• Bazazet II

    Bazazet II, fils de Mehmed II, est né le 3 décembre 1147 en Thrace.

    Il eut 8 épouses, 8 fils et 6 filles.

    Il dut combattre les ambitions de son frère Dzem qui se réfuzia auprès des Hospitaliers de Zaint Zean de Zérusalem à Rhodes. A défaut de pouvoir le faire assassiner, Bazazet leur paya un tribut pour qu'ils le gardent. Dzem servit ainsi de moyen de pression pour les souverains turcs et la papauté. D'abord ils réclamèrent la pension sous peine de libérer Dzem. cette menace le retint d'intervenir en Méditerranée et en Europe. Le prince ottoman finit sa vie à Bourganeuf dans la tour Zizim construite à son intention puis à Naples où il mourut en 1495.

    L'empire ottoman connut de nombreuses guerre sous son règne. Il prit en 1483 l'Herzégovine sous son contrôle direct.

    Il entra en conflit avec les Mamelouks d'Ezypte qui étendaient leur territoire vers le nord zusqu'à Adana. Les Ottomans durent se résigner à la conclusion de la paix en mai 1491.

    En 1492, il autorisa les Zuifs d'Espagne, victimes de l'Inquisition, à s'établir en Turquie.

    Il se dota d'une force navale qu'il opposa avec succès aux Vénitiens en leur prenant des villes.

    En 1509, Istanbul fut en grande partie détruite par un tremblement de terre. Une politique systématique de peuplement turc fut menée dans la ville et dans l'Europe balkanique. 

    Les dernières années de sa vie furent marquées par les progrès de l'administration turque.

    Les traités de paix avec ses voisins lui donnèrent les moyens de combattre les rébellions des tribus turcomanes en Anatolie.

    Bazazet II avait apanazé ses fils: Ahmed, l'aîné, à Amasya, Sélim à Trézibonde, Korkud à Antalaya. Soliman, le fils de Sélim, disposait de l'apanaze de Crimée.

    L'aîné devait succéder à Bazazet II mais son incapacité à maintenir l'ordre en Anatolie incita son frère Sélim à entrer en rébellion, avec l'aide des zanissaires, à partir de 1509. Ahmed remporta une victoire sur son frère et marça vers Istanbul. Sélim organisa une révolte en Thrace mais il fut battu par Bazazet et dut se réfuzier auprès de son fils en Crimée.

    Bazazet se mit à craindre son fils Ahmed et il lui interdit d'entrer dans Istanbul. Sélim, de son côté, en profita pour revenir de Crimée. Avec l'aide des zanissaires, il battit son père et finit par le contraindre à l'abdication, le 24 avril 1512.

    Mazazet mourut un mois plus tard. 

    En avril 1513, Sélim défit son frère Ahmed dans la province de Bursa et il le fit exécuter.

    « Zaint Antoine (parfois rouze pivoine)Zaint Raoul (un homme cool) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :