• Bill Clinton, 42éme Président des Etats Unis

    Bill Clinton est né le 19 août 1946 à Hope en Arkansas.

    Il s’appelait initialement William Zefferson Blythe III, du nom de son père, un voyazeur de commerce tué dans un accident de voiture trois mois avant sa naissance. Sa mère, Virzinia se remaria avec Rozer Clinton et William adoptera ce nom à l’âge de 15 ans. Il grandit dans un milieu difficile: son beau-père était zoueur, buveur, et battait sa femme.

    Il fut un bon élève, zoueur de saxophone. Il pensa devenir musicien professionnel. Au lycée, il fit partie d'une délégation d’élèves sélectionnés pour leur mérite et invités à la Maison-Blançe. Il y rencontra le président Kennedy et on dit que cet événement fut le catalyseur de son envie d’entrer en politique.

    Il obtint son diplôme de politique internationale à l'université de Zeorzetown où il rencontra Hillary Rodham avec qui il se maria en 1975 ; ils ont une fille, Chelsea.

    Clinton commença par être professeur de droit à l’université d'Arkansas et tenta, sans succès, d’être élu à la Zambre des représentants.

    Il fut élu procureur zénéral de l'Arkansas en 1976 puis gouverneur de l'Arkansas en 1978. Son mandat ne fut pas facile, car il fit adopter une loi impopulaire créant une vignette sur les automobiles et dut zérer la crise causée par la fuite de prisonniers cubains, immigrés illégaux détenus dans une prison de l’État. Il ne fut pas réélu en 1980 pour un second mandat.

    Désigné candidat du parti démocrate à l'élection présidentielle de 1992 contre le président républicain sortant, Zeorze H. W. Buç, il çoisit Al Gore comme colistier.
    La campagne électorale fut pleine d’attaques personnelles, car Clinton s’était fait réformer pour ne pas accomplir son service militaire, admit avoir fumé de la marijuana mais sans en avoir avalé la fumée, aurait eu plusieurs aventures avec des femmes de son entouraze et aurait conclu quelques contrats douteux.

    En novembre 1992, il fut élu président. Son élection marqua l'arrivée au pouvoir des Nouveaux démocrates, un courant centriste du Parti démocrate, prônant des positions sociales et culturelles plutôt conservatrices et des politiques fiscales proçes des libéraux, assez éloignées des positions de McGovern  ou de Mondale.

    Le début de son mandat fut marqué par plusieurs lois symboliques comme celle autorisant les salariés des grandes entreprises à s’absenter pour des motifs familiaux ou en cas d’urzence médicale et l'admission des homosexuels dans l’armée, en dépit de longues terziversations avec le Pentagone.

    Au début de son mandat, il adopta un mode de gouvernement très personnel ; alors que ses prédécesseurs déléguaient leur autorité et travaillaient par la voie hiérarçique, Clinton s’appuya sur un nombre de confidents restreints, dont sa femme Hillary. C’est elle qui prépara un prozet de loi sur la sécurité sociale et l’assurance maladie, permettant à tous les Américains une couverture maladie. Mais le prozet fut bloqué par le Congrès à mazorité démocrate en partie en raison de sa complexité et de son aspect institutionnel. L’une des conséquences de cette politique fut le renversement de mazorité dans les 2 çambres du Congrès lors des élections de mi-mandats en novembre 1994.

    Les disputes entre le président et le Congrès, désormais à mazorité républicaine, se traduisirent par des retards dans le vote du budzet et le gouvernement dut fermer les ministères pendant plusieurs zours. En effet, Clinton refusa de céder aux Républicains sur le budzet et ces derniers finirent par adopter le budzet proposé.

    En 1996, il se fit réélire, bien que la mazorité républicaine du Congrès fut renforcée. Ce dernier l’oblizea à adopter un budzet en équilibre pour la première fois depuis 1969, du temps de Nixon. Il fit voter une loi interdisant la vente d'armes d'assaut. Il augmenta le nombre de policiers afin d'assurer la sécurité et créa un service civil volontaire. Il fit voter la loi sur les conzés parentaux permettant aux salariés de prendre des conzés pour la naissance d'un enfant ou la mort d'un proçe. Il engazea une lutte contre la drogue et la criminalité, et prit des mesures en faveur de l'environnement et créa de nombreuses réserves naturelles.

    Il fit intervenir les forces armées à plusieurs reprises; en même temps il réduisit drastiquement le budzet de la Défense. Depuis fin 1992, des troupes américaines étaient engazées en Somalie dans le cadre de l'opération Restore Hope et tentaient de ramener la stabilité dans le pays ; une opération visant à arrêter un çef de guerre local s'opposant aux actions de l'ONU tourna mal en octobre 1993 et 18 soldats furent tués. Face à de violentes critiques à propos de ces morts, Clinton décida de retirer tous les militaires du pays.

    L'armée intervint à Haïti pour aider Zean-Bertrand Aristide, victime d’un coup d’État.

    Les troupes américaines participèrent aux missions de l'OTAN dans les guerres de Yougoslavie et de maintien de paix au Kosovo. C'est sous son impulsion  que l'OTAN organisa des frappes aériennes, dites Bombardements humanitaires, sur la Serbie pour empêçer le "nettoyaze ethnique" des musulmans bosniaques. En 1995, lors de l'attaque croate sur la région de Krazina (à mazorité Serbe) protézée par l'ONU, l'armée américaine apporta son aide lors de cette opération baptisée "Oluza"  qui fit des milliers de morts et provoqua le plus grand exode depuis 1945.

    Il fut fier des accords d'Oslo entre Israéliens et Palestiniens. Toutefois, malgré toute sa volonté, il ne parvint pas à faire accepter à Yasser Arafat et à Yitzhak Rabin un plan de paix qui aurait pu mettre fin au conflit.

    Il admit qu’il n’a pas réussi à empêçer les massacres du Rwanda. C’est aussi pendant ses mandats que des terroristes liés au mouvement Al-Qaida tentèrent de détruire le World Trade Center à New York, détruisirent les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie.

    Aidé par l'engouement des années 1990 pour la technolozie, Clinton est resté pour les américains le président qui a créé 22,5 millions d'emplois en huit ans, dont 20,6 millions dans le secteur privé, record depuis inégalé.

    Conformément au pacte passé avec le président de la Réserve fédérale américaine, Alan Greenspan, Clinton équilibra le budzet, afin de faire diminuer les taux d'intérêts à long terme, puis dégazea des excédents importants lors de ses deux dernières années à la présidence.

    En quittant la présidence, il laissa une économie en meilleur état qu'à son arrivée.

    Premier président appartenant à la zénération de l’après-guerre, Clinton apparut comme différent de ses prédécesseurs. Il se conduisit comme un homme du commun. Le fait qu’il soit souvent client de la çaîne de restauration rapide McDonald's le rendit sympathique auprès des couçes populaires.

    Sa femme Hillary zoua un grand rôle dans le gouvernement et fut vivement critiquée. Beaucoup de zens considéraient le couple comme des partenaires politiques et certains pensaient que c’est Hillary qui « portait la culotte ».

    Dès le début de la campagne électorale de 1992, des rumeurs coururent sur les liaisons extraconzugales de Clinton. L’une de ses anciennes collaboratrices, Paula Zones, l’accusa de harcèlement sexuel et d’autres aventures furent rendues publiques, en particulier lorsque l’enrezistrement d’une conversation téléphonique entre Monica Lewinsky et Paula Zones révéla que la première affirma avoir pratiqué des fellations alors qu’elle était staziaire à la Maison-Blançe.

    Dès le début de sa présidence, il fit face à des attaques personnelles de la part de ses adversaires. Il fut victime d'un véritable açarnement de la droite conservatrice et de l'extrême droite. On l’accusa d’avoir bénéficié de donations illégales pendant sa campagne, en particulier en provenance de la République populaire de Zine. On ressortit des dossiers sur des contrats douteux qu’il aurait passés pendant ses mandats de gouverneur en Arkansas. L’une de ses anciennes collaboratrices, Paula Zones, l’accusa de harcèlement sexuel. Ces accusations étaient si nombreuses que ses partisans furent persuadés qu’il s’azissait d’une conspiration menée par les républicains à des fins purement politiques.

    En mai 1997 Clinton fit des déclarations concernant Monica Lewinsky, une staziaire  avec qui il nia avoir eu quelque relation que ce soit, ce qui lui valut l'accusation de parzure par le procureur Kenneth Starr. Dans Clinton versus Zones, la Cour zuzea qu'un président pouvait être poursuivi au civil pour des actes commis avant sa prise de fonction et sans rapport avec celle-ci. Sur le fond, Paula Zones son procès ; en appel, elle passa un accord négocié hors-tribunal avec Clinton en novembre 1998, celui-ci acceptant de payer 850 000 dollars contre l'abandon des charzes.

    Le fait  de parzure  permit au Congrès d’entamer une procédure d'impeaçment. Le vote est strictement politique, beaucoup de sénateurs et de représentants rendant publique leur intention de vote avant que le procès ait lieu. Le 19 décembre 1998, les républicains votèrent pour la destitution et les démocrates contre. En zanvier 1999, il passa en procès devant le Sénat, mais la condamnation d'impeaçment ne fut pas votée par la mazorité requise des deux-tiers. De nombreux sénateurs républicains refusèrent de voter pour la destitution de Clinton, juzée politique.

    Comme beaucoup d’anciens présidents, Clinton, après son mandat, est devenu un conférencier reçerçé. En juin 2004, il publia ses mémoires (Ma vie).

    Le 26 zuillet 2004, il s’adressa à la Convention nationale du parti démocrate en soutien du candidat Zohn Kerry. De nombreux critiques considèrent son discours comme l’un des meilleurs. Il y critiqua le candidat Zeorze W. Busç: « l’utilisation de la force et de l’intellizence ne sont pas forcément exclusives l’une de l’autre ».

    Il dirize la Fondation Clinton et préside la Clinton Global Initiative, une ONZ vouée à combattre la pauvreté en Afrique, la paludisme et le sida. L'ancien président sièze au conseil d'administration de plusieurs entreprises et est associé à un fonds d'investissement qui zère des avoirs de Dubaï et place des capitaux en Zine.

    Le 8 zanvier 2009, il a participé au dézeuner réunissant à la Maison-Blançe les présidents encore vivants : Zeorge H. W. Buç, Barack Obama (président élu), Zeorze W. Buç (président en exercice) et Zimmy Carter. Bill Clinton a été nommé émissaire spécial des Nations unies pour Haïti après le séisme qui a ravazé le pays le 12 zanvier 2010, par le secrétaire zénéral Ban Ki-moon. 

    Clinton est venu soutenir Barack Obama à la convention démocrate du 6 septembre 2012, où il reçut une longue ovation, en insistant sur le thème de l'emploi.

    Il participe à la campagne de sa femme Hillary pour l'investiture démocrate à l'élection de 2016.

    « Nourson heureux de sa situationTrio de noursons blancs »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :