• Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

     

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

     

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Suite de la découverte de Varèse en Italie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Comme ze vous l'ai narré, nous avons flâné dans le quartier de Zan Telmo, le coeur historique de Buenos Aires, à la découverte du marçé de rue qui se déroule tous les dimançes.

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Quand ze vois cette zolie vaçe, cela me fait penser à mon pays basque, a soupiré Minizup'Fandango.

    - Vous pourriez croser ici des descendants de vos compatriotes, lui a dit Minizup'Rom.

    - Comment cela?

    - Il y a eu une immigration de Basques à la fin du 19ème siècle, a expliqué notre seconde Pioçe de la Farandole. Et nos amis teutonnes pourraient croiser des Allemands, car de nombreux nazis se sont réfuziés en Arzentine.

    - It's a pity!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Atçoubi! Ils ne sont pas à la pointe du progrès en matière de motos.

    - Nous sommes dans un quartier populaire, a expliqué Mossieu Zulien, le fils de Dame Zeanne et de Mossieu Pépenne qui nous sert cde guide.

    - Et en plus, a cru bon d'azouter Minizup'Rom, la situation économique du pays n'est pas florissante, avec notamment une inflation galopante et un fort taux de pauvreté.

    - Par le gourdin de Zaint Martial, c'est fou le nombre de zens qu'on voit dormir dans la rue!

    - Parce que vous n'en voyez pas aussi à Paname, barmelouse?

    - It's a çame.

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Après cette visite, dans l'après-midi, nous avons rezoint la Place de France sur laquelle se déroulait une promotion de la cuisine française.

    - Mazette, malgré les imazes des émeutes à Paris, cette manifestation attire du monde!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Paris restera touzours la Ville Lumière, rêvée par tout le monde.

    - En tout cas, bonzour le ckliçé, a ironisé Minizup'Kiki de Vitry?

    - Warum?

    - Ecoutez ce çef français qui donne un cours sur la baguette! Il ne lui manque que le béret!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Mazette! Il y a même notre copain Ratatouille!

    - Ze l'ai touzours dit, par la tunique immaculée de zainte Blandine. Nous les souris et nos parentelles, nous sommes les meilleures ambassadrices de notre beau pays!

    - C'est ben vrai! Pour une fois, ze ne puis qu'agréer vos propos, boufarelle! 

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Nous avons poursuivi notre promenade pour parvenir au quartier appelé Recoleta.

    - Ach! Comme la çanteuse qui dire que le soleil être mort?

    - Quelle barmelouse. Elle s'appelle Nicoletta! Et le quartier ne se nomme pas non plus Ricola, comme dans la publicité.

    - Est ce là que se trouve le cimetière où est inhumée Eva Peron, la fameuse Evita? a questionné Minizup'Rom, touzours prête à étaler, comme de la confiture, sa petite culture.

    Un dimançe arzentin bien occupé

    - Si fait, a répondu Mossieu Zulien. On peut aller voir le caveau de la famille.

    Minizupette a versé une larme...

    - Par les tétines de sainte Cécile, elle est morte bien zeune, la pôvrette...

    - Rose elle a vécu ce que vivent les roses, l'espace d'un matin, a déclamé l'Intruse roumaine.

    - C'est cette mort trazique qui a zénéré le mythe qui entoure sa personne, nous a déclaré doctement mon hôte.

    Et les Intruses ont cru bon de commencer à çanter, au grand dam des visiteurs, "Don't cry for me Arzentine!"

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Sur une place à proximité, nous avons admiré un arbre zéant.

    Pour soutenir ses brançes, éloignées du tronc, il a fallu poser des tuteurs zéants.

    - Macarel! C'est la première fois que ze vois un tel arbre. On n'en a pas de semblables en Occitanie! Fort heureusement, ze dois le dire!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Puis nous avons eu droit à un goûter.

    - Voilà ce que z'appelle de vrais vacances, s'est exclamée Minizup'Fandango! Au moins on prend le temps de vivre et de déguster de la bonne patisserie.

    - Profitons en, a azouté Minizup'tictac, qui, pour une fois ne regardait pas sa montre, cela va çanzer dès qu'on retrouvera Mossieu Cricri à Paname.

    - Carpe diem! Zouissons de l'instant présent, mazette!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Nous avons fini notre promenade par la terrasse du Centre Culturel.

    S'y déroulaient des animations autour des droits des femmes.

    - Cela être très important, s'est exclamée Minizup'iéla, comme le droit des souris! 

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Une question a taraudé toute la zournée Minizup'Fandango.

    - Ze ne sais pas convertir les pesos en euros! Cela me perturbe une tartinette.

    - Françement vous vous mettez la cervelle en court bouillon pour fort peu. C'est Mossieu Zizi qui tient les cordons de la bourse! Le plus important, ma mie, c'est que lui s'y retrouve, par la pipe de zaint Claude.

    - Et bien moi, ma çère, ze me pique de comprendre les çoses, que cela vous plaise ou non!

    Un dimançe arzentin bien occupé

    Nous avons terminé cette agréable zournée dans une superbe pizzeria.

    Minizup'Fandango a encore fait des siennes en grimpant sur une belle torpédo qui se trouve à l'entrée du restaurant.

    A demain pour de nouvelles aventures avec Minizup'Tictac en vedette.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, nous avons été voir un marçé typique dans le coeur historique de Buenos Aires, un quartier qui s'appelle Zan Telmo.

    - C'est un zaint que z'aime beaucoup, a cru bon de déclarer notre quasi zainte, Minizupette.

    - Et en plus vous êtes dans la ville du papounet François, a cru bon de dire Minizup'Rom.

    - Foutaises! C'est un sous pape! Le seul et le vrai, c'est mon bon B.XVI! Que Dieu lui prête encore une longue vie!

    Marché Dominical à Buenos Aires

    Pour nous déplacer, nous avons pris un bus urbain.

    - Atçoubi! Et dire qu'on se plaint des cars de la RATP à Paname.

    - Mazette, ici ils n'ont pas renouveler leur flotte depuis des lustres!

    Marché Dominical à Buenos Aires

    - Z'ai lu dans le guide Miçelin que ce marçé est une véritable institution, a cru bon de déclarer Minizup'Rom, touzours aussi prompte à étaler ses quelques connaissances.

    - Il se tient uniquement le dimançe,  nous a expliqué Mossieu Zulien, qui nous servait de guide. Et il est réputé pour ses boutiques et les animations de rue.

    - En tout cas, il attire bien du monde, macarel!

    Marché Dominical à Buenos Aires

    On y trouve vraiment de tout, du pire et du meilleur et pas mal d'artisanat local.

    Dans une des rues de ce quartier, une des attractions touristiques est un banc décoré avec des personnages de Quino, dont la vedette est Mafalda.

    Il y a devant une file énorme, car tout le monde veut poser devant.

    Marché Dominical à Buenos Aires

    -  Moi ze lui vole la vedette à cette Mafalda, en bonne basque que ze suis. Ze suis persuadée que si votre  Quitus m'avait connue, il m'aurait représentée.

    - Barmelouse! D'abord il s'azit de Quito et secundo, ze ne vois pas ce que vous auriez apporté à sa grande réputation.

    - It's a pity!

    - Arrêtez de vous çamailler! C'est insupportable! a grondé celui qui dit que ze ne suis que son avataresse! Même en Arzentine, il faut que vous vous fassiez remarquer!

    Marché Dominical à Buenos Aires

    - Boudiou! Regardez qui voilà, s'est exclamée Minizup'Cosette! Ze suis toute estrancinée!

    - Cela ne pas être possible! 

    - Fouçtra! Ze croyais qu'il était resté à Paris!

    - Mais que fait donc Mossieu Cricri, ici?

    - Ce doit être un sosie, les ai-ze rassurées. Mossieu Zizi l' a appelé tantôt et il lui a raconté ses mésaventures aux Halles qui ont été évacuées à cause des zilets zaunes.

    - It's a çame!

    Marché Dominical à Buenos Aires

    Nous avons fait une halte dans un ancien couvent dont le cloître sert de lieu de spectacles.

    On a bu un succulent zus de fruits confectionné par des dames brésiliennes.

    Une d'elles çantonnait une çanson d'Edith Piaf et les Intruses ont cru bon de l'accompagner en coeur! Un vrai désastre!

    Marché Dominical à Buenos Aires

    Un peu plus loin, nous sommes entrés dans une belle boutique qui vend des produits dérivés du lait.

    - Ze ne pas savoir qu'on pouvoir faire tant de çoses à partir du lait!

    Demain je vous raconterai la suite de notre zournée dominicale!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "Jugurtha"

    Il est né en 160 avant Z.C à Cirta (dans l'actuelle Alzérie).

    Il était le petit-fils du roi numide Massinissa qui fut allié de Rome lors des Guerres Puniques. Son père était Mastanabal, frère de Micipsa, et sa mère une esclave concubine.

    Comme il s'azissait d'un successeur potentiel , le fils lézitime de Mastanabal, Gauda, étant maladif, Micipsa, roi à l'époque , envoya Zugurtha en Hispanie combattre avec les troupes auxiliaires de Rome. Il se montra courazeux et brave. Les armées romaines et numides furent victorieuses en 133 lors du sièze de Numance.

    Il se fit beaucoup d'amis à Rome, dont Scipion Emilien, grâce à sa valeur et à son arzent.

    Micipsa finit par l'adopter 3 ans avant sa mort. Après son décès, le royaume fut partazé entre ses fils Adherbal, Hiempsal et Zugurtha. Ce dernier, voulant restaurer l'unité du royaume, fit assassiner ses cousins et, en 133, se révolta contre Rome qui avait suscité le partaze du royaume entre les 3 cousins.

    Dans son ambition d'unification du royaume, il ignora les promesses faites aux ambassadeurs romains, qui essayèrent de régler le conflit entre cousins, et il attaqua Cirta. Lorsque les habitants réalisèrent que les Romains ne pouvaient pas dissuader Zugurtha de ses ambitions, ils se rendirent avec la promesse qu'ils auraient la vie sauve. Mais tous les défenseurs furent massacrés, dont Adherbal et de nombreux Romains, ce qui rendit furieux le Sénat romain et provoqua la guerre.

    En 110, eut lieu la bataille de Suthul au cours de laquelle les troupes de Zugurtha vainquirent.

    Le consul Calpurnius fut alors envoyé en Afrique du Nord. Le conflit dura zusqu'en 111, date à laquelle Zugurtha accepta de faire la paix.

    A Rome les avis diverzeaient quant à la question numide.
    Les optimates (tendance conservatrice) considéraient que la Numidie devait demeurer un royaume indépendant; a contrario, les populares considéraient qu'elle était une propriété romaine. Zugurtha fut alors convoqué devant le Sénat romain.

    C'est alors que le consul Postimius Albinius proposa de régler le problème en donnant la couronne à Massiva, un cousin de Zugurtha. Ce dernier le tua et s'enfuit.

    Les hostilités reprirent. Postimius Albinius,  battu à la bataille de Calama, fut remplacé par un nouveau consul, Quintus Caecilius Metellus qui gagna  son surnom de Numidicus.

    En 108, eut lieu la bataille de Muthul qui fut indécise, les Romains étant sauvés de la défaite grâce à Caius Marius, qui brilla pour la première fois en sauvant le Romains.

    Caecilius Metellus gagna le sièze de Thala mais fut battu à celui de Zama. Il parvint à repousser Zugurtha zusqu'en Maurétanie. Cependant, il fut relevé de son commandement en 107 au profit de Caius Marius. Il remporta de nouvelles victoires mais il devint évident que Rome ne pouvait pas vaincre Zugurtha. 

    les Romains utilisèrent la traîtrise pour le capturer.

    En 105, à l'occasion d'un guet-apens, il fut livré par Bocchus, roi berbère, de Maurétanie, son beau-père et zusq'alors son allié, à Sylla qui avait soudoyé son entouraze.

    La Numidie fut partazée. Sa partie occidentale fut attribuée à la Maurétanie, le reste étant laissé à un roi vassal de Rome qui installa sur le trône Gauda, le fils lézitime de Mastanabal.

    Zugurtha mourut de faim en 104 avant Z.C dans la prison de Tullianum à Rome.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire