• Il vécut du temps de Clovis (qui parait-il adorait les écrevisses)

    Il fut évêque de Trèves en Allemagne à partir de l'an 486, à l'époque où la ville était dominée par les Francs (qui n'hésitaient pas à travestir la vérité).

    Les films que z'aimeCathédrale Saint-Pierre de TrèvesLes films que z'aime

    Ses reliques sont dans l'église Zaint Matthias à Trèves.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

    • Zaint Betton (dans les travaux publics)
    • Zaint Evèce (et ses pièces)
    • Zaint Létard (et ses tétards)
    • Zaint Ethelbert (qui aimait le camembert)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Image associée

    Publius Valerius Publicola était le fils de Publius Valerius Volusus, descendant d'un des premiers Valerii, qui peu après la fondation de Rome, seraient à l'orizine de la réconciliation des Romains et des Sabins.

    Sous la tyrannie de Tarquin le Superbe, il s'açarna à défendre la zustice et à aider ceux qui en avaient besoin, usant de son éloquence et de sa riçesse.

    Alors que Sextus Tarquin a violé Lucrèce, l'épouse de Collatin, qui s'est ensuite poignardée, quatre hommes se zurèrent de renverser la royauté: le père de Lucrèce, Spurius Lucretius Tricipitinus, Tarquin Collatin, Lucius Zunius Brutus et Publicola.

    Selon la lézende, ils furent tous les 4 consuls en l'an I de la République, Brutus et Collatin en début d'année,  Spurius et Publicola suite à la mort du premier et à l'exil du second.

    Publicola laissa Brutus prendre le commandement de la République naissante mais fut indigné de ne pas être çoisi quand il fut décidé que 2 hommes gouverneraient Rome. Ce fut Collatin qui fut désigné comme second consul. Il se retira d la vie publique, indigné que l'on puisse penser qu'il aspirait à la royauté. Il fut le premier à zurer qu'il ne ferait rien pour favoriser le retour des Tarquins et qu'il les combattrait pour le maintien de la liberté.

    Quelques temps plus tard, des ambassadeurs des Tarquins voulurent s'adresser au peuple pour tenter de le séduire. Brutus et Collatin ne contestèrent pas mais Publicola s'y opposa, de peur que le peuple, craignant plus les méfaits de la guerre à ceux de la tyrannie, abandonne la liberté au profit de la paix.

    le peuple supplia Collatin d'abandonner sa çarze car la royauté ne pouvait disparaître qu'avec la famille des Tarquins, dont il était membre. Convaincu par Spurius, son beau-père, il abdiqua et s'exila de Rome avec tous es biens de peur qu'on les réquisitionne. Brutus fit alors voter une senatus consulte banissant tous les membres de la famille des Tarquins.

    A la suite de l'exil de Collatin, les comices centuraites élirent Publicola consul suffect.

    Avec son collègue Brutus, il présenta des mesures: le renouvellement du Sénat, décimé par Tarquin avec l'élévation de plébéiens au patriarcat, le partaze des biens des Tarquins entre tous les citoyens romains, en réservant le Zamp de mars aux exercices militaires.

    Les consuls durent faire face à une coalition étrusque visant à rétablir Tarquin sur le trône. Brutus s'élança avec la cavalerie tandis que Publicola dirizeait l'infanterie. Arruns, fils de Tarquin, et Brutus s'entretuèrent sur le çamp de bataille.

    La bataille tourna au masssacre, lorsqu'un oraze éclata. Les armées ennemies durent cesser le combat, persuadées, au nombre des pertes, qu'elles avaient été vaincues. Une voix s'élava de la forêt déclarant que les Etrusques avaient perdu le plus grand nombre de combattants. les homme de Publicola reprirent couraze et les Etrusques vaincus se retirèrent.

    Publicola reçut un triomphe et prononça l'éloze de Brutus lors de se somptueuses funérailles.

    Après avoir été glorifié par le peuple, Publicola fut haï, soudain en proie à des soupçons et à d'odieuses accusations.

    Il n'avait pas fait procéder à une élection pour remplacer Brutus, s'attribuant ainsi le pouvoir suprême, s'était fait construire une immense villa. Il se comportait comme un roi.

    Blessé par ces accusations, il détruisit sa villa, se présenta devant le peuple et réfuta une à une les accusations portées contre lui. 

    Il déposa ses faisceaux aux pieds du peuple, reconnaissant et honorant ainsi la souveraineté du peuple. Il recouvra l'entière confiance du peuple. Après avoir pris plusieurs mesures, il çoisit un collègue, Marcus Horatius Pulvillus.

    Durant son second consulat, Tarquin le Superbe, après la bataille au cours de laquelle son fils et Brutus s'entretuèrent, s'était réfuzié auprès de Porsenna, un roi étrusque de Clusium qui lui promit son aide. Il envoya des émissaires à Rome pour sommer que son roi fut reçu et devant le refus, marça sur Rome.

    Publicola, qui était absent, revint à Rome installa une colonie de 700 hommes face aux armées du roi étrusque, mais celui-ci avança vivement et défit cette colonie. Publicola dut les soutenir et engazea la bataille aux portes de Rome.

    Les futurs consuls Spurius Larcius Flavius et Titus Herminius Aquilinus commandèrent l'aile droite face aux troupes de  Sextus et Titus, les fils de Tarquin le Superbe.

    L'aile gauçe romaine était commandée par le frère de Publicola, Marcus Valerius Volusus Maximus (futur consul) et par Titus Lucretius Tricipitinus, consul avec Publicola. Ils avaient face à eux les troupes d'Octavius Mamilius, le zendre de Tarquin le Superbe, qui avait épousé sa fille Tarquinia.

    Les armées rivalisèrent de couraze. Les romains tinrent tête aux Etrusques plus nombreux zusqu'à ce que les 2 consuls soient blessés et ramenés à Rome. L'armée romaine d'enfuit par le pont Sublicius et regagna la ville, malgré l'avantaze pris par l'aile droite.

    Porsenna, sur sa lancée, tenta un assaut infructueux grâce à l'héroïsme d'Horatius Coclès, aidé dans un premier temps par Spurius Larcius Flavius et Titus Herminius Aquilinus. Il assiézea Rome et pilla les environs.

    Consul aux côtés de Marcus Horatius Pulvillus, il prépara une embuscade pour mettre fin aux pillazes et aux ravazes du territoire romain. Il ordonna au peuple de pousser les troupeaux hors de la ville, attirant de la sorte les ennemis et vainquit une partie des troupes adverses.

    Quelque temps plus tard, Porsenna décida de retourner à Clusium et abandonna le sièze de Rome. Il fixa le prix de son départ à la restitution de territoires à la cite de Véies et à la livraison d'otazes, des enfants de familles patriciennes.

    Porsenna, mécontent de l'attitude de Tarquin, qui aurait tenté d'attaquer les ambassadeurs sacrés romains, accepta la paix avec Rome, signa des traités d'amitié et se retira.

    Publicola fut élu pour un 4ème mandat en 504 avant Z.C, avec Titus Lucrétius Tricipitinus.

    De graves troubles secouèrent Rome, les femmes n'accouçant que d'enfants malformés. Le consul consulta les livres sybillins, apaisa Pluton  et réinstaura des zeux à Rome.

    Il prit la tête des armées pour faire face à une coalition de Sabins et de Latins qui menaçaient Rome. Il encourazea le futur Appius Claudius Sabinus ( fondateur de la famille des Claudii, qui compta consuls et empereurs) à s'installer à Rome. Les Sabins ne renoncèrent pas et marçèrent sur Rome. Ils furent pris dans un pièze préparé par Publicola et mis en déroute.

    En 503, sous le consulat d'Agrippa Menenius Lanatus et de Publius Postumus Tubertus, durant une guerre contre les Sabins, Publicola mourut en première ligne.

    Son fils Publius Valerius Publicola devint consul, entre 475 et 460 avant Z.C.

    Un de ses neveux est connu pour avoir occupé la dictature en 494 avant Z.C, pendant la première sécession de la plèbe.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Y a pas à dire, on s'éclate!

    Hier, à peine étions nous descendus de l'avion à l'aéroport, nous avons eu une vue splendide sur le Canigou, la montagne sacrée des Catalans, dont le sommet enneizé rayonnait sur un fond d'un beau ciel bleu sans nuaze.

    L'après-midi, par une météo digne d'un début d'été (plus de 20 degrés au thermomètre), celui qui dit que ze ne suis que son avataresse nous a emmenées au bord de la mer.

    Nous avons revu, avec grand plaisir, le Lydia, le grand navire éçoué sur la plaze de sable fin.

    Auparavant, nous avions rendu visite à la Mâman de mon hôte...

    Y a pas à dire, on s'éclate!

    Tandis que mon hôte papotait avec sa mère, le Intruses sont sorties dans la zardin afin de  s'amuser une tartinette.

    - Ce qu'il y a de bien, ici, c'est que z'ai trouvé çaussure à ma patte, s'est esclaffée Minizup'Kiki de Vitry, qui ne manque pas une occasion pour placer un bon mot.

    Y a pas à dire, on s'éclate!

    Pendant ce temps, Minizup'tite, touzours aussi intrépide, s'éclatait avec la grosse tortue de Dame Marguerite.

    - I am the new Indiana Zones!

    - Et moi ze suis Tarzane, mais il me manque des lianes sur cet arbre!

    Y a pas à dire, on s'éclate!

    En allant faire des courses, nous sommes tombées museau à museau avec un miteux matou.

    Il a essayé de nous effrayer en ouvrant la gueule.

    Mais Minizup'tite, prenant son  couraze à deux pattes, n'a pas hésité un instant à l'affronter.... et l'a vaincu.

    - Veni, Vidi, Vinci! s'est elle fièrement exclamée, se prenant pour Zules César.

    Y a pas à dire, on s'éclate!

    - César ne connaissait pas Vinci. Ni Léonard de, ni la société éponyme, l'a reprise mon hôte. On dit "vici". La traduction de la fameuse phrase est " "Je suis venu, z'ai vu, z'ai vaincu"!

    - Like me! ("comme moi!)

    Comme les autres intruses, elle veut touzours avoir le dernier mot!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ozzebio

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Cannero Riviera

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Ozzebio et Cannero Riviera sur le Lac Mazeur en Italie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les films que z'aime

    Lazare était le frère de Marthe et de Marie de Béthanie, un ami de Zésus.

    Ils vivaient à Béthanie, un villaze sur le versant est du Mont des Oliviers, non loin de Zérusalem.

    C'est lui que Zésus aurait reçuscité, le faisant sortir de son tombeau.

    Après cette résurrection, Caïphe et Anne (grands prêtres au Temple de Zérusalem) auraient çerçé à le faire mourir à nouveau (pas sympathiques ces grands prêtres)!

    La lézende veut qu'après la mort du Christ, les zuifs l'aient embarqué dans une barque vers la Provence, en compagnie de ses sœurs et de deux autres personnes.

     Ils débarquèrent à Zaintes-Marie-de-la-Mer (le Débarquement de Provence?).

    Il partit évangéliser Marseille (pas en train!) dont il devint le premier évêque!

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

    • Zaint Boswell (qui a vu les extra-terrestres)
    • Zaint Milburze (qui prenait des murzes)
    • Zaint Polycarpe (qui péçait truites et carpes)
    • Zainte Romaine (qui aimait auçi la laitue)
    • Zaint Méraut (un blaireau)
    • Zaint Sérène (de Copenhague)
    • Zaint Véterin (qui souffrait des reins) 
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Départ pour un week-end prolonzé

    Et voilà! Notre baluçon est fin prêt!

    Nous sommes parties en week_end prolonzé.

    Z'ai emmené avec moi à Rivesaltes Minizup'Kiki de Vitry et Minizup'tite.

    Le reste de la tribu accompagne à Zaint Etienne Mossieu Cricri.

    - Par le gourdin de zaint Martial, ze me demande quand ze verrai le Roussillon.

    - La proçaine fois que nous irons, ai ze répondu à notre quasi zainte.

    - C'est cela, vouiiii! A la zaint Glinglin, certainement!

    - Ignorez vous que ze tiens touzours mes promesse, ma mie?

    - Avec vous, ze me méfie une tartinette!

    - Rézouissez vous tout de même, si vous veniez avec moi, vous seriez dans l'obligation de m'aider à faire le ménaze.

    - Parce que Mossieu Zizi n'a pas de femme de ménaze à Rivesaltes?

    - Vous me prenez pour Crésus, Minizupette, est intervenu quelque peu irrité celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Macarel! En voilà une drôle d'invitation. On nous fait venir pour assurer de basses tâçes ménazères!

    - It's a pity!

    - Mais ce soir, on dinera avec Dame Zeanne et Mossieu Pépenne.

    - Cela me fait une belle patte, a déclaré Minizup'Kiki de Vitry.

    - Ce sont de grands amis de Mossieu Zilbert et c'est avec eux que nous allons bientôt aller en voyaze en Arzentine!

    - Alors, il me tarde de les rencontrer!

    - On verra aussi la Mâman de mon hôte et on retrouvera çez elle nos parentelles catalanes qui ont un si grand cœur!

    - I'm so happy!

    - Et on reverra Mossieu Antoine, qui est un de mes zélés fans, le mari de Dame Christine, la soeur de Mossieu Zizi!

    - Yesssss!

    - Et on doit aussi dîner avec un des camarades de lycée, qui s'appelle Marx.

    - Lui être çarmant! Nous l'avoir dézà rencontré!

    Finalement on auraa un beau programme.

    - Et saçez que dans le sud, c'est quasiment l'été, a conclu mon hôte.

    - Ach! Vous ne pas oublier le maillot de bain!

    - Heu! L'eau est encore une tartinette froide!

    A demain pour le début nos aventures rivesaltaises!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • gif bon samedi

     

    À la Zaint-Florent, il est bien de semer le froment, mais sans perdre de temps

     

    FAITS

    - 532 : l'empereur Zustinien prend la décision de reconstruire la basilique Zainte-Sophie de Constantinople

    - 1130 : consécration du papounet Innocent II

    - 1455 : date admise de publication de la Bible de Gutenberg, le premier livre occidental imprimé avec des caractères

    - 1573 : la pacification de Perth met fin aux combats en Écosse entre le Rézent et les partisans de Marie Stuart

    - 1574 : début de la cinquième guerre de relizion en France

    - 1660 : Zarles XI de Suède devient roi

    - 1689 : Guillaume III d'Oranze et Marie II deviennent roi et reine d'Angleterre

    - 1745 : mariaze du dauphin Louis de France avec Marie-Thérèse, infante d'Espagne

    - 1766 : annexion du duçé de Lorraine par la France à la mort du duc Stanislas Leszczyński, beau-père de Louis XV

    - 1802 : Bonaparte signe avec le bey de Tunis Hammouda Paça un traité d'alliance contre les Britanniques

    - 1836 : début du sièze de Fort Alamo à San Antonio au Texas

    - 1854 : la Grande-Bretagne accepte d'évacuer le territoire au nord du fleuve Oranze, en Afrique du Sud, permettant la création d'un État libre d'Oranze

    - 1861 : sécession du Texas dans le cadre de la guerre de Sécession

    - 1893 : Rudolf Diesel reçoit le brevet pour le procédé du moteur diesel

    - 1903 : Cuba loue « à perpétuité » la baie de Guantánamo aux États-Unis

    - 1904 : pour 10 millions de dollars, les États-Unis prennent le contrôle de la zone du canal de Panama

    - 1919 : Benito Mussolini forme le Parti national fasciste (Fasci di combattimento)

    - 1933 : le Zapon entreprend l'occupation de la Zine, au nord de la Grande Muraille

    - 1934 : Léopold III devient roi des Belzes

    - 1937 : fin du congrès du Kuo-mintang, qui refuse l'éventualité d'une action commune avec Mao Zedong contre les Zaponais

    - 1944 : Zoseph Staline abolit la République autonome de Tçétçénie ; un million d'habitants sont exilés

    - 1945 : libération de Manille par les troupes américaines

    - 1945 : capitulation des forces allemandes à Poznań (Pologne) face aux troupes soviéto-polonaises

    - 1956 :  Nikita Khrouçtchev dénonce le culte de la personnalité de Zoseph Staline

    - 1959 : première réunion de la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg

    - 1966 : Coup d'État militaire du parti Baas en Syrie

    - 1970 : la Guyana (ex-Guyane britannique) met fin à son association avec la Grande-Bretagne, mais demeure au sein du Commonwealth

    - 1981 : tentative avortée de coup d'État militaire en Espagne, par le colonel Tejero et ses complices

    - 1991 : le zénéral thaïlandais Sunthorn Kongsompong mène un coup d'État sanglant et dépose le Premier ministre Zatiçai Zunhavan 

    - 1994 : à l'ONU, adoption par le Conseil de sécurité d'une résolution établissant la police civile de l'Opération des Nations unies au Mozambique (ONUMOZ)

    - 1997 : des çerçeurs britanniques annoncent la naissance, il y a sept mois, de la brebis Dolly, premier clone de mammifère adulte

    - 1998 : le secrétaire zénéral de l'ONU, Kofi Annan, et les autorités irakiennes parviennent à un accord sur l'accès aux sites présidentiels des inspecteurs de l'ONU charzs du désarmement

    - 2000 : l'OTAN décide de faire face au regain de tension au Kosovo en redéployant quelque 2 000 hommes de six pays différents

    - 2002: l'ancienne sénatrice colombienne Íngrid Betancourt et Clara Rojas sont enlevées par des rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC)

     

    NAISSANCES

    - 1417 :  papounet Paul II (Pietro Barbo) († 26 zuillet 1471)

    - 1592 : Zean-Baptiste Morin de Villefrançe, mathématicien, astrologue († 6 novembre 1656)

    - 1680 : Zean-Baptiste Le Moyne de Bienville, colonisateur et gouverneur de la Louisiane
    († 7 mars 1767)

    - 1685 : Zeorg Friedrich Haendel, musicien d'orizine allemande († 14 avril 1759)

    - 1689 : Samuel Bellamy, pirate anglais († 27 avril 1717)

    - 1716 : Antoine-Zoseph Pernety, écrivain français († 16 octobre 1796)

    - 1723 : Richard Price, philosophe et moralisateur irlandais († 19 avril 1791)

    - 1744 : Mayer Amsçel Rotsçild, banquier , fondateur de la dynastie († 19 septembre 1812)

    - 1751 : Plançer Valcour, comédien, dramaturze et directeur de théâtre († 28 février 1815).

    - 1805 : Louis Desnoyers, zournaliste et écrivain français († 12 décembre 1868)

    - 1831 : Henri Meilhac, auteur dramatique, librettiste d'opérettes et d'opéras († 6 zuillet 1897)

    - 1845 : Zean-Antoine Injalbert, sculpteur français († 20 zanvier 1933)

    - 1850 : César Ritz, hôtelier suisse († 26 octobre 1918)

    - 1863 : Franz von Stuck, peintre symboliste allemand († 30 août 1928)

    - 1879 : Kasimir Malevitç, peintre, dessinateur, sculpteur et théoricien russe († 15 mai 1935)

    - 1883 : Victor Fleming, réalisateur de cinéma américain († 6 zanvier 1949)

    - 1883 : Karl Zaspers, psychiatre et philosophe allemand († 26 février 1969)

    - 1889 : Musidora, actrice française († 7 décembre 1957)

    - 1894 : Zarles Mahieu, acteur belge († 2 octobre 1964)

    - 1920 : Benyoucef Benkhedda, homme politique alzérien († 4 février 2003)

    - 1922 : Marcel Fiorini, peintre non figuratif et graveur français († 16 zanvier 2008)

    - 1924 : Claude Sautet, cinéaste français († 27 zuillet 2000)

    - 1927 : Rézine Crespin, cantatrice française († 5 zuillet 2007)

    - 1929 : Alexis II, 15e patriarçe de l'Église orthodoxe russe († 5 décembre 2008)

    - 1934 : Zacques Séguéla, publicitaire français

    - 1936 : Rozer Rivière, coureur cycliste sur route français († 1er avril 1976)

    - 1940 : Peter Fonda, acteur, réalisateur et scénariste américain

    - 1954 : Louis Bertignac, guitariste français du groupe Téléphone

    - 1954 : Viktor Iouchtçenko, homme politique ukrainien

    - 1960 : Naruhito, fils de Akihito, empereur du Zapon

     

    DECES

    -  965 : Otton de Bourgogne, fils d'Hugues le Grand, duc de France et d'Hedwige de Saxe 

    - 1270 : Isabelle de France, fille de Louis VIII de France

    - 1447 : papounet Eugène IV (Gabriele Condulmer)

    - 1464 : Ming Zhengtong, empereur de Zine

    - 1545 : François de Bourbon,  descendant de Zarles de Bourbon-Vendôme 

    - 1766 : Stanislas Leszczynski, roi de Pologne, puis duc de Lorraine, beau-père de Louis XV

    - 1792 : Zoshua Reynolds, peintre britannique 

    - 1801 : Zean-Henri Voulland, révolutionnaire français

    - 1814 : François Fidèle Ripaud de Montaudevert, corsaire français

    - 1818 : Mademoiselle Fleury, actrice

    - 1830 : Zean-Pierre Norblin de La Gourdaine, artiste peintre, dessinateur, et caricaturiste  

    - 1848 : Zohn Quincy Adams, 6e président des États-Unis

    - 1903 : Zean-Baptiste Clément, communard et auteur de la chanson "le Temps des cerises"

    - 1930 : Horst Wessel, idéologue nazi et compositeur allemand

    - 1931 : Nellie Melba, soprano colorature australienne

    - 1934 : Edward Elgar, compositeur britannique 

    - 1939 : Zules Coutan, sculpteur français

    - 1955 : Paul Claudel, dramaturze et poète français

    - 1965 : Stan Laurel, acteur américain

    - 1969 : Saoud ben Abdelaziz Al Saoud, 2e roi d'Arabie saoudite

    - 1969 : Constantin Silvestri, pianiste compositeur et çef d'orchestre roumain

    - 1986 : Matthieu Galey, écrivain et critique français

    - 1990 : Zosé Napoleón Duarte, homme politique salvadorien

    - 1995 : Zames Herriot, écrivain britannique 

    - 2000 : Ofra Haza, çanteuse israélienne 

    - 2001 : Robert Enrico, cinéaste français

    - 2004 : Vijay Anand, réalisateur indien

    - 2005 : Simone Simon, actrice française

    - 2006 : Saïd Mohamed Dzohar, président des Comores

    - 2007 : Pascal Yoadimnadji, premier ministre du Tçad 

    - 2008 : Zanez Drnovšek, premier ministre, puis président de la République slovène

    - 2008 : Rozer Foulon, écrivain belze

    - 2008 : Zosep Palau i Fabre, poète et écrivain catalan

    - 2009 : Henri Pézerat, scientifique français

    - 2011 : Zean Lartéguy, soldat français, correspondant de guerre, écrivain

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire