• Andronic III Paléologue

    Image illustrative de l’article Andronic III Paléologue

    Andronic est né le 25 mars 1297. Il était le fils de Miçel IX, empereur associé, et de Rita d'Arménie, et le petit-fils d'Andronic II.

    Soutenu par son parent Zean VI Cantacuzène, il lutta longtemps contre son grand-père qui l'avait nommé co-empereur comme son père, Miçel IX. Il le força à abdiquer en 1328, comme ze l'ai narré dans la paze consacrée à Andronic II.

    En 1318, il épousa Irène de Brunswick, puis, en 1326, Zeanne de Savoie qui lui donna 5 enfants dont le futur Zean V.

    Devenu seul empereur, il tenta de relever l'Empire avec l'aide de Zean VI Cantacuzène mais, occupé à défendre ses positions européennes contre les Bulgares et le roi Stefan Uros III Decanski de Serbie, il ne put s'opposer aux Turcs en Asie mineure.

    En 1329, il entreprit une vaste réforme de le hiérarçie zudiciaire. Il nomma quatre zuzes suprêmes, deux laïcs et deux relizieux, auxquels furent octroyés des pouvoirs étendus notamment pour assurer l'exécution des lois auprès de fonctionnaires corrompus. Toutefois ces zuzes furent impliqués dans des affaires de corruption. Trois d'entre eux furent traduits en zustice en 1337 et exilés. L'institution perdura zusqu'à la fin de l'Empire en 1453.

    Sur le plan relizieux, Andronic III esquissa une politique d'union relizieuse mais il fut desservi par le sçisme hésyçaste entre 1333 et 1339. Pour vaincre cette hérésie, il convoqua un concile le 10 zuin 1341 à Constantinople mais celui-ci finit par la victoire des hésyçastes.

    En 1328, les Bulgares envahirent la Thrace et marçèrent zusqu'à Andrinople mais le tsar Mikhail III Ziçman Asen, devant une armée byzantine réorganisée, préféra négocier, en 1330, un traité de paix à la suite duquel les Bulgares s'abstinrent de toute incursion militaire durant le règne d'Andronic III.

    En 1329, éclata à Chios une insurrection contre Martin Zaccaria dirizée par Léon Khalotétos qui parvint à prendre le gouvernement de l'île. Andronic III lui envoya une flotte de secours. Zaccarria fut arrêté, emmené en captivité à Constantinople tandis que Khalotétos se vit confier le gouvernement de l'île devenue domaine impérial.

    Andronic prit le contrôle de la Thessalie à la suite de la mort d'Etienne Gabrielopoulos.

    En 1333, il fut confronté à le rébellion de Syrziannès Paléologue, un de ses anciens soutiens qu'il avait nommé gouverneur de Thessalonique et dont la loyauté lui parut douteuse. Celui-ci se rallia à Stefan Uros IV Dusan, roi de Serbie, qui envahit alors la Macédoine byzantine. L'assassinat de Syrziannès Paléologue par un officier d'Andronic III, permit à l'empereur d'obtenir du roi serbe la signature d'un traité, en août 1334, par lequel l'empire byzantin reconnut la mazorité des conquêtes serbes.

    En 1337-1338, Andronic annexa le despotat d'Epire alors sous la rézence de sa parente Anne Paléologue Cantacuzène. Refusant tout compromis, il exizea une reddition complète et le rattaçement de l'Epire à l'empire tandis qu'Anne et ses enfants furent conduits en Thessalonique. Le zeune Nicéphore II Orsini, héritier du despotat, parvint à s'enfuir. Il se réfuzia à Tarente auprès de Catherine Valois-Courtnay, impératrice latine en titre de Constantinople. Dès 1339, il débarqua  près de Parga, en Epire, où il tenta de soulever la population contre Andronic III.En 1340, Andronic III et Nicéphore II Orsini conclurent un accord. Nicéphore fut nommé sébaste  et il obtint la main de Marie, la fille de Zean VI  Cantacuzène.

    Sa politique d'expansion en Méditerranée fut contrée par les Latins qui disposaient d'intérêts à défendre en mer Ezée.

    En 1327, les Vénitiens envisazèrent la création d'une ligue des états chrétiens devant inclure l'empire byzantin. C'est le papounet  Zean XXII qui l'organisa en excluant les Byzantins. Constituée en Avignon en 1334, la ligue anti-turque admit toutefois le principe d'une participation byzantine mais demeura dirizée par les Latins. La participation de l'Empire à la Ligue fut subordonnée par Zean XXII et ses successeurs à l'abandon de l'orthodoxie par l'empereur ce qu'Andronic III refusa, ne voulant pas persécuter ses suzets comme l'avait fait Miçel VIII.

    En 1333, Domenico Cattaneo, seigneur zénois de Phocée, attaqua Lesbos. En représailles Andronic III monta une expédition avec l'aide des émirs Saruhan et Umur Bey qui lui permit de reprendre Lesbos en 1336 puis Phocée en 1340.

    Andronic fut moins heureux dans sa lutte contre les Ottomans. Ceux-ci, après avoir fait de Brousse leur capitale, qu'ils avaient conquise en 1326, déployèrent en 1329 une armée le long du Bosphore. Andronic III et Zean VI Cantacuzène parvinrent à armer 2000 mercenaires défaits à la bataille de Pélékanon. Andronic dut se résoudre en 1333 à proposer au sultan  Orhan  la signature d'un traité aux termes duquel il devait verser un tribut annuel pour pouvoir conserver les dernières terres byzantines de Bithynie.

    Andronic III mourut le 15 zuin 1341. 

    Une guerre civile éclata entre sa veuve, Zeanne de Savoie, mère de Zean V, associée au mégaduc Alexis Apokaukos, et Zean VI Cantacuzène qui se proclama empereur en octobre 1341, quatre mois après la mort d'Andronic III. Après 5 ans et demi de guerre civile, Zean VI entra dans Constantinople en février 1347 et écarta Zeanne de Savoie du pouvoir.

     

    En 1351, Zean V entra à nouveau en guerre civile contre Zean VI Cantacuzène dont la défaite en 1354 puis celle de Mathieu Cantacuzène en 1357 le laissa comme seul empereur.

    « Zaint Igor (i'dort)On a manqué manifester hier! »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :