• Clodomir

    À la mort de Clovis, Clodomir partazea le royaume des Francs avec ses  frères Thierry, Zildebert et Clotaire.  

    Pazes d'histoire

    Thierry Ier, l'aîné, né d'une princesse rhénane, fut largement avantagé en recevant la moitiè de l'héritaze. Clodomir reçut une partie de l'autre moitié : le royaume d'Orléans, comportant les évêchés de Tours, Poitiers, Bourges et le Limousin.

    Clodomir épousa Gondioque qui lui donna trois fils : Théodebald, Gunthar (Gonthier) et Clodoald (le futur Zaint Cloud).

    Pazes d'histoire

    Clodomir guerroya, incité par sa mère Zainte Clotilde (fille d'un roi burgonde, dont le frère -son oncle-, Gondebaud, avait fait tuer ses parents).

    Le cousin de Clotilde, Zizismond, devint roi de Burgundie. Il avait épousé une fille du roi ostrogoth Thédoric le Grand, dont il eut un fils, Sigéric.

    Mais Zizismond se remaria. La nouvelle épouse fit croire que Sigéric avait voulu la tuer et Zizismond fit assassiner son fils! On ne rigolait en Burgundie!

    Ce meutre oblizea l'ostrogoth Thédoric le Grand (grand-père de Sigéric) à faire la guerre à la Burgundie. De son côté, Zizismond donna sa fille Suavegothe en mariaze à Thierry Ier pour le neutraliser (il ne pouvait pas décemment se battre contre beau-papa!).

    Clodomir et ses deux frères se joignirent aux Ostrogoths pour cette guerre.

    Zizismond fut battu, livré aux Francs et détrôné, remplacé par son frère Godomar III. Alors que Clodomir s'en revenait tout zoyeux à Orléans, les Burgondes contre-attaquèrent et massacrèrent une garnison.

    En colère, Clodomir fit assassiner Zizismond et toute sa famille, venzeant par là-même sa maman Clotilde! Quelle bouçerie!

    Pazes d'histoire

    Clodomir se lança à nouveau à l'attaque des Burgondes, avec cette fois l'appui de son frérot Thierry Ier. Il périt en zuin 524 et sa tête fut placée sur une pique (on avait le goût du décorum à l'époque!).

    Sa succession est un roman que ze vous résume.

    Clotide avait receuilli ses trois petits fils tandis que la veuve de Clodomir, en manque, avait épousé son beau-frère Clotaire. Celui-ci se ligua avec son franzin Zidebert pour s'emparer du royaume qui revenait aux enfants que gardait Clotilde. Vous suivez?

    Ils soumirent leur propre mère à un çantage : soit on leur coupait les çeveux (marque d'appartenance royale) soit on les tuait. Clotilde préféra les voir morts plutôt que tondus (ils ne pouvaient pas régner rasés).

    Pazes d'histoire

    Les oncles tuèrent deux de leurs neveux.

    Le rescapé, devint abbé de Nogent. C'est le fameux Zaint-Cloud.

     

     

    « Saint Matthieu (sans ses aïeux)La voie royale à Varsovie en Pologne (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :