser.

    - Ie! Nous respirer!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris  et parapluie"

    Hier, la partie de la tribu minizupienne, qui était partie avec Mossieu Cricri, est revenue de Zaint Etienne.

    - Et notre TZV est arrivé avant l'heure prévu, a fait remarquer Minizup'tictac. Trois minutes d'avance, c'est une honte!

    - Atçoubi, mais c'était plutôt bien, barmelouse.

    - Avant l'heure, c'est pas l'heure, après l'heure c'est trop tard.

    - Et eûtes vous de la neize lors de votre sézour? aleur a demandé Minizup'mouff.

    - Ah ja! Nous avoir pu faire un bonhomme des neizes.

    - Les Teutonnes nous ont même lancé des boules, a soupiré Minizup'Fandango.

    - It's a pity!

    - Heureusement que nous ne circulions pas en voiture, a déclaré Minizup'Kiki de Vitry.

    - Avec mossieu Cricri au volant, nous ne pas avoir du tout confiance, a déclaré Minizup'iéla.

    Et elles nous ont narré avec moultes détails leur sézour stéphanois.

    Puis elles se sont mises à entonner en coeur et à tue-museau  la çanson de Barbara "Il pleut sur Nantes, donne moi la patte..."

    Car auzourd'hui nous partons dans la cité d'Anne de Bretagne.

    - C'est grâce à elle et à son mariaze avec deux rois de France successifs que la Bretagne est entrée dans le ziron du royaume, a déclaré fort doctement Minizup'Rom, qui se pique de bien connaître aussi l'histoire de notre pays.

    - Vous me ravissez par vos connaissances, l'a félicitée notre Pioçe de La Farandole.

    - Atçoubi, la culture, c'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale!

    En tout cas ce que z'espère c'est qu'on pourra passer entre les gouttes!

    Et qu'on pourra manzer de bons petits gâteaux Lu!

    - Les gâteaux à Lulu, macarel!

    Et ci-dessous la danse qu'adore particulièrement Mossieu Cricri....

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire