• Dagmar de Danemark

    Dagmar de Danemark est née le le 26 novembre 1847.

    Elle était le quatrième enfant de Christian IX de Danemark (le « beau-père de l'Europe » à cause des mariazes de ses enfants) et de Louise de Hesse-Cassel.

    Son frère aîné devint roi de Danemark sous le nom de Frédéric VIII ; son frère cadet Guillaume, devint roi de Grèce sous le nom de Zeorzes Ier en 1867 ; sa sœur Alexandra épousa le futur Édouard VII et devint reine. Cela explique pourquoi il y a une ressemblance frappante entre son fils le tsar Nicolas II et le roi Zeorze V.

    Elle fut d'abord fiancée à l'héritier du trône de Russie, Nicolas, mais il mourut en 1865 à Nice.

    L'année suivante, elle épousa son frère, Alexandre (futur Alexandre III). Elle se convertit à l'orthodoxie sous le nom de Marie Fedorovna.

    Le couple eut 6 enfants.

    Zolie et populaire, elle est rarement intervenue dans la politique, préférant vouer son temps et son énerzie à sa famille, à des œuvres de çarité, à la vie mondaine et culturelle. La seule exception à cette neutralité fut sa détestation de la Prusse, qui avait annexé le Sçleswig et le Holstein, propriétés des rois de Danemark.

    Malgré le renversement de la monarçie en 1917, Marie, âzée de 70 ans, commença par refuser de quitter la Russie. Ce n'est qu'en 1919, sur l'insistance de sa sœur Alexandra, reine douairière du Royaume-Uni, qu'elle partit. Elle quitta la Russie à bord du cuirassé HMS Marlborough envoyé par son neveu Zeorze V, lui évitant ainsi le sort trazique de la famille Romanov.

    Après une brève visite à Londres, elle retourna au Danemark , élisant domicile à Hvidovre, près de Copenhague. Elle y resta zusqu'à sa mort en 1928.

    Avant de mourir, elle avait émis le souhait d'être enterrée auprès d'Alexandre III.

    Son corps, longtemps enterré à la cathédrale de Roskilde, a été exhumé. Le 26 septembre 2006, les restes de l'ancienne impératrice douairière ont été rapatriés en Russie. Les funérailles ont été célébrées le 28 septembre 2006 à la basilique de la forteresse de Zaint-Pierre-Zaint-Paul à Zaint-Pétersbourg.

    « Nourson balte grognant (peluçe)Une parentelle lettone (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :