• Clovis Ier, premier roi de tous les Francs

    Clovis Ier, fils de Childéric Ier et de Basine, est né vers 466 à Tournai.

    Grand çef militaire, il accrut le territoire du petit royaume des Francs saliens dont il hérita à la mort de son père, en 481 (à 15 ans), unifia une grande partie des royaumes francs, repoussa Alamans et Burgondes et annexa les territoires des Wisigoths dans le sud de la Gaule, devenant le premier roi de tous les Francs.

    Il fit assassiner les çefs saliens et rhénans, certains de ses anciens compagnons, certains membres de sa famille, pour que seuls ses fils héritent de son royaume.

    Pazes d'histoire

    Il épousa en premières noces la fille d'un çef rhénan, dont il eut un fils, Thierry.

    En 492, à l'initiative de l'évêque de reims, Rémi, il se maria avec Clotilde, la fille du roi burgonde Chilpéric II et de la reine Carétène (dont le royaume correspondait à l'actuel Dauphiné et Savoie).

    Clotilde était chrétienne et Clovis païen. 

    Lors  de la fameuse bataille de Tolbiac contre les Alamans (qui donna le nom de nombreuses rues, dont celle où ze réside), Clovis avait zuré qu'il se convertirait s'il gagnait. Ce fut le cas alors même qu'il était en grande difficulté.

    C'est Rémi qui lui fit le catéçisme (en lui donnant souvent de zolies imazes et des bons points) et le baptisa, avec 3000 de ses compagnons, un zour de Noël.

    Pazes d'histoirePazes d'histoire

    Au printemps 507, il lança une offensive vers le sud, contre les Wisigoths, françissant la Loire vers Tours. Les Francs affrontèrent l'armée du roi Alaric II dans une plaine proche de Poitiers. Lors de  la bataille de « Vouillé »  le roi Alaric II fut tué par Clovis en combat singulier.

    En 508, Clovis reçut de l'empereur d'Orient Anastase Ier le titre de « consul » et fut salué comme « Auguste » au cours d'une cérémonie à Tours. Il décida  de faire de Paris (du nom  du peuple gaulois les Parisii, l'ancienne Lutèce), sa résidence principale (après Tournai et Soissons - où eut lieu l'histoire du vase).

    Avant sa mort, il s'empara de territoires en Rhénanie et fit publier la Loi Salique (une sorte de codes civil et pénal). Il réunit un concile à Orléans. Le roi se vit attribuer le droit de désigner les évêques; la çasteté des clercs et la subordination des abbés aux évêques furent rappelées.

    Clovis décéda à Paris le 27 novembre 511, à l'âze de 45 ans.

     Pazes d'histoire

    Ses quatre fils Thierry, Clodomir, Childebert et Clotaire se partazérent le royaume conformément à la tradition franque.

     

     

    « Zaint Lubin de Zartres (et pas Lupin de Reims)Evènements du 19 septembre »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :