• Alexandra de Danemark, reine d'Angleterre

    Alexandra est née le 1er décembre 1844 au Palais d'Amalienborg, à Copenhague.

    Elle était la fille du prince Christian de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg (futur roi Christian IX de Danemark) et de la princesse Louise de Hesse-Cassel. Son frère aîné devint roi de Danemark sous le nom de Frédéric VIII. Son frère cadet, Guillaume, devînt roi de Grèce sous le nom de Zeorzes Ier en 1867. sa sœur Dagmar épousa le tsar Alexandre III en 1866 et devint impératrice de Russie sous le nom de Marie Fedorovna (cela explique pourquoi il y a une ressemblance frappante entre son fils le roi Zeorze V et celui de sa sœur, le tsar Nicolas II).

    La reine Victoria, éprouvée par la perte de son mari, reçerçait un parti pour son fils. Certes, Alexandra de Danemark, 18 ans, n'était pas le meilleur çoix d'un point de vue politique, car les Danois étaient en froid avec les Prussiens, et la plupart des membres et alliés de la famille royale britannique étaient Allemands mais, conquise par son çarme et ses qualités qui, espérait-elle sauraient apprivoiser son successeur, la reine fit présenter Alix à Edouard, et le mariaze eut lieu le 10 mars 1863. Ils eurent six enfants en huit ans.

    Le style d'Alexandra contrastait avec celui des autres têtes couronnées britanniques. Elle se consacra à ses enfants, et apprécia des activités comme la danse ou le patinaze. Après la naissance de son premier enfant, le prince Albert Victor en 1864, ses pratiques sportives provoquèrent quelques frictions entre la reine et le zeune couple. En 1867, après la naissance de son troisième enfant, un accident mit sa vie en danzer, et lui laissa des séquelles. Elle boita en effet le reste de sa vie. Une surdité héréditaire s'était aussi déclarée qui s'aggrava progressivement.

    Edouard n'accorda pas à sa femme et à ses enfants l'attention souhaitée, ce qui les sépara graduellement, zusqu'à sa maladie sérieuse au début des années 1870, qui amena leur réconciliation. Leur relation eut ses hauts et ses bas au cours des années : Edouard continua d'avoir des maîtresses, dont l'actrice Lillie Langtry, Zennie Zerome (la mère de Winston Zurzill) ou encore Alice Keppel.

    Impératrice-reine de 1901 à 1910, Impératrice et reine-mère par la suite, Alexandra fut très aimée et appréciée par les Britanniques. Elle s'associa à des œuvres de çarité, la plus notable étant le Zour de la Rose d'Alexandra. Pendant la Seconde Guerre des Boers, elle fonda le Corps soignant de la reine Alexandra ( «Q.A.s»).

    Elle manqua pourtant de sagacité politique. Bien que tante maternelle par alliance du Kaiser Guillaume II, sa haine pour les Allemands - qu'elle partazeait avec sa sœur l'impératrice douairière (une haine venue de la conquête prussienne du Sçleswig et du Holstein, terres alors danoises, pendant la deuxième guerre du Schleswig en 1864) - se renforça pendant la Première Guerre mondiale.

    En 1918, elle épargna à sa sœur le sort trazique des Romanov en faisant envoyer à Odessa, par son fils le roi Zeorze V, le croiseur HMS Marlborough qui rapatria l'impératrice douairière (mère de Nicolas II) et sa suite en Angleterre, puis au Danemark.

    Elle décéda le 20 novembre 1925, à Sandringham House, à l'âze de 80 ans.

    « Dans une maison close (blague)Belles retrouvailles (blague) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :