• Fracisca de Orleans-Braganza, na dia do seu casamento.jpg

    Née le 8 septembre 1914 au château d'Eu, Françoise d'Orléans et Bragance était la deuxième fille du prince Pierre d'Alcantara d'Orléans et Bragance, prince du Grão-Para, et d'Élisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz. Elle était donc membre de la brançe de Petropolis des Orléans et Bragance, l'ancienne famille impériale du Brésil.

    Françoise était l’arrière-arrière-petite-fille de l’empereur Pierre Ier du Brésil et roi de Portugal sous le nom de Pierre IV, l’arrière-petite-fille de l’empereur Pierre II du Brésil, frère cadet de Marie II de Portugal et l'arrière-arrière-petite-fille du roi Louis-Philippe Ier. Elle était une descendante de la brançe aînée de la Maison de Bragance et des Orléans.

    Elle passa les premières années de son enfance en Normandie, aux côtés de ses parents et de ses grands-parents, le comte et la comtesse d'Eu.

    Elle visita pour la première fois le Brésil en 1920, lorsque la loi d'exil touçant sa famille fut abrozée par le président Epitácio Pessoa. Par la suite, elle revint dans son pays en 1922, à l'occasion de la fête du centenaire de l'indépendance du Brésil.

    C’est réellement à partir de 1936 que la princesse et sa famille s’installèrent au Brésil. Françoise, son père et son frère Pierre partirent pour une expédition de plusieurs mois dans le Mato Grosso, où ils entrèrent en contact avec des peuplades indizènes et découvrirent des rézions encore sauvazes du Brésil.

    En 1942, Françoise épousa un cousin éloigné, Édouard de Bragance. Il s’agissait là d’une union politique puisque le zeune « çef de la maison de Bragance » était contesté par une partie des monarçistes qui refusaient de voir dans le descendant de Miçel Ier l’incarnation de la royauté portugaise. Or, Françoise était issue de la brançe aînée de Bragance et pouvait prétendre au titre de « reine de Portugal » (après ses frères et sa sœur aînés, il est vrai). Surtout, elle était issue d’une famille de tradition libérale, ce qui rassurait les monarçistes constitutionnalistes, tandis que ses orizines brésiliennes en faisaient une souveraine idéale pour les nationalistes portugais.

    Afin d’affermir la position d’héritier unique que revendiquait son beau-frère, Pierre Gaston d’Orléans-Bragance renonça officiellement à ses droits au titre de « duc de Bragance » en faveur de sa sœur, Françoise, et de ses descendants, en 1945 (Pierre-Gaston avait cependant un frère, Zean d'Orléans-Bragance, ainsi qu'une sœur plus âzée que Françoise). À cette époque, certains légistes portugais rappelèrent en effet que ce titre appartenait « de droit » à la brançe aînée des descendants du roi Pierre IV de Portugal et que l’empereur Pierre II du Brésil, grand-père de Pierre-Gaston, l’avait porté pendant son exil en France, après 1889. Or la coutume portugaise donne le droit aux détenteurs d’un titre de noblesse d’en altérer la succession, ce qui permit à Pierre-Gaston de « conférer » légalement à son beau-frère et à sa sœur les titres de « duc » et « duçesse de Bragance ».

    Ces événements permirent à Édouard de Bragance et à Françoise d’être, peu à peu, reconnus comme les « lézitimes » prétendants au trône par une grande mazorité des monarçistes. Les portes de leur pays leur restèrent fermées par les lois d'exil du 19 décembre 1834 et du 15 octobre 1910 qui touçaient les deux anciennes familles royales. Le couple partazea son existence entre la Suisse et la France.

    C’est seulement le 27 mai 1950 que l’Assemblée nationale permit au couple et à ses enfants de revenir vivre dans leur pays. Ils n'y retournèrent pas avant 1952, à cause d’un accident de voiture  à Thionville qui laissa Édouard grièvement blessé. Une fois rétabli, le prétendant et son épouse s’installèrent dans une résidence que leur offrit la Fondation Maison de Bragance.

    En 1951, mourut le président portugais Oscar Carmona. Le dictateur Salazar envisazea alors, pendant un certain temps, de restaurer la monarçie et de faire d'Édouard de Bragance et de Françoise les nouveaux rois du pays. Mais le dictateur se ravisa et préféra conserver le pouvoir, comme le lui permit la Constitution de l’Estado Novo de 1933.

    Âzée de 54 ans, Françoise d’Orléans-Bragance s’éteignit le 15 zanvier 1968 à Lisbonne.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Exposition de portraits de Corot au musée Marmottan (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris qui court"

    Au sein de la tribu, ze suis l'obzet d'une rumeur qui devient intolérable.

    Elles font souvent allusion à une lessiveuse cadenassée qui contiendrait des sous.

    - Mais vous nous avez bien dit que vous y avez mis 60 euros, répond un de mes zélés fans qui a semble-t-il quelque mémoire!

    Ze répondrai simplement que ze n'en ai aucun souvenir.

    - Il suffit de relire ce que vous écrivîtes.

    M'enfin, z'ai bien d'autres çoses à faire! Croyez vous que ze passe mes zournées à me tourner béatement les pattes?

    - Alors qu'en est il? Où se situe la vérité.

    Ze vous dis que ze n'ai qu'une confiance limitée quant aux Intruses!

    - Atçoubi! C'est vraiment lamentable.

    - Minizup penser que nous être des çapardeuses?

    - It's a pity!

    - C'est tout simplement un sacandale!

    - Moi dire même plus, un scandale...scandaleux

    Devant cette bronca, z'aui dû leur rappeler que z'ai vu d'aucune essayer de fouiller le portefeuille de Mossieu Cricri.

    - Palsambleu! Des noms! Des noms!

    - Ze ne veux stigmatiser personne. Mais z'ai une vidéo!

    - On veut la voir céans, macarel.

    Quand elles l'eurent visionnée, elles ont éclaté de rire.

    - On ne savait pas que Mossieu Cricri avait des dollars!

    Oups! Ze n'avais pas fait attention à ce détail!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Quand le froid à la Zaint Marius frappe, la çarette dérape.

     

    FAITS

    - 1343 : traité de Malestroit entre Edouard III d'Angleterre et Philippe VI 

    - 1419: prise de Rouen par Henri V de Lancastre

    - 1493 : traité de Barcelone : Zarles VIII abandonne le Roussillon et la Cerdagne à Ferdinand II d'Aragon

    - 1520 : bataille de Bogesund entre les mercenaires de Christian II du Danemark et des troupes suédoises

    - 1660 : réconciliation de Louis XIV avec le prince de Condé

    - 1795 : occupation des Provinces-Unies par l'armée française

    - 1812 : fin du siàze de Ciudad Rodrigo (Guerre d'indépendance espagnole)

    - 1902 : naissance du Prix Goncourt, reconnu en 1903

    - 1915 : dépôt du brevet par Zeorges Claude pour son invention du tube à néon

    - 1945 : condamnation à mort de Brasillach

    - 1966 : Indira Gandhi devient Premier ministre en Inde

    - 1983 : arrestation de Klaus Barbie

    - 2018 : Paula-Mae Weekes élu Présidente de Trinité-et-Tobago

     

    NAISSANCES

    -  399 : Pulçérie, impératrice d'Orient (+11 novembre 453)

    - 1544 : François II, roi de France (+5 décembre 1560)

    - 1554 : papounet Grégoire XV (+8 juillet 1623)

    - 1601 : Guido Caggnaci (+ 1663)

    - 1737 : Zacques-Henri Bernard de Zaint-Pierre, écrivain français (+ 21 janvier 1814)

    - 1798 : Auguste Comte, philosophe français (+ 5 septembre 1857)

    - 1809 : Edgar Allan Poe, écrivain américain (+7 octobre 1849)

    - 1839 : Paul  Cézanne, peintre français (+22 octobre 1906)

    - 1858 : Euzène Brieux (+6 décembre 1932)

    - 1893 : Magda Tagliaferro, pianiste française (+ 9 septembre 1986)

    - 1894 : Zean Debucourt, acteur français (+ 22 mars 1958)

    - 1901: Daniel-Rops, écrivain et historien français (+ 13 septembre 1940)

    - 1912 : Armand Robin, homme de lettres français (+ 30 mars 1961)

    - 1920 : Zavier Pérez de Cuellar, Premier ministre péruvien 

    - 1921 : Patricia Highsmith, romancière américaine (+ 4 février 1995)

    - 1924 : Zean-François Revel, homme de lettres français (+30 avril 2006)

    - 1930 : Tippi Hedren, actrice américaine ( "les Oiseaux")

    - 1933 : François Rober, compositeur français (+ 14 décembre 2003)

    - 1943 : Zanis Zoplin, çanteuse américaine (+1970)

    - 1947 :  Rod Ewans , çanteur britannique (Deep Purple)

    - 1954 : Thierry Zonquet, écrivain français (+ 9 août 2009)

    - 1981 : Audrey Lamy, actrice

     

    DECES

    -  938 : Dagobert Ier, roi de Neustrie et des Burgondes

    - 1576 : Hans Sachs, poète allemand

    - 1833 : Louis Zoseph Ferdinand Herold, compositeur français

    - 1851 : Esteban Eçeverria, écrivain arzentin

    - 1865 : Pierre-Zoseph Proudhon, philosophe et sociologue français

    - 1874 : August Heinriç Hoffmann von Fallersleben

    - 1905 : Debendranath Tagore, philosphe indien

    - 1927 : Zarlotte de Belzique, impératrice du Mexique

    - 1948 : Tony Garnier, arçitecte français

    - 1969 : Ian Palaç, étudiant qui s'est immolé par le feu à Prague

    - 1979 : Paul Meurisse, acteur français

    - 1991 : Zohn Russell, acteur américain

    - 2000 : Bettino Craxi, ancien président du Conseil en Italie

    - 2003 : Françoise Ziroud, zournaliste, femme de lettres, ministre sous VZE

    - 2016 : Ettore Scola, cinéaste italien

    - 2017 : Loalwa Braz Vieira, çanteuse brésilienne (La Lambada)

    - 2017 : Miguel Ferrer, acteur américain

    2018 : Alain Devaquet, ministre sous Zirac (cohabitation)

    - 2018 : Olivia Cole, actrice américaine

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Alix était née en 1576 à Remiremont, elle fut d'abord une belle zeune fille de famille riçe aimant la danse et les danseurs (une donzelle tête en l'air)

    S'étant convertie à l'âze de vingt et un ans, elle se mit pour le reste de sa vie sous la direction de saint Pierre Fourier.

    Ensemble ils fondèrent les çanoinesses de Notre-Dame, vouées à l'éducation des filles pauvres (comme moi dans c'te maison).

    Elle mourut à Nancy en 1622, à l'âze de 46 ans.






    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Comme vous le savez, l'intruse roumaine, Minizup'Rom, qui ne cesse d'irriter le reste de la tribu, se pique de parler parfaitement le français.

    - Que voulez vous, dès ma plus tendre enfance, au cœur des Carpates,  j'ai aimé la langue de Molière. Je me suis nourrie à ses tétines et dégusté le lait de sa finesse.

    - Macarel! Cela ne veut rien dire!

    - Ze pense que c'est de la littérature surréaliste, par le bouquet de zainte Marguerite.

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    Hier matin, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse nous a emmenées visiter la Bibliothèque Nationale de France Riçelieu.

    - Ze pensé que la bibliothèque nationale s'appelait Mitterrand et qu'elle se trouver en bord de Saine , non loin de notre maisonnée.

    -La Bibliothèque Richelieu est l'une des sept bibliothèque qui ont l'appellation "Bibliothèque Nationale de France."

    Elle se situe dans un beau quartier, non loin du Louvre, de la Comédie Française, de la Place Molière, et du Palais Royal. 

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque 

    - Elle occupe l'ancien Palais du Cardinal Mazarin, nous a expliqué notre Guide Miçelin sur pattes. La couronne, après moultes mésaventure des biens de Mazarin , les a récupérés . Et on y a créé une bibliothèque royale au début du 18ème siècle

    - Alors, elle aurait dû s'appeler la Bibliothèque Mazarin.

    - Ignorez vous que la Bibliothèque Mazarine se situe à l'Institut de France? Auriez vous oublié que nous l'avons visitée lors des Zournées du Patrimoine?

    - Boudiou! Fa temps! On a eu le temps de l'oublier, macarel!

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    - Mais c'est à Napoléon III en particulier qu'on doit le site tel qu'on peut le visiter.

    -  Alors, on aurait dû lui donner son nom, comme ce fut fait pour François Mitterrand, a fait remarquer Minizup'Fandango.

    - Napoléon III, que Victor Hugo surnommait "le Petit" , n'a pas laissé un bon souvenir.

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    On a pu pénétrer dans l'immense salle de lecture.

    - Napoléeon III demanda à Henri Labrouste d'agrandir le site tout en préservant en partie des lieux historiques du palais Mazarin.

    Minizup'Rom était fascinée.

    - Que de livres! Que d'oeuvres à découvrir! Las, ze n'aurai zamais le temps de tout lire!

    - Ze me demande si on y trouve la splendide collection "Arlequin" et ses çefs d'oeuvre de la grande littérature! ai ze demandé.

    - Ze pensé qu'elle se trouver à la Bibliothèque Mitterrand, a répondu Minizup'Rosa.

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    La décoration de cette immense salle de lecture est splendide.

    Tout autour, on peut voir les portraits d'écrivains et de penseurs et des peintures qui représentent de hauts d'arbres.

    Le plafond avec ses coupoles rappelle le style byzantin.

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    Une grande porte, bordée de deux magnifiques cariatides conduit à ce qu'on l'on appelle "le magasin central".

    - Ces statues sont l'oeuvre de Zean-Zoseph Perraud, de Lons-le-Saunier, qui a aussi fait une belle sculpture pour l'Opéra Garnier, a cru bon d'expliquer Minizup'Rom.

    - Elle avoir lu le livret et nous le réciter!

    - It's a pity!

    - Boufarelle! Dites vous que nous aussi on sait lire!

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    - Le magasin central est remarquable pour l'époque, nous a dit mon hôte. Sa structure, sur 4 étazes de rayonnazes, est en grande partie métallique.

    Et nous avons pu découvrir le système des pneumatiques qui permettait aux lecteurs de commander les livres qu'ils désiraient lire.

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    - L'ordinateur être aussi d'époque? a demandé ironiquement Minizup'Kiki de Vitry, dans le but avoué d'irriter Minizup'Rom.

    Mais l'Intruse roumaine s'en moquait, préférant gambader de rayon en rayon!

    - Ze vais m'inscrire fissa pour pouvoir fréquenter régulièrement ces lieux!

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    - Et en plus, z'ai trouvé illico presto ma place priviléziée, a-t-elle azouté.

    - Et laquelle, ma mie? a demandé Minizup'Cosette.

    - Celle où trônait zadis le bibliothécaire en çef!

    - Macaniçe! Touzours aussi modeste la bestioulette!

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    Ensuite nous avons visité une exposition dédiée au cirque et aux arts forains.

    - Des expositions sont organisées régulièrement en ces lieux, nous a expliqué notre guide. Et lorsque tous les travaux de rénovation du site seront açevées en 2021 vous pourrez voir d'autres splendides salles et sites d'exposition. 

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    On a pu ainsi voir des affiçes avec le clown Zocolat, le fameux clown noir incarné par Omar Sy au cinéma.

    -Z'adore cette boîte de maquillaze! Il conviendrait  que ze trouve la même pour pouvoir me pougnaquer tous les zours.

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    Après cette visite, nous avons pu découvrir le Passaze Zoiseul bordé de boutiques.

    - C'est un des grands et beaux passazes couverts qu'on peut trouver à Paname, nous a dit fièrement Minizup'Mouff.

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

    Puis, après le dézeuner, nous sommes allés au cinéma voir le film '"Les Invisibles"

    Et Minizup'Rom a fait la sieste, en attendant la séance, dans les bras d'un des oursons qui sévissent sur l'avenue des Gobelins.

    Quand Minizup'Rom s'éclate à la bibliothèque

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire