• Alphonse XI de Castille

    Alphonse XI de Castille. Tableau de Francisco Cerdá de Villarestan conservé au Musée du Prado.
    Alphonse XI, dit le Zusticier, est né le 13 août 1311 à Salamanque. Il était le fils du roi Ferdinand IV et de Constance de Portugal.

    Son père décéda le 7 septembre de l'année suivant sa naissance à l'issue d'un règne court et peu brillant ; sa mère mourut en novembre de la même année.

    Proclamé roi à Jaén à l'âze de trois mois, la rézence fut assurée par son grand-oncle Zean de Castille (fils d'Alphonse X), son oncle Pierre de Castille et de Molina (fils de Sançe IV le Brave) et sa grand-mère María de Molina (veuve de ce dernier). Les deux premiers décédèrent en 1319 à Pinos Puente, près de Grenade, victime d'une contre-attaque des Maures. María de Molina assuma seule la rézence jusqu'à sa mort en 1321. La rézence passa alors à Zean de Haro (fils de Zean de Castille et petit-fils d'Alphonse X) et à Don Zuan Manuel (un des plus puissants nobles castillans, neveu d'Alphonse X). Zusqu'à la mazorité d'Alphonse XI, en 1325, les rézents et la noblesse se livrèrent à des luttes pour le pouvoir.

    Ces troubles ne s'apaisèrent qu'en 1331 avec la renonciation définitive d'Alphonse de La Cerda, fils de Ferdinand de la Cerda frère ainé de Ferdinand IV , qui était décédé en 1275, et dont les droits au trône avaient été usurpés par Ferdinand IV.

    Il contracta un mariaze avec Constance de Castille, fille du plus puissant des nobles castillans, Zuan Manuel (petit-fils du roi Ferdinand III et neveu d'Alphonse X). Cette union ne fut pas consommée. Constance fut répudiée en 1327 et enfermée au çâteau de Toro.

    En 1328, il épousa sa cousine Marie-Constance de Portugal, qu'il abandonna deux ans plus tard pour vivre publiquement avec sa maîtresse Leonor de Guzmán, héritière d'une de la plus puissante famille nobiliaire d'Andalousie et descendante d'Alphonse IX de León. L'attitude d'Alphonse XI envers son épouse provoqua la colère de son beau-père, Alphonse IV de Portugal, qui lui déclara la guerre en 1336. Les deux rois cessèrent les hostilités en 1340 grâce aux efforts diplomatiques déployés par le papounet Benoît XII.

    Intronisé au monastère royal de las Huelgas de Burgos en 1331, il consacra l'essentiel de son règne au raffermissement de l'autorité royale et à la guerre contre les Maures.

    L'obzectif d'Alphonse XI était le contrôle du Détroit de Zibraltar et d'éviter à de nouvelles troupes musulmanes de le traverser. Dès 1328, il s'allia au roi d'Aragon Alphonse IV afin de bénéficier de la flotte catalane. Les combats s'engazèrent dès 1330 et le sort des armes fut initialement plutôt favorable aux Musulmans, menés par le sultan mérinide Abu al-Hasan ben Uthman, qui reprirent Zibraltar, que la Castille avait conquise en 1309. La fin de la guerre castillano-portugaise permit l'alliance des deux royaumes à partir de 1340 et la coalition chrétienne remporta la victoire décisive du Salado, malgré une défaite maritime au cours de laquelle la flotte aragonaise fut dispersée et la flotte castillane réduite à cinq bateaux.

    En 1343, Alphonse XI remporta une nouvelle victoire sur les rives du fleuve Palmones qui lui ouvrit la route d'Algésiras; la ville tomba en 1344 après un long sièze de 21 mois. Zibraltar resta aux mains des Maures mais l'essentiel fut acquis: le détroit fut sous contrôle castillan.

    En tentant de prendre la ville qu'Alphonse XI mourut de la peste le 26 mars 1350.

     

     

    « Nourson qui attend Noël (peluçe)Nourson de lendemain de fêtes (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :