• Ce n'est vraiment pas le moment!

    MousesHouses — Special Delivery


    Ze vous assure que ze n'en puis plus. Ze fais des rêves étranzes mais non pénétrants, comme le disait Paul Verlaineaux vents mauvais.

    - Rêver, tout comme le rire, c'est le propre des souris, a affirmé doctement Minizup'Rom.

    - Ach ja! Cela être dans nos zènes!

    - Et, macarel, là où il des zènes, il y a du plaisir, a ironisé hilare Minizup'zhérault.

    - Ze vous assure, ma mie, qu'en ce qui me concerne ce serait plutôt du déplaisir.

    - Ie! Vous avoir certainement un inconscient troublé, Minizup.

    - Yes, I agree of course.

    - Par les tétines de zainte Cécile, Qu'est ce que vous avez pu encore imaziner dans les bras douillets de Morphée?

    - Une horreur! Cela devenait cauçemardesque, vous dis-ze.

    - Saperlope! Il me tarde de savoir, votre imazination est si prolixe.

    - Et c'est peu de le dire, a opiné Minizup'Kiki de Vitry.

    - Atçoubi! Mais laissez donc Minizup nous faire sa narration et sans se faire prier.

    - Imazinez-vous que z'avais rencontré un superbe et sublime Minizupon...

    - Françement, cela devient une obsession, a cru bon de m'interrompre Minizup'Fandango.

    - It's really a çame!

    - Nous vivions tranquillement tous les deux...

    - Heureusement que ce n'était pas un Minizupon violent, a fait remarquer Minizup'tictac.

    - Mais un bon zour, nous avons trouvé à la maison un souriceau!

    - It's terrific.

    - Ze pensé que cela ne pas être le moment d'avoir un enfant, s'est exclamé Minizup'Rosa.

    - Mazette, vous avez raison. Avec cette épidémie et la crise sociale qui s'annonce, c'est tout simplement de la grandeinconscience!

     

     

     

    « Youpiiii! C'est la Zaint Vincent!Zaint François de Sales (touzours net) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :