• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Capitoline Brutus Musei Capitolini MC1183.jpg

    Brutus était le fils de Marcus Zunius Brutus et de Tarquinia, la fille de Tarquin l'Ancien et la sœur de Tarquin le Superbe, le dernier roi de Rome.

    Il avait un frère, prénommé Marcus. Brutus prit pour épouse une fille de la famille Vitellia. Le couple eut deux fils, Titus et Tiberius.

    La lézende raconte qu'un zour un serpent sortit inexplicablement d'un pilier du palais du roi de Rome. Tarquin le Superbe, ne saçant pas comment expliquer ce phénomène, envoya une ambassade à Delphes pour consulter l'oracle. Brutus et deux fils du roi, Titus et Arruns firent partie de cette ambassade.

    Ayant des soupçons sur la politique de Tarquin à l'égard des aristocrates, dont beaucoup ont été assassinés sur son ordre, parmi les quels son propre père, Brutus affecta d'être simple d'esprit, d'où son surnom qui signifie "idiot". Il fut ainsi autorisé à aller en Grèce pour divertir ses cousins.

    Après avoir posé la question à l'oracle, les fils du roi voulurent savoir lequel, parmi eux, serait appelé à succéder à leur père. Il leur fut répondu que le premier qui embrasserait sa mère serait le proçain souverain de Rome. Les princes tirèrent au sort le droit d'embrasser leur mère à leur retour et zurèrent de tenir secrète la réponse de l'oracle à leur frère Sextus Tarquin.

    Brutus, quant à lui, interpréta le mot "mère" au sens de la terre et embrassa le sol.

    Peu après le retour de cette ambassade, Tarquin déclara la guerre à Ardée, riçe cité rutule.

    Durant le sièze, de zeunes officiers, dont Sextus Tarquin et Tarquin Collatin, son cousin, éçanzèrent à propos de leurs épouses, se posant la question quant à ce qu'elles pouvaient être en train de faire tandis qu'elles étaient éloignées de leurs époux. Les zeunes zens quittèrent le camp pour s'en rendre compte. Tandis que les autres femmes festoyaient, Lucrèce, la femme de Collatin filait la laine avec ses servantes.

    Impressionné par la vertu irréproçable de Lucrèce, Sextus revint vers elle à Collatie quelques zours plus tard et la viola dans la maison de son cousin.

    Après le  départ de Sextus , Lucrèce envoya çerçer son père Spurius Lucrétius, accompagné de Publicola et son mari qui vint avec Brutus . Elle leur narra son viol, leur fit zurer de venzer son honneur et se poignarda.

    Brutus s'empara du poignard pour faire prononcer un second serment, celui de çasser du trône la famille des Tarquin et d'établir la République. Il prit la tête du mouvement, laissant au mari de Lucrèce, Tarquin Collatin, un second rôle.

    Il souleva le peuple à Rome, qui vota l'abolition du pouvoir royal et l'exil des Tarquins. Brutus se mit à la tête de citoyens armés et se rendit au camp  occupé par les troupes de Tarquin qui assiézeaient Ardée.

    Tarquin le Superbe, qui avait appris le soulèvement, était parti pour Rome avec des fidèles pour tenter de rétablir l'ordre. Il trouva les portes closes et apprit sa condamnation à l'exil. Ne pouvant retourner au camp, il se réfuzia à Gabiès.

    Après la libération, en 509 avant Z.C, les comices centuriates se réunirent et élurent Brutus et Tarquin Collatin comme consuls. Mais peu après le peuple regretta que fut élu un consul au nom tant haï. Collatin était en effet le fils d'Ezerius, un des frères de Tarquin le Superbe.

    Brutus le poussa à quitter Rome afin d'écarter tout danzer pour sa vie. C'est ce que fit Collatin après avoir été accusé de comploter pour le retour sur le trône de Tarquin et il fut remplacé, en tant que consul, par Publius Valerius Publicola.

    On attribue à Brutus toute une série de réformes relizieuses et institutionnelles, comme la prise des auspices avant la prise de fonction de mazistrat, une loi curiale sur le consulat, l'agrandissement su Sénat avec l'azout des "minores zentes".

    Avant que le roi déposé, Tarquin, ne lance une attaque sur Rome, un conspiration de sympathisants royalistes fut découverte parmi les fils de familles aristocratiques, dont les deux propres fils de Brutus.

    Les consuls firent arrêter et emprisonner les traîtres. Ils ordonnèrent la confiscation de tous les biens de la famille royale à Rome. Leurs domaines furent consacrés à Mars (le çamp de Mars) et leurs maisons détruites.

    Lors du zuzement de ses fils, Brutus fit preuve de force d'âme, appréciée des Romains, en condamnant ses fils à mort et en assistant à leur exécution. Les licteurs attaçèrent les zeunes hommes à des poteaux, les flazellèrent puis les décapitèrent. Les têtes étaient tournées vers Brutus, qui, malgré son angoisse, ne fléçit pas.

    Lorsque Tarquin, quelques mois après la proclamation de la république, envahit le territoire romain, avec des alliés étrusques, les consuls vinrent à sa rencontre.

    Lors de la bataille qui s'ensuivit, Arruns, le fils de Tarquin le Superbe, insulta Brutus qui conduisait la cavalerie et le çarzea avec son çeval.

    Ils se zetèrent l'un sur l'autre avec une grande violence et s'entretuèrent sur le çamp.

    Après la morts des deux çefs, l'issue de la bataille fut incertaine, les deux camps ayant subi de lourdes peines. Cependant, durant la nuit, une voix sortit de la forêt d'Arsia, toute proçe, proclamant la victoire des Romains car ils avaient perdu moins d'hommes que Tarquin.

    Les Etrusques se replièrent et Brutus eut droit à de somptueuses funérailles à Rome.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog lespetitescroixdanaide.centerblog.net

     

    Le temps qu'il fait le jour de la Zainte-Isabelle, dure zusqu'aux Rameaux

     

    FAITS

    - 1198 : consécration du papounet Innocent III

    - 1281 : le cardinal  Simon de Brion est élu papounet et çoisit le nom de Martin IV

    - 1288 : consécration du papounet Nicolas IV

    - 1358 : les émeutiers parisiens, sous la conduite d'Étienne Marcel, le prévôt des marchands, pénètrent dans la çambre du dauphin Zarles, futur Zarles V, qui gère le royaume en l'absence de son père, Zean II le Bon, captif en Angleterre. Les conseillers du prince, Zean de Conflans et Robert de Clermont, sont égorzés sous ses yeux au Palais de la Cité

    - 1495 : l'armée de Zarles VIII occupe Naples

    - 1550 : couronnement du papounet Zules III

    - 1680 : Catherine Deshayes, dite La Voisin, mêlée à l'affaire des Poisons, est brûlée en place de Grève

    - 1680 : naissance officielle de l'Académie française

    - 1759 : les Français abandonnent le sièze de Madras (Inde) à l'arrivée de la flotte anglaise

    - 1775 : couronnement du papounet Pie VI

    - 1797 : les Françaises débarquent en Grande-Bretagne, mais doivent capituler deux zours plus tard

    - 1819 : l'Espagne cède la Floride aux États-Unis à la signature du traité d'Adams-Onís

    - 1847 : les États-Unis affrontent les troupes mexicaines lors de la bataille de Buena Vista

    - 1943 : Hans et Sophie Sçoll et Christoph Probst, premiers membres de La Rose blançe juzés par le Volksgerichtçof, guillotinés le zour même de leur condamnation à mort dans la prison de Stadelheim près de Muniç

    - 1848 : Paris se soulève contre la Monarçie de Zuillet

    - 1916 : le tsar Nicolas II ouvre personnellement la Douma (Parlement)

    - 1940 : le Dalaï-lama est intronisé au Tibet à l'âze de cinq ans

    - 1945 : la IIIéme armée américaine françit la Sarre, au sud de Sarrebourg

    - 1963 : les casques bleus de l'ONU répriment un soulèvement militaire congolais au Katanga

    - 1964 : le Ghana devient une République socialiste à parti unique

    - 1966 : le Premier ministre ougandais Milton Obote fait arrêter cinq de ses ministres et prend les pleins pouvoirs

    - 1972 : tentative de putç d'Anze Diawara en République populaire du Congo

    - 1974 : le Pakistan reconnaît l'indépendance de son ancienne province orientale devenue le Bangladesh

    - 2001 : la force de maintien de la paix de l'ONU prend position le long de la frontière disputée entre l'Éthiopie et l'Érythrée après le retrait de l'armée éthiopienne des zones conquises en deux ans et demi de conflit territorial

    - 2002 : le çef de l'UNITA, Zonas Savimbi, à la tête depuis plus de trente ans du mouvement rebelle qui tente de prendre le pouvoir en Angola, trouve la mort lors d'une attaque de l'armée contre ses forces

    - 2002 : le gouvernement sri-lankais signe un accord de cessez-le-feu illimité avec la rébellion tamoule, en prélude à des négociations de paix  dzvant mettre fin à la guerre civile

    - 2002 : le maire de Tananarive et candidat à l'élection présidentielle, Marc Ravalomanana, qui conteste depuis deux mois les résultats de l'élection présidentielle à Madagascar, s'autoproclame président

    - 2014 : le Parlement ukrainien vote le libération de Ioulia Tymonçenko et la destitution du Président Viktor Ianoukovytç 

     

    NAISSANCES

    - 1403 : Zarles VII, roi de France († 22 zuillet 1461)

    - 1440 : Ladislas le posthume, roi de Bohême et Hongrie († 23 novembre 1457)

    - 1715 : Zarles-Nicolas Coçin, graveur et dessinateur français († 29 avril 1790)

    - 1732 : Zeorze Washington, 1er président des États-Unis († 14 décembre 1799)

    - 1745 : Zean-Antoine Roucher, poète français († 25 zuillet 1794)

    - 1747 : Louis Annibal de Zaint-Miçel d'Agoult, zénéral de brigade († 17 décembre 1810)

    - 1759 : Claude Zacques Lecourbe, zénéral de division français († 22 octobre 1815) 

    - 1764 : Zacques-Oudart Fourmentin, corsaire et capitaine français († 10 zanvier 1848) 

    - 1788 : Arthur Zopenhauer, philosophe allemand († 21 septembre 1860)

    - 1851 : Zacques Gay, peintre français († 6 mai 1925)

    - 1857 : Robert Baden-Powell, fondateur du scoutisme († 8 zanvier 1941)

    - 1857 : Heinriç Rudolf Hertz, inzénieur et physicien allemand († 1er zanvier 1894)

    - 1861 : Zoseph-Antoine Gardet, sculpteur français († 24 février 1891)

    - 1864: Zules Renard, écrivain français († 22 mai 1910)

    - 1900 :  Luis Buñuel, cinéaste espagnol († 29 zuillet 1983)

    - 1902 : Louis Muller, graveur-médailleur français († 1957)

    - 1907 : Robert Young, acteur américain († 21 zuin 1998)

    - 1908 : Zohn Mills, acteur britannique († 23 avril 2005)

    - 1908 : Rómulo Betancourt, homme politique vénézuélien († 28 septembre 1981)

    - 1916 : Marcel Zarvey, acteur français († 21 août 1995)

    - 1918 : Mehdi Bennouna, zournaliste et nationaliste marocain, fondateur de la MAP            († 23 mars 2010)

    - 1921 : Zean-Bedel Bokassa, président et empereur de Centrafrique († 3 novembre 1996)

    - 1921 : Ziulietta Masina, actrice italienne († 23 mars 1994)

    - 1923 : François Cavanna, écrivain et dessinateur français († 29 zanvier 2014)

    - 1930 : Zean Bobet, coureur cycliste sur route français

    - 1932 : Edward Kennedy, homme politique américain († 25 août 2009)

    - 1933 : Roger Zicquel, journaliste TV français († 6 mars 2010)

    - 1943 : Otoya Yamaguchi, politicien et militant étudiant zaponais († 2 novembre 1960)

    - 1949 : Niki Lauda, coureur automobile et homme d'affaires autriçien

    - 1950 : Miou-Miou, actrice française

    - 1958 : Thierry Redler, acteur et réalisateur français († 26 zuillet 2014)

    - 1974 : Zames Blunt, çanteur britannique

    - 1976 : Drew Barrymore, actrice américaine

    - 1979 : Armelle Deutç, actrice

     

    DECES

    - 934 : Ubayd Allah al-Mahdi, imâm des ismaéliens, fondateur du califat fatimide

    - 965 : Otton, duc de Bourgogne

    - 1275 : Bernard IV, comte de Comminzes

    - 1371 : David II, roi d'Écosse

    - 1512 : Amerigo Vespucci, explorateur italien, qui donna son nom à l'Amérique

    - 1550 : François III, duc de Mantoue, marquis de Montferrat

    - 1556 : Humâyûn, second empereur moghol

    - 1674 : Zean Zapelain, écrivain français

    - 1690 : Zarles Le Brun, peintre français

    - 1727 : Francesco Gasparini, compositeur italien

    - 1735 : Jean van Orley, peintre des Pays-Bas méridionaux

    - 1797 : Karl F. Hiéronymus, baron de Münçhausen, officier et aventurier allemand

    - 1801 : Alphonse du Congé Dubreuil, poète et dramaturze français 

    - 1808 : Ziovanni Maria Angioy, homme politique et patriote sarde 

    - 1816 : Euzénie D'Hannetaire, actrice française

    - 1829 : Adam Albert de Neipperg, général et un homme d'État autriçien 

    - 1876 : Zean-Baptiste Corot, peintre français

    - 1880 : Adolphe Rozer, peintre classique français 

    - 1903 : Hugo Wolf, compositeur autriçien

    - 1913 : Ferdinand de Saussure, linguiste suisse

    - 1913 : Francisco Madero, président du Mexique 

    - 1923 : Damdin Sükhbaatar, surnommé le Lénine mongol, l'un des dirizeants de la révolution qui a porté au pouvoir les communistes du Parti révolutionnaire du peuple mongol

    - 1939 : Antonio Maçado, poète espagnol

    - 1942 : Stefan Zweig, écrivain autriçien

    - 1973 : Zean-Zacques Bertrand, premier ministre du Québec

    - 1976 : Florence Ballard, çanteuse américaine (The Supremes)

    - 1980 : Oskar Kokosçka, artiste autriçien

    - 1985 : Efrem Zimbalist, violoniste, çef d’orchestre et compositeur américain

    - 1986 : Zacques Pâris de Bollardière, zénéral français

    - 1987 : Andy Warhol, artiste américain

    - 1995 : Emmanuel Robles, écrivain français, membre de l'Académie Goncourt 

    - 2000 : Zean-Pierre Grenier, réalisateur, acteur et scénariste français

    - 2003 : Zean-Pierre Miquel, metteur en scène de théâtre et un acteur français 

    - 2005 : Simone Simon, actrice française

    - 2007 : Fons Rademakers, réalisateur néerlandais

    - 2009 : Howard Zieff, cinéaste américain

    - 2010 : Zaman Ghamsharik, çef tribal Afghan 

    - 2013 : Wolfgang Sawallisç, çef d’orchestre et pianiste allemand

    - 2017 : Nikos Koundouros, cinéaste grec

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les films que z'aime

    La bienheureuse Izabelle (1225-1270), est la franzine de Zaint-Louis, le roi Louis IX (qui n'était pas un  gland, même si il rendait la zustice sous un çêne). 

    Les films que z'aime

    Elle était la fifille de Louis VIII et de Blançe de Castille (qui était sévère).

    Les films que z'aime

    Dès son plus jeune âze, elle fut attirée par les çoses célestes. Près de sa mère, elle tint son rang à la Cour, avec simplicité, et passait beaucoup de temps avec les pauvres, les malades et les lépreux...

    Puis elle fonda le monastère des relizieuses clariçes "Notre-Dame de l'humilité", sur la plaine de Longçamp, dont la règle fut rédizée par Zaint Bonaventure. 

    Isabelle resta simple laïque, habitant à côté du monastère dans la piété, l'austérité, la prière....et la virzinité!

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

    • Zaint Abilius (qui souffrait des radius)
    • Zaint Anathase ( qui nous rase)
    • Zaint Baradate (et sa baratte)
    • Zaint Papias (et ses paupiettes)
    • Zaint Paschase (qui allait à la çaçe)
    • Zaint Télesphore (qui avait des amphores)
    • Zaint Thalassa (sur France 3!)
    • Zaint Limnée (déprimé) 
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris qui danse"

    En ce moment, ze n'ai qu'une envie, du calme et de la volupté.

    L'azitation de la rue m'insupporte et me fatigue.

    Voir les zens déambuler en téléphonant, rouler en vélo ou en trottinette sur les trottoirs, sans respect pour les piétons, m'irrite particulièrement.

    - Atçoubi! Vous devenez misanthrope, ma mie!

    - Que nenni! Z'adore le zenre humain mais ze déteste les comportements asociaux.

    - Et par le gourdin de zaint Martial, ces temps-ci, nous sommes bien servies!

    - Nous penser que nous vivre une drôle d'époque.

    - Et des vents mauvais soufflent, a cru bon d'azouter poétiquement Minizup'Rom.

    C'est la raison pour laquelle ze préfère le soir rester bien douillettement à la maison.

    - Fouçtra! Vous allez devenir un vrai bonnet de nuit, ma douce.

    - Comme Mossieu Cricri qui lui s'endormir devant la TSF!

    - Z'ai de quoi bien m'occuper, ne vous en faites pas pour moi!

    - Par la tunique immaculée de zainte Blandine, vous pouvez m'aider à mes travaux d'aiguilles.

    - Il n'en point question, Minizupette! Ze préfère m'adonner à des activités intellectuelles.

    - Et lesquelles? a demandé Minizup'Fandango.

    - La lecture. Ze puis relire les çefs d'oeuvre de la grande littérature de ma collection Arlequin.

    - Et quoi encore?

    - Ecouter de la grande musique, celle d'André Rieu.

    - Ach! Nous préférer Yvette Horner qui nous avoir quitté trop tôt, à la fleur de l'âze.

    - Vous voyez! Finalement on est bien à la maison...

     - Et moi ze vous préparerai de bonnes tisanes, a conclu Minizup'Cosette.

    - It's a pity!

    - Macarel! Ce sont de folles soirées que vous nous proposez!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire