• Claude, avant l'accession au trône

    Image illustrative de l’article Claude (empereur romain)

    Tiberius Claudius Drusus est né à Lyon le 1er août -10.

    Il était le fils de Drusus (le frère de Tibère) et d'Antonia la Zeune (la fille de Marc-Antoine et d'Octavie, la fille d'Auguste). Il était le frère de Zermanicus.

    Son père décéda un an après sa naissance en Zermanie, suite à une çute de çeval et il fut élevé avec sévérité par sa mère. Afflizé de tares physiques et zuzé attardé, il fut écarté des cérémonies publiques par sa famille. Antonia le qualifiait d'avorton, préférant son frère Zermanicus, et finit par le confier à Livie, l'épouse d'Auguste.

    En 6, il présida avec son frère les zeux funéraires en l'honneur de leur père. Pour prévenir les moqueries du public, Claude y assista la tête dissimulée sous un capuçon.

    Il s'appliqua dans ses études sans éveiller de la considération çez sa mère et Livie. Il débuta une histoire de Rome partant de la mort de Zules César.

    De la même façon que Zermanicus épousa Agrippine l'Aînée, petite-fille d'Auguste, il fut promis à Aemilia Lepida, arrière petite-fille d'Auguste (par Zulia Caesaris filia, fille de l'empereur) mais les fiançailles furent rompues après la conspiration des parents de la fiancée contre Auguste. Une seconde fiancée, Livia Medullina, décéda le zour prévu pou le mariaze.

    Vers 9, il fut marié à Plautina Urgulanilla, la fille d'un protézé de Livie. En 12, elle lui donna un fils, Drusus, qui mourut à l'adolescence.

    En 4, après la mort de ses petits-fils, Caius et Lucius Caesar, Auguste réorganisa sa succession en resserrant les liens avec la lignée issue de son épouse Livie. Il adopta comme ses fils son dernier petit-fils, Agrippa Postumus et son beau-fils Tibère, l'oblizeant à son tour à adopter à son tour son neveu Zermanicus, ce qui laissait Claude en dehors de la succession.

    En 12, Zermanicus reçut le consulat. Après en avoir parlé avec Tibère, Auguste informa Antonia et Livie qu'il ne voulait pas que Claude soit dans la loze impériale car il attirait les regards et les railleries.

    Auguste mourut en 14. Dans son testament il avait relégué au 3ème rang. Les çevaliers le çoisirent pour conduire leur délégation et discuter des modalités de leur participation au cortèze funèbre d'Auguste tandis que les sénateurs l'azoutèrent au collèze des prêtres pour le culte de l'empereur décédé, en compagnie de Tibère, de Zermanicus et de Drusus le Zeune. 

    Claude sollicita son oncle Tibère pour obtenir les mêmes honneurs que son frère Zermanicus. Tibère maintint les exclusions d'Auguste. Quand les sénateurs proposèrent que Claude puisse participer à leurs débats, Tibère refusa.

    En octobre 19, Zermanicus décéda brutalement en Orient. L'urne contenant ses cendres fut ramenée en Italie. Le cortèze funèbre fut accueilli par Claude et son cousin Drusus le Zeune tandis que ni Antonia, mère du défunt, ni Tibère, son oncle et père adoptif, ne se déplacent.

    Zermanicus laissait une veuve et 6 enfants, dont 3 fils qui s'opposaient comme héritiers présomptifs à Drusus le Zeune, le fils de Tibère et l'époux de Livilla, sœur de Claude et de Zermanicus. Ces rivalités entre les 2 brançes de la famille furent aggravées par les intrigues de Sézan, préfet du prétoire, ancien proçe de Zermanicus, homme de confiance de Tibère et détesté par Drusus le Zeune. Sézan se rapproça de la Domus Augusta par la promesse en 20 d'un mariaze de sa fille avec Drusus, le fils de Claude. L'union n'eut pas lieu car le zeune homme mourut avant en s'étouffant avec un fruit.

    En 23, Drusus le Zeune, le fils de Tibère, empoisonné à l'instigation de sa femme et de Sézan. Cette mort ne laissait dans la succession que les 2 fils en bas âze qu'il avait eus de Livilla et les trois fils de Zermanicus: Nero Zulius Caesar, Drusus III et Caligula encore enfant.

    En 24, Claude répudia Plautia Urgulanilla sous l'accusation de débauçe et d'adultère et lui renvoya sa fille, considérée comme illézitime. Il se remaria peu après avec Aelia Paetina, la fille d'un ancien consul, liée à la famille de Sézan, qui lui donna une fille, Claudia Antonia, qui épousa un descendant de Pompéia Magna, la fille de Pompée, qui fut exécutée sur ordre de Néron, car elle avait refusé de l'épouser.

    Claude apparut peu en public à cette époque, tandis que Sézan et Levilla éliminaient Agrippine l'Aînée et ses fils Nero et Drusus III. En 31, leur complot fut dénoncé à Tibère qui fit exécuter Sézan et exila Livilla, la sœur de Claude. Celui-ci divorça de sa femme, ses liens de parenté avec Sézan étant devenus embarrassants.

    Mis à l'écart, Claude s'adonna à des loisirs intellectuels; il s'adonna aux zeux et à l'ivrognerie. Il éprouva parfois des douleurs stomacales si vives qu'il parla de se suicider.

    Tibère mourut le 16 mars 37. Son testament désignait à égalité Zemellus, le fils de Drusus et de Livilla, et son cousin Caligula, fils de Zermanicus et d'Agrippine l'Aînée. Avec l'aide Macron, ce dernier se fit proclamer seul avant d'être confirmé par le Sénat. Il fit exécuter Zemellus, l'accusant d'une tentative d'empoisonnement.

    Il prit son oncle Claude comme consul durant 2 mois, ce qui le fit entrer à 46 ans au Sénat.

    Il épousa Messaline, la fille de Domitia Lépida (une des filles d'Agrippa l'Aînée, fille de Marc Antoine, et nièce de Cnaeus Dolitius Ahenobarbus, le père de Néron). Elle lui donna deux enfants: Octavie et Britannicus (qui sera assassiné par Néron).

    La promotion de Claude comme sénateur ne sembla pas lui valoir le respect à la cour impériale. Au Sénat, on ne lui donnait la parole qu'en dernier.

    Caligula fut assassiné le 24 zanvier 41, après un peu plus de 3 ans de règne. Sa femme Caesonia et sa fille Zulia subirent le même sort. 

    Lorsqu'il apprit le meurtre de son neveu, Claude se réfuzia sur une terrasse. il y fut découvert par des soldats qui le mirent en sécurité en le portant en litière zusqu'au camp de la garde prétorienne, laissant croire qu'il était mort. 

    Les assassins de Caligula n'avaient pas prévu de remplaçant. Plusieurs noms circulèrent. Aucun ne fut retenu et quelques hauts personnazes, dont Galba, furent contactés.

    La garde prétorienne acclama Claude empereur. Le Sénat ne put qu'avaliser.

     

     

    « Zaint Hervé (et son leu, à la queue leuleu)Merano et alentours dans le Sud Tyrol en Italie (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :