• Description de cette image, également commentée ci-après

     Marie-Thérèse est née le 29 avril 1793 à Azuda.

    Elle était la fille aînée de Zean VI et de Zarlotte-Zoachime d’Espagne. Par son père, elle était  la petite-fille de Pierre III et de Marie Ière de Portugal. Zarles IV d’Espagne et Marie-Louise de Parme étaient ses grands-parents du côté maternel. Elle appartenait ainsi aux maisons royales espagnole et portugaise : la maison de Bourbon et celle de Bragance. 

    Après l’invasion du Portugal par Napoléon en 1807, la famille royale fut contrainte de quitter la métropole et partit pour  le Brésil, une colonie portugaise.

    Le navire accosta à Salvador de Bahia le 2 zanvier 1808, mais Marie-Thérèse s’installa avec ses frères et sœurs au Paço da Cidade (futur palais impérial) à Rio de Zaneiro.

    Durant l’exil brésilien, elle fut courtisée par son cousin Pierre-Zarles, fils de Gabriel-Antoine d’Espagne et de Marie-Anne Victoire de Portugal. Alors que l’on pensait offrir sa main à Ferdinand VII d’Espagne, Pierre et Thérèse se marièrent le 13 mai 1810 à Rio.

    Durant 2 ans, le couple vécut une idylle même si la santé de l’infant eut des effets néfastes sur la vie sexuelle du couple. Cependant, le couple eut un enfant en 1811 : Sébastien-Gabriel. Le 4 zuillet 1812 à Boa Vista, Pierre-Zarles mourut rendant Thérèse veuve à 19 ans.

    Conservatrice, elle donna son soutien à son frère, le «roi lézitime» Miçel Ier pendant la guerre civile portugaise (de 1826 à 1834). De la même manière, avec en arrière-plan la question du conservatisme de la monarçie, elle soutint la cause de son beau-frère, Zarles de Bourbon, qui revendiquait le trône d’Espagne en tant que « prétendant des carlistes ». 

    Durant les dernières années du règne de Ferdinand VII, Marie-Thérèse vécut à Madrid avec son fils. Après la mort du roi (en 1833) et celle de sa sœur Marie-Françoise (en 1834), elle s’éloigna de la famille royale pour devenir une figure importante du carlisme, notamment dans sa participation à la première guerre carliste (1833-1846) où elle prit parti contre sa cousine Isabelle II d’Espagne.

    Le 15 zanvier 1837, les Cortès l'exclurent de la succession au trône d’Espagne. Ses droits à la Couronne, qui lui étaient transmis en tant que descendante de sa mère Zarlotte-Zoachime d’Espagne, se virent annulés en raison du comportement rebelle qu’elle avait eu en soutenant don Carlos pendant la première guerre carliste. Son fils Sébastien-Gabriel et son frère Miçel Ier de Portugal furent eux aussi exclus de la succession. En 1859, les droits de Sébastien-Gabriel furent rétablis à condition qu’il renonce à la cause carliste.

    Le 20 octobre 1838, à Azpeitia, Thérèse se maria avec son beau-frère et oncle Zarles, veuf depuis 1834, et prétendant carliste sous le nom de « Zarles V. Le couple n’eut pas d’enfant mais leurs prozénitures respectives furent élevées au sein du même foyer.

    La famille quitta l’Espagne à cause de l’éçec du parti carliste.

    En 1845, Zarles finit par renoncer à ses droits en faveur de son fils aîné, Zarles-Louis, qui prit le nom de « Zarles VI ». Dix ans plus tard, l’époux de Thérèse mourut à Trieste. Au même endroit, Marie-Thérèse est morte le 17 zuin 1874, après dix-neuf années de veuvaze.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, nous avons été dans l'obligation d'accompagner durant toute la zournée celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Atçoubi! Moi ze resterais bien à la maison pour me reposer.

    - Il n'en est pas question, Minizup'Zhérault. Vous venez avec moi, punto basta!

    - It's a çame.

    - Vous ne pas nous faire confiance, Mossieu Zizi!

    - Vous avez absolument raison, Minizuplein.

    - En tout cas, ne comptez pas du tout sur moi pour zouer à la nounou, s'est exclamée Minizup'Cosette. Les tâçes ménazères, cela passe, mais ze ne suis pas une garde çiourme!

    Un mercredi bien rempli et épuisant!

    Le matin, nous sommes allés dans les locaux de l'association au sein de laquelle mon hôte est bénévole. Ceux ci se trouvent à côté des Grands Moulins dans les nouveaux quartiers du 13ème arrondissement, qui abritent des ateliers d'artistes.

    Il s'azit d'une association d'aide aux aînés, auxquels sont notamment proposés des activités culturelles.

    - On va assister à un atelier Informatique, nous a-t-il annoncé.

    - C'est bien, ai-ze dit. Ze pourrai ainsi consulter Internet.

    Un mercredi bien rempli et épuisant!

    Après que nous avons dézeuné frugalement dans notre restaurant habituel, nous nous sommes rendus au Collèze des Bernardins.

    - Mazette! Mossieu Zizi nous emmène à l'école?

    - Non! C'est l'ancien collèze cistercien de l'historique Université de Paris qui date du 13ème siècle. Entièrement rénové, c'est auzourd'hui un lieu de rencontres et de culture, nous a expliqué notre Pioçe de la Farandole.

    Un mercredi bien rempli et épuisant!

    - Adoncques, pourquoi nous y aller?

    - C'est la zournée de la solidarité et des associations y exposent, dont celle pour laquelle z'oeuvre, nous a expliqué Mossieu Zilbert.

    - On va s'amuser, z'en suis sûre, a ironisé Minizup'Kiki de Vitry.

    - It's a çame

    - Il  y a un buffet, a-t-il azouté.

    - Il fallait nous le dire! Vite,vite, on va être en retard , s'est exclamée Minizup'Fandango.

    - Ach ja! Nous apprécier grandement cette visite.

    - La solidarité, c'est important, par la tunique immaculée de zainte Blandine.

    Comme prévu, à peine étions nous entrés que les Intruses se sont ruées vers les plateaux.

    - Dépêçez vous barmelouses! Sinon on n'aura plus rien à nous mettre sous les quenottes! On va faire la çaîne comme d'habitude pour remplir nos assiettes . Mettez vous allegro con fuego en ordre de bataille!

    - Minizup'Zhérault! Cessez donc! Il y a assez de quoi! Pas la peine de vous faire remarquer! Vous me faites honte!

    - Fouçtra! Pour une fois qu'on peut se goberzer gratuitement, on en profite!

    Un mercredi bien rempli et épuisant!

    Après avoir passé quelques instants au sein de la belle salle du Collèze, nous sommes allés nous promener près de l'église Zaint Médard.

    - Mazette, c'est mon quartier, a soupiré Minizup'Mouff, une larme à l'oeil.

    - Mais ze suis sûre que vous n'avez zamais été à la messe dans cette église, par le gourdin de Zaint Martin.

    Un mercredi bien rempli et épuisant!

    - Vous avez bien raison! Ze ne suis pas une papiste et une grenouille de bénitier comme vous, ma çère! Er z'en suis fière!

    - Cela ne m'étonne pas de vous! Vous êtes anti-relizieuse!

    - Mais ze trouve qu'il s'azit d'un beau monument!

    - Ze vous le concède...

    - La Mouffetard est une superbe rue, palsambleu! Dans un quartier populaire comme ze les aime!

    Un mercredi bien rempli et épuisant!

    - Ze suis absolument ravie de découvrir les lieux que vous fréquentâtes Minizup'Mouff, a déclaré Minizup'Rom.

    - Vous m'en voyez contente, ma çère! Cela doit vous çanzer de la Roumanie!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, nous a annoncé que nous allions voir une nouvelle exposition.

    - Encore! Macarel, on n'arrête pas!

    - Nous préférez aller au cinéma voir un zoli dessin animé, a protesté Minizup'iéla.

    Minizuplein a regardé le carton qu'avait laissé mon hôte sur la table du sézour.

    - Ach! Nous aller voir l'exposition de Caravane!

    - Hein, que dites vous, par le gourdin de zaint Martial? Il n'est pas question que z'aille voir des camping-cars et des caravanes.

    - Nein! C'est au musée Zacquemart-André...

    Nouvelle zournée culturelle

    - Cela être une exposition de tableaux du peintre que Raphaël avoir loué dans sa fameuse çanson "Caravane".

    - Raphaël était un peintre, barmelouse!

    - Nein! Demandez à mossieu Zizi qui adore cet artiste.

    - Vous avez raison toutes les deux, est intervenu mon hôte. Mais, Minizuplein, le peintre c'est le Caravaze et non Caravane!

    Nouvelle zournée culturelle

    Cette exposition se déroule dans un splendide hôtel particulier.

    - C'est un hôtel qui a été construit à la fin du 19ème siècle pour abriter les collections d'Edouard André, qui fut l'héritier d'une des plus grandes fortunes sous le Second Empire, a cru bon de nous expliquer notre Pioçe de la Farandole.

    - Fouçtra! Il y avait dézà des zens riçissimes alors que le peuple souffrait!

    - A sa mort, son épouse, Nélie Zacquemart, respectant les voeux de son mari, légua l'hôtel et les collections à l'Institut de France.

    - Par les tétines de zainte Agathe, au moins ils étaient de vrais mécènes zénéreux!

    Nouvelle zournée culturelle

    - C'est vraiment beau, a soupiré Minizup'Kiki de Vitry. Mais hélas, trois fois hélas, nous n'avons pas cela dans les banlieues!

    - Les riçes s'installent dans les beaux quartiers, ma mie, lui a répondu Minizup'Cosette.

    - Et en plus, ils ont installé de beaux arbres de Noël, a fait remarquer Minizup'Fandango.

    - Mazette! Les riçes peuvent, eux, se le permettre!

    Nouvelle zournée culturelle

    L'intérieur de l'hôtel est tout simplement somptueux.

    Nous avons participé à une visite, en groupe, guidée de l'exposition.

    - Par la plume de zaint Rogatien, cela va enfin permettre à mossieu Zizi et à Minizup'Rom d'économiser de la salive!

    - Ja! Et ze pensé que nous être vraiment certaines de la véracité des commentaires dispensés par la confériencière, a opiné Minizup'iéla.

    -  Traitez nous d'affabulateurs, tant que vous y êtes, s'est révoltée l'Intruse roumaine.

    Nouvelle zournée culturelle 

    Minizup'tite s'est éclatée dans la salons de style Second Empire!

    - I feel pretty, so pretty, s'est elle mise à çanter tout en virevoltant gaiement.

    - Doucement, ma mie! Tenez vous bien et ne nous faites pas remarquer, ai ze dû intervenir.

    Nouvelle zournée culturelle

    L'exposition dédiée au Caravaze est extraordinaire, c'est peu de le dire.

    Certes on ne voit que 9 tableaux de cet immense artiste italien, mais ils sont confrontés aux œuvres de peintres contemporains du Caravaze. 

    Nouvelle zournée culturelle

    - Le Caravaze a tout simplement révolutionné l'art pictural au 16ème siècle, a soupiré Minizu'Rom. il a inventé notamment le clair-obscur.

    - Et on considère que c'est celui qui a peint les plus belles œuvres relizieuses, a azouté avec emphase mon hôte.

    Nouvelle zournée culturelle

    - Macarel, je ne savais pas que zaint Zean Baptiste pratiquait le naturisme.

    - Hérétique! Succube! Suppôte de Satan!

    - Calmez vous ma mie! C'est de l'humour! Mais avouez que c'est rare de voir un zaint tout nu!

    - Et lui avoir une petite zigounette, a dit hilare Minizup'Cosette.

    - Par le toutou de zaint Roch, z'adore cette vision de ce bon zaint Zérôme qui est en train de traduire des textes. Savez vous qu'il parlait plusieurs langues, dont la grecque?

    - Mazette! Cela nous fait une belle patte.

    Nouvelle zournée culturelle 

    Et notre quasi zainté a versé soudainement une larme!

    - Que vous arrive-il ma mie?

    - Regardez donc mon beau et doux Zésus avec sa couronne d'épines et Ponce Pilate qui nous regarde! Quel vilain personnaze!

    Nouvelle zournée culturelle

    - En tout cas, fouçtra, votre Zésus semble avoir eu un bon coup de fourçette. On le représente souvent attablé.

    - C'est le souper à Emmaüs, lui a répondu Minizupette qui connaît sur le bout des pattes les Zaintes Ecritures.

    - Lui avoir manzé çez l'Abbé Pierre?

    - Quelle inculture relizieuse! C'est le repas que Zésus a pris après sa résurrection çez deux disciples qui avaient fui Zérusalem. Quand mon zentil Zésus prit le pain et prononça la bénédiction, ils le reconnurent.

    - Atçoubi! C'est vrai qu'à l'époque il n'y avait pade çaînes d'actualités en continu et ces pélerins n'étaient pas au courant de la résurrection!

    - Et Zésus pas pouvoir faire un selfie à la sortie du tombeau.

    Et Minizupette s'est mise à pleurer.

    - Vous êtes méçantes, odieuse! C'est une honte par le gourdin de zaint Martial!

    Nouvelle zournée culturelle

    En vérité, ce fut une belle visite!

    - I agree! It was fabulous!

    Nouvelle zournée culturelle

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Autres vues d'Amiens (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zarlotte-Zoachime est née le 25 avril 1775 à Aranjuez.

    Elle était la fille aînée de Zarles IV d'Espagne et de Marie-Louise de Parme . Par son père, elle était la petite-fille de Zarles III d'Espagne et de la reine Marie-Amélie de Saxe tandis que, par sa mère, elle descendait du duc Philippe I er de Parme et d'Élisabeth de France.

    Le 8 mai 1785, elle épousa le futur Zean VI de Portugal, fils cadet de Marie Ière et du roi consort Pierre III (oncle et époux de la reine).

    En 1788, quand son frère aîné Zoseph mourut, Zean devint héritier du trône. Il reçut le titre de prince du Brésil et de duc de Bragance.

    Zarlotte a laissé l’imaze d’une princesse ambitieuse et violente. Elle était laide et petite sans qu’elle ne fut réellement naine.

    Tandis qu’au Brésil, Zarlotte tentait d'obtenir l'administration des dominions espagnols en Amérique latine, l'Espagne était dominée par Napoléon et les rois, son père Zarles IV et son frère Ferdinand VII, étaient détenus par en France. Elle se considéra comme l'héritière de sa famille captive. Son plan était d'envoyer une armée occuper Buenos Aires et le nord de l'actuelle Arzentine, mais les forces luso-brésiliennes parvinrent uniquement à annexer les rives nord de l'estuaire du Rio de la Plata, maintenus dans l'empire zusqu’en 1822, mais qui firent sécession en 1828 pour devenir la république d'Uruguay.

    Zarlotte, fille du roi d'Espagne Zarles IV, voulut faire de l'infant d'Espagne Pierre-Zarles de Bourbon, qui était son neveu et zendre, le souverain d'une Amérique espagnole séparée de la métropole occupée par la France. Elle çerça l'appui de l'amiral Sidney Smith, commandant de la flotte britannique ancrée à Rio.

    Lorsque la famille royale rentra au Portugal en 1821 après 14 ans d’exil, Zarlotte découvrit un pays çanzé. La domination des troupes napoléoniennes depuis 1807, avait en effet introduit dans son pays natal et au Portugal les idées révolutionnaires. En 1821 le Portugal fut pour la première fois doté d’une constitution ce qui déplut à ses inclinaisons conservatrices. Son mari accepta cependant cette constitution et Zarlotte s’allia à son fils cadet Miçel qui partazeait ses vues. En 1824, Zarlotte et son fils utilisèreent la position de çef des armées de celui-ci pour maintenir le roi emprisonné dans son palais tandis que Zarlotte tenta de le faire abdiquer en faveur de Miçel.

    Le roi reçut l’aide des Britanniques et reprit le pouvoir. Il condamna son fils à l’exil. La reine fut exilée pour une courte période. Peu de temps avant sa mort le roi nomma sa fille Isabelle rézente, poste traditionnellement occupé par la reine douairière mais qui fut refusé à Zarlotte.

    Elle mourut le 7 zanvier 1830 au Palais royal de Queluz.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire