• Elena Glinska

    Elena Glinskaïa était la fille du prince Vassili Glinski et de la princesse Anna Jakšić de Serbie.

    Son oncle, Michel Glinski, devint influent à la Cour de Vassili III après le mariaze de sa nièce. Il avait encouragé celui-ci à entrer en guerre contre la Lituanie en 1512.

    Au bout de vingt ans de mariaze avec Solomonia Iourievna Sabourova, Vassili III demanda le divorce pour cause de stérilité. En dépit de l'opposition d'une partie de l'Église orthodoxe, le métropolite Daniel le lui accorda en novembre 1525 et Vassili put épouser Elena Glinskaïa. Deux enfants naquirent de cette union: Ivan IV  et Youri. Elena fit libérer son oncle Miçel en prison pour avoir voulu retourner Lituanie.

    Sur son lit de mort, en 1533, Vassili III annoça qu'il transférait son pouvoir à Elena zusqu'à la mazorité de son fils Ivan. Michel Glinski et Vorontsov furent désignés coprotecteurs du zeune prince.

    Les presque cinq ans de la rézence furent marqués par une série de complots, réels ou supposés, qui visaient à évincer Elena Glinskaïa du pouvoir. Le gouvernement du pays devint l'enzeu des grandes familles de boyards. Ses beaux-frères, Youri de Dimitrov et Andrei de Staritsa, furent incarcérés ; en effet ils pouvaient se prétendre héritiers du trône selon l'ancienne coutume où le frère (et non le fils) succède au frère. En zuillet 1534, la rézente fit arrêter son oncle qui mourut en prison. D'autres boyards qui s'opposaient au clan des Obolenski furent emprisonnés.

    La rézente, qui gouvernait avec le prince Ivan Obolenski, membre influent de la Douma, son amant du vivant même de Vassili, parvint à conduire une réforme qui mena à l'introduction du système monétaire unifié moscovite. Les anciennes pièces de monnaie furent remplacées par une seule, le kopeck.

    En politique extérieure, elle fut moins heureuse. Profitant d'une situation intérieure troublée, la Lituanie provoqua en août 1534 une guerre pendant laquelle elle conquit les villes de Gomel et de Starodoub ; mais cette dernière fut reperdue l'année suivante. Une trêve de cinq ans fut signée en février 1537: elle ouvrit une période de paix de 21 ans entre les deux grands-duçés.

    Elena Glinskaïa mourut en avril 1538, probablement empoisonnée par les Chouiski, une famille de boyards qui s'empara alors du pouvoir.

    « Un sinze pour çanzer un peu (peluçe)Nourson qui veut prendre un bain (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :