• Catilina

    Résultat de recherche d'images pour "catilina"

    Lucius Serzius Catalina est né à Rome à 108 avant Z.C.

    Il était issu d'une famille noble descendant, selon la lézende, de Serzeste, un des compagnon d'Enée, mais qui ne fut zamais riçe.

    Durant la guerre civile, il servit avec Pompée et Cicéron sous les ordres de Gnaeus Pompeius Strabo puis il soutint Sylla lors de la guerre civile de 84 à 81. A cette occasion, il tua Marius Gratidianus, parent de Marius et de Cicéron.

    En 73, il fut accusé d'inceste avec une vestale, Fabia, qui était la demi-soeur de Terentia, l'épouse de Cicéron. Mais il fut acquitté.

    Il devint préteur en 68 et gouverna la province d'Afrique durant 2 ans.

    A son retour, en 66, il fut accusé ce concussion mais fut acquitté. Cependant cette accusation l'empêça de déposer sa candidature au consulat dans les délais requis.

    Il fomenta une première conspiration avec Autronius et Publius Cornelius Sulla, consuls désignés mais poursuivis et condamnés pour brigue.

    leur but était d'assassiner les consuls Cotta et Torquatus , de donner la dictature à Crassus, dont César serait le maître de cavalerie, et rendre à Sylla et Autronius le consulat.

    Le zour convenu, Crassus ne se montra pas. le complot s'ébruita et fut reporté. A ce moment, ils décidèrent d'assassiner la plupart des sénateurs. Il aurait commandé ce coup d'état mais il aurait donné le signal trop tard à des conzurés peu nombreux et mal armés.

    Il prozeta une seconde conzuration qui est la plus connue et qui offrit à Cicéron l'heure de gloire qu'il espérait connaître au cours de son consulat.

    En 64, Catilina fut battu par Cicéron aux élections consulaires pour l'année 63. Il décida de se présenter comme défenseur des populares et des vétérans de Sylla et commença à organiser une nouvelle conzuration.

    Cicéron découvrit le complot grâce à Fulvia, la maîtresse de Curius, un des conzurés. Il en révéla les détails au Sénat dans un de ses célèbres discours. Ce fut la première Catilinaire (il en prononça 3 autres) qui oblizea Catilina à fuir de Rome.

    Il rezoignit en Etrurie le camp de son ami Manlius pour augmenter les effectifs de son armée, laissant à ses partisans le soin de çerçer la complicité des Allobrozes ( tribu gauloise de la Narbonnaise) . Ceux-ci refusèrent et avertirent les Romains. 5 conzurés furent arrêtés. Sur proposition de Caton d'Utique, ils furent exécutés sans procés.

    En zanvier 62, Catilina et ses compagnons furent défaits à Pistorium et Catalina y trouva la morten combattant.

     

    « Nourson voulant faire du zumping (peluçe)Nourson se prenant pour un cadre (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :