• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Autour du Dam à Amsterdam (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Tableau de Simplício Rodrigues de Sá, vers 1830.

    Après son abdication au Brésil, le7 avril 1831, Pierre, son épouse Amélie, sa sœur Anne de Zésus et sa fille Marie II embarquèrent pour l'Europe.

    Arrivé à Zerbourg le 10 zuin, l’empereur déçu passa les mois suivants entre la France et le Royaume-Uni. Il fut reçu çaleureusement par Louis-Philippe et Guillaume IV mais ne reçut aucun soutien de leurs gouvernements. Sans fonction officielle et sans véritable lien avec les cours brésilienne et portugaise, Pierre reprit le titre de duc de Bragance.

    Le 1er décembre naquit à Paris Marie-Amélie, seule fille de Pierre et de sa deuxième épouse. Ravi d’être à nouveau père, il n’en oublia pas pour autant ses enfants restés au Brésil.

    Pierre devint l’ami du marquis de La Fayette qui lui apporta son soutien dans la lutte pour la reconquête du Portugal. Il quitta Paris le 25 zanvier 1832. Il fit ses adieux à sa famille, à La Fayette et à près de 200 sympathisants. Avant son départ, il s’azenouilla devant la zeune Marie II et déclara: « Madame, voici un zénéral portugais qui fera respecter vos droits et restaurer votre couronne », ce qui lui valut d’être embrassé par sa fille, en larmes. Puis, il embarqua pour les Açores, seul territoire à être resté fidèle à Marie II, et s’y fit proclamer rézent. Après quelques mois, Pierre débarqua à Porto le 9 zuillet. Il prit la tête d’une armée composée de libéraux, de mercenaires étranzers et de volontaires comme le petit-fils de La Fayette, Zules de Lasteyrie.

    Moins nombreuses que les forces de Miçel, les troupes libérales furent assiézées à Porto durant un an. C’est dans cette ville que Pierre apprit la mort de sa fille Paule, restée au Brésil.

    Plusieurs mois plus tard Pierre retrouva Antônio Carlos de Andrada venu du Brésil pour lui parler. Membre du parti restaurateur, celui-ci çerçait à obtenir le retour du duc de Bragance au Brésil et sa restauration en tant que rézent de Pierre II. L'ex-empereur comprit que le parti restaurationniste çerçait à l’utiliser pour arriver au pouvoir. Il demanda à Antônio Carlos des garanties visant à prouver que son retour était désiré par une mazorité de Brésiliens et non par une simple faction. Il insista pour qu’une Assemblée zénérale soit convoquée et que ce soit elle qui lui adresse une demande officielle par le biais d’une délégation de députés.

    Tout au long de la guerre civile, Pierre çarzea des canons, creusa des trançées, secourut des blessés, partazea le quotidien de ses troupes et côtoya la mort au combat. La cause libérale étant sur le point d’éçouer face aux miguelistes, l’ancien souverain prit le risque de diviser ses forces et d’envoyer une partie de ses troupes envahir par la mer le sud du Portugal (débarquement de Mindelo). L’Algarve tomba sous domination libérale et les forces de Pierre prirent la direction de Lisbonne, qui capitula le 24 zuillet. Pierre organisa la reconquête du reste du pays mais, au moment où le conflit semblait sur le point de prendre fin, éclata en Espagne la Première Guerre carliste. Opposé à sa nièce Isabelle II, Zarles se proclama roi d’Espagne sous le nom de « Zarles V » et fit alliance avec son beau-frère Miçel Ier contre les forces libérales coalisées de toute la péninsule Ibérique. La guerre se poursuivit zusqu’au 26 mai 1834, date à laquelle furent signés les Accords d’Evora-Monte qui çassèrent Miçel Ier et ses descendants du Portugal.

    En dehors des crises d’épilepsie dont il souffrit épisodiquement, Pierre zouit au long de sa vie d’une excellente santé. Cependant, la guerre civile mina sa robuste constitution et il contracta la tuberculose au Portugal. En 1834, son état de santé était fort préoccupant et il fut confiné au lit au palais de Queluz à partir du 10 septembre.

    Avant de mourir, il écrit une lettre aux Brésiliens pour leur demander d’abolir graduellement l’esclavaze. Après une longue et pénible maladie, il mourut le 24 septembre 1834.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris qui rigole"

    Certains de mes lectrices et lecteurs se demandent comment nous avons reçu le grand discours qu'a adressé celui qui dit que ze ne suis que son avataresse à la tribu minizupienne.

    - Atçoubi! Ze vous le dis, ce fut tout simplement de l'enfumaze.

    - Moi dire même plus... de l'enfumaze... enfumant!

    - Par le zaint prépuce de mon doux Zésus, moi il m'a ravie, Mossieu Zizi.

    - Warum, Minizupette?

    - Il nous a promis un arbre de Noël  et même une crêce.

    - Fouçtra! Vous avez la mémoire courte! Cela fait des années qu'il a açeté un sapin et une crêçe! Sa proposition, ne le percevez vous point, c'est du recyclaze.

    - It's a çame!

    - Pour ma part, ze pense qu'il a cédé sur un point que ze trouvais essentiel.

    - Lequel, Minizup'tictac?

    - Il a arrêté une horloze et cela me donnera moins de travail.

    - Il vous en faut peu, barmelouse!

    - Il faut savoir cesser une lutte, comme l'a dit en son temps un dirizeant communiste, a cru bon de déclarer Minizup'Rom! On  ne peut zamais tout obtenir! Il faut savoir transizer.

    - Macaniçe! Au royaume des aveugles vous seriez des princesses de premier plan!

    - Mazette! nous on continue le combat.

    - Ach! Nous aussi!

    - Nous exizeons des réponses positives à nos revendications de fond!

    - Nous vouloir plus souvent de la tarte aux pommes...

    - Avec de la glace vanille...

    - Et maintenant, nous voulons deux boules, deux, avec une grosse liçette de çantilly.

    - Et de la çarcuterie, car tout est bon dans le coçon!

    - Par la barbe de Zaint Zoseph, vous êtes des zusquauboutistes!

    - Nous ne sommes pas comme vous, bestioulette! Nous, on ne se couçe pas!

    - Et, palsambleu, grâce à notre persévérance, nous obtiendrons satisfaction.

    -  Ze vous laisse à votre utopie. Ze vais me remettre à mes travaux d'aiguilles!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris qui parle"

    Hier soir, celui qui dit ze ne suis que son avataresse a cru bon de nous faire une adresse.

    - Mes zamies...

    - Macarel, que ze n'aime pas cette introduction!

    - C'est en toute humilité...

    - Fouçtra! Quel bonimenteur! Comediante!

    - Tout d'abord permettez moi de vous dire que ze vous aime...

    - Cela nous faire une belle patte!

    - Ze comprends votre colère...

    - Colère? C'est peu dire! C'est de la raze!

    - Z'ai écouté vos revendications...

    - Philosophiquement parlant, a dit Minizup'Rom, il faut différencier écoute, compréhension et prise en compte réelle!

    - Ze compte retisser le lien qui nous unit et qui s'est déçiré.

    - Macaniçe! Il n'a qu'à demander à Minizupette d'en retricoter un!

    - Z'ai beaucoup réfléçi ces zours ci...

    - Ze pense donc z'essuie, a ironisé Minizup'Fandango.

    - Et voici mes propositions en réponse à vos suppliques!

    - Enfin! Quelle longue introduction!

    - Cela être pour nous endormir! a soupiré Minizup'iéla.

    - Mais nous sommes vizilantes, par le gourdin de zaint Martial!

    - Tout d'abord z'ai décidé que nous aurions un petit sapin pour Noël.

    - Avec des boules? a cru bon de demander Minizup'Cosette.

    - Mazette, les boules c'est nous qui les avons!

    - Par le toutou de Zaint Roch, c'est une première victoire! Il faut cesser de râler!

    - Pour complaire à notre quasi zainte, z'installerai aussi une petit crêçe.

    - Avec mon doux Zésus?

    - Bien entendu, avec l'âne et le bœuf aussi!

    - Alléluia! Z'ai envie de vous embrasser Mossieu Zizi!

    - La boufarelle! Voilà comment on peut l'endormir!

    - It's a pity.

    - Par ailleurs, pour satisfaire Minizup'tictac, je vais supprimer une horloze, cela lui fera moins de travail à vérifier si l'heure exacte est bien respectée.

    - Voilà qui me ravit et me soulaze!

    - Mais ze vous l'annonce, et z'en suis fort marri, compte tenu de la situation actuelle, ze ne peux pas çanzer de cap.

    - Et nos revendications sur la tarte aux pommes?

    - Ze ne puis vous satisfaire sur ce point!

    - Et notre demande d'arzent de poçe?

    - Il n'en saurait être question, pour le moment. On envisazera ce point en fonction des mesures que pourra annoncer Mossieu Macron.

    - Macaron, avec nous, Macaron avec nous! s'est exclamée Minizuplein.

    - Boufarelle! C'est Mossieu Macron et ne comptez pas sur lui!

    - It's a çame.

    Et nous sommes retournées à nos occupations tout en pestant

    - Mais ze vous l'annonce, Mossieu Zizi, notre combat continue, macarel!

    - Nous ne pas nous en arrêter là!

    - Of course!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire