• Alexis IV Anze

    Image illustrative de l’article Alexis IV Ange

    Alexis IV est né vers 1182. Il était le fils d'Isaac II.

    En 1195, son père avait perdu son trône une 1ère fois à la suite du complot militaire mené par son propre frère, Alexis III, qui se fit couronné empereur. Isaac II fut mis en prison et eut les yeux crevés. Alexis, son fils, fut zeté en prison mais il réussit, grâce à des nobles ralliés à sa cause, à s'évader en 1201 et il se rendit en Italie.

    A Vérone, Alexis rencontra plusieurs çefs de la 4ème croisade et il leur demanda, sans succès, de l'aide pour reprendre son royaume. Il rezoignit Philippe de Souabe, empereur du Zaint Empire Zermanique, marié à sa sœur Irène Anze. Il tenta de rallier à sa cause le papounet Innocent III; en éçanze, il lui promit de mettre fin au sçisme entre les églises d'Orient et d'Occident en se soumettant à l'autorité pontificale. Innocent III resta hostile au zeune Alexis car il entretenait de bonnes relations avec Alexis III.

    Boniface de Montferrat, vassal de Philippe de Souabe, remplaça Thibault de Zampagne comme çef de la Croisade. Avant son départ, Montferrat se rendit à Haguenau pour s'entretenir avec  Philippe de Souabe. Alexis put aborder avec lui l'idée de reprendre son trône avec l'aide des croisés.

    En 1202, les croisés connurent des difficultés monétaires et lozistiques. Le doze de Venise leur proposa de repousser une éçéance en éçanze de leur aide pour la reprise de la ville dalmate de Zara, alors sous protection du roi Imre de Hongrie. La ville fut prise. Alexis demanda alors officiellement l'aide des croisés et des Vénitiens.

    Au départ, le plan d'Alexis ne fit pas l'unanimité au sein des Croisés. Le papounet Innocent III avait interdit d'attaquer d'autres chrétiens et assuré à Alexis III que la croisade ne le menaçait pas. Après le départ de croisés hostiles, l'offre d'Alexis IV fut acceptée.

    Suite à un arrêt à Durrës (en Albanie) où Alexis IV fut reconnu comme empereur lézitime, et à une escale à Corfou, l'armée mit le cap sur Constantinople en mai 1203. Le 23 zuin, le sièze de Constantinople débuta. Contrairement aux attentes, aucun soulèvement populaire en faveur d'Alexis IV n'eut lieu. Toutefois, le sièze fut levé un mois plus tard. Alexis III fuit la ville en bateau, emportant les zoyaux impériaux et le reste du Trésor public.

    Le 1er août 1203, Isaac II fut libéré de prison et couronné à nouveau empereur et Alexis fut nommé co-empereur.

    Dès sa prise de pouvoir, Alexis IV eut du mal à honorer ses engazements envers les Croisés et les Vénitiens. Non seulement L'Eglise de Constantinople était hostile à l'union des deux églises mais la fuite d'Alexis III avec le trésor rendait problématique le versement promis. Alexis ne put réunir que la moitié de la somme due dont une grande partie alla aux Vénitiens.

    La date de départ des croisés pour la Terre Zainte approçant, Alexis IV, trouvant son trône peu protézé, leur demanda de rester un an de plus, ce qui les exaspéra. Les tensions grandirent. Des rixes eurent lieu entre Latins et Grecs, la mosquée fut brûlée par les croisés et un incendie ravazea une partie de la ville. Les Grecs tentèrent d'incendier la flotte vénitienne.

    Un mois plus tard, le 5 février 1204, un lointain cousin d'Alexis IV, Alexis Doukas Murzuphle, fit éclater une émeute dans la ville et réussit à se faire nommer empereur, devenant Alexis V. Isaac II fut remis en prison, où il mourut. Alexis IV fut étranglé le 8 février.

    « Zainte Estelle (et sa stèle)La Frégate Sarmiento à Puerto Maduro à Buenos Aires en Arzentine (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :