• Ah! Parlez moi de Bayonne!

    Ze suis en transe, ze tremble, ze suis blême, ze me pâme, ze ne décolère pas!

    Ne me parlez pas de Bayonne, de cette ville qui appartint à la traîtresse Aliénor d'Aquitaine.

    Mon courroux est immense!

    - Et pourquoi donc , çère Minizup, vous demandez vous in petto.

    Sans que ze m'y attende, et à l'insu de mon plein gré.... Ze vous laisse imaziner.

    - Dites nous donc.

    - Ils ont osé faire l'acquisition d'une nouvelle intruse! Si! Ze vous assure! Une de plus!

    Ah! Parlez moi de Bayonne!

    - Et comment s'appelle cette petite merveille?

    - Elle nous a dit son nom fièrement, Minizup'fandango.

    - Atçoubi, vous avez un bien drôle de nom.

    - Mais ma çère, qui ne cesse de dire des grossièretés à ce que l'on m'a dit céans, z'adore danser. Ze suis une vraie basque de Bayonne.

    - Macarel! Vous n'allez pas commencer à me courir sur le haricot. Ze ne dis aucune insanité! Ze m'exprime avec quelques expressions de mon pays, l'Occitanie.

    - C'est bien ce que ze pensais! Vous fûtes les ennemies du Pays Basque!

    - Et participâtes vous aux fêtes de Bayonne? est intervenue Minizupette, avec son grand cœur, pour détendre l'atmosphère.

    - Comme de bien entendu.

    - Vous avoir dansé avec les zens bons de Bayonne? lui a demandé avec inzénuité notre estonienne, Minizup'iéla.

    - Nous nous amusons follement bras dessus bras dessous,  zusqu'au petit matin, car nous aimons bien faire la fête.

    - Fouçtra! Elle va bien s'ennuyer ferme avec ces bonnets de nuits que sont Mossieu Cricri et Mossieu Zizi.

    - Pourquoi dites vous cela? s'est inquiétée notre nouvelle invitée.

    - Parce qu'à 9 heures, après qu'ils ont pris leur tisane, on va se couçer.

    - Cela être le couvre-feu!

    Ah! Parlez moi de Bayonne!

    - Ne vous en faites pas, avec moi cela va çanzer.

    - Ze ne voudrais pas vous décevoir mais...

    - Il n' y a pas de mais qui tienne. Vous ne connaissez pas les Basques! Nous savons résister à l'oppression! Nous en avons connu bien d'autres et des pires.

    - Fouçtra! Cela promet.

    - En tout cas, vous être très très belle , a cru bon de lui dire Minizuplein.

    - Oh! Yes! You are very beautiful.

    - Vous avez vu Minizup? Elle a plein de nœuds! Et même sur les pattes. Une vraie princesse!

    - C'est certainement pour caçer ses poils, ai ze répliqué irritée.

    - Elle en a même un dans le dos.

    - Sans doute pour dissimuler une bosse disgracieuse!

    - Macaniçe! Mais vous êtes zalouse, ma foi.

    - Zalouse moi? D'une bayonnaise? Pour qui me prenez vous? Moa, ze suis une star, une gloire de la TSF, pas une pom pom girl de féria!

    - Ouh! Ze sens que la présentatrice d'émission de la zeunesse, mise au rancard par Casimir, n'apprécie pas trop ma zoyeuse venue parmi vous.

    - Ne vous en faites pas Minizup'fandango, elle a fait la même çose avec çacune de nous, par la serpette de Zaint Fiacre.

    - It's a pity! ... You are welcome.

    -  Nous vous adorer dézà!

    On va voir ce qu'on va voir! Ze vais vous la dresser fissa la basquaise, façon sauce piquante!

     

    « Pélaze le ConquérantAttention, les enfants regardent! (blague) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :