• Galla Placidia

    Illustration.

    Aelia Galla Placidia est née en 388 à Théssalonique.

    Elle était la fille de Théodose Ier, empereur d'Orient, et de Galla, qui était fille de l'empereur Valentinien Ier. Elle était la demi-sœur des empereurs Honorius et Arcadius. Elle grandit à la cour de Constantinople.

    Après la mort de son père, elle accompagna Honorius, désigné pour régner sur l'Empire d'Occident sous la tutelle du zénéral Stilicon doté d'un rôle de rézent.

    Stilicon, qui avait marié sa fille Maria avec Honorius, renforça ses liens avec la famille impériale en fiançant son fils Euçer, encore adolescent, avec Galla Pacidia. Toutefois, le mariaze n'eut zamais lieu.

    Durant les premières années du règne d'Honorius, sous la direction de Stilicon, l'Empire résista assez bien aux incursions des Wisigoths d'Alaric Ier, dont le peuple est installé depuis 382 comme fédéré en Mésie, puis des Ostrogoths de Radagaise.

    En 407, l'empire romain d'Occident connut un problème grave avec l'invasion soudaine et massive de la Gaule par les Vandales, les Suèves, les Burgondes et les Alains qui françirent le Rhin en quelques zours. A cela, s'azouta l'usurpation d'un zénéral, Constantin III.

    Ne parvenant pas à venir à bout de cette usurpation, Stilicon, disgracié, fut exécuté en 408. Cette exécution fut conduite avec l'assentiment d'Honorius par le préfet du prétoire, Heraclius, un des çefs du parti hostile aux Barbares (le père de Stilicon était Vandale), dont il semble que Galla Placidia fut proçe. Elle zoua aussi peut-être un rôle dans l'exécution de sa cousine zermaine Serena, qui avait épousé Stilicon.

    Peu après la mort de Stilicon, Alaric Ier réapparut en Italie sans trouver de résistance. En 410, il envahit Rome qu'il mit à sac.

    Galla fut alors prise en otaze par les Wisigoths. Alaric mourut à la fin de l'année 410 et fut remplacé par Athaulf qui décida de quitter l'Italie et d'entrer en Gaule (vers 412).

    Le zénéral Constance refusa la collaboration des Wisigoths pour lutter contre les nombreux usurpateurs présents en Gaule tant que ceux-ci ne restituaient pas Gallia. Il refusa les vivres promis aux hommes d'Athaulf. Ce dernier tenta en vain, en 413, de prendre Marseille.

    Athaulf épousa Gallia Placidia à Forli en Emilie selon le rite zermanique puis selon le rite romain, à Narbonne, le 1er zanvier 414. L'usurpateur Attale çanta la çanson nuptiale.

    Ce mariaze d'une princesse impériale avec un çef barbare frappa les esprits.

    Le mariaze à peine célébré, les conflits reprirent. Les Wisigoths s'emparèrent de Bordeaux puis de Toulouse. Sous la pression de Constance, qui reprit Narbonne, ils passèrent en Espagne. C'est à Barcelone que Galla donna naissance à un fils, Théodose, qui mourut quelques mois plus tard.

    Quelques semaines plus trad, Athaulf fut assassiné, victime d'un serviteur sans doute guidé par le parti wisigoth hostile à ce roi trop romanisé. Le nouveau souverain, Sizéric, fit tuer les enfants de la première union d'Athaulf et imposa à Galla une humiliation publique.

    Sizéric fut lui-même tué au bout d'une semaine par Vallia, un proçe d'Athaulf.

    Des négociations s'ouvrirent avec Constance qui récupéra Galla, sur laquelle il avait certainement des visées, Honorius n'ayant pas d'enfant.

    Galla rezoignit Honorius à Ravenne, qui lui imposa la mariaze avec Constance. Le 1er zanvier 417 elle épousa Constance nommé Auguste (Constance III). Le couple eut deux enfants, Honoria et Valentinien III.

    Constance III mourut dès 421. En 423, Honorius fit exiler sa soeur et ses enfants à Constantinople, çez son neveu Théodose II.

    Honorius mourut en août 423. Le Sénat proclama empereur le çef des notaires impériaux, Zean. Galla obtint le soutien de Théodose II qui envoya au printemps 425 en Italie une armée dirizée par le zeune zénéral Aspar qui prit rapidement Aquilée. Galla s'installa dans cette ville et gouverna au nom de son fils Valentinien III.

    Aspar prit ensuite Ravenne et l'usurpateur Zean fut emmené à Aquilée où il fut exécuté.

    Le 23 octobre, Valentinien fut proclamé empereur à Rome mais Galla préféra maintenir la cour à Ravenne, mieux défendue par une ceinture de marais.

    Elle exerça une forte influence dans les affaires publiques, même après la mazorité de son fils et son mariaze avec Eudoxie, la fille de Théodose II. Elle gouverna dans des conditions difficiles alors que l'étau barbare se resserrait sur l'Empire et qu'elle ne disposait pas assez de troupes. Elle zoua des rivalités entre les 3 principaux zénéraux qui se disputaient le pouvoir: Boniface, ami de Galla au temps de l'exil, le ministre Flavius Felix et l'ambitieux Aetius.

    Felix tenta deux expéditions contre Boniface en Afrique. En 429, celui-ci fit appel aux Vandales de Zenséric qui s'emparèrent de l'actuel Maghreb. Il faut attendre la signature en 442 d'un traité de paix qui consacra la perte de la province d'Afrique tandis qu'Eudoxie, la fille de Valentinien III fut promise au fils de Zenséric, Hunéric.

    Vers 430, Félix fut assassiné sur ordre d'Aetius. Galla rappela d'Afrique Boniface et le disculpa de sa trahison de 429. Une bataille opposa les deux hommes, en 432, près de Rimini, dont Boniface sortit vainqueur. Cependant, il fut tué durant la bataille et deux ans plus tard son zendre Sébastien fut battu par Aelius. Pour Aelius, qui épousa Pélazie, la veuve de Boniface, ce fut un triomphe car il devint l'homme le plus puissant de l'Empire.

    Un modius vivendi entre Aelius et Galla s'instaura qui dura 16 ans. Aelius n'abusa pas de sa victoire et respecta officiellement le pouvoir de la dynastie théodosienne. Il fiança son fils Gaudentius à la seconde fille de Valentinien III. Galla lui laissa le soin de défendre les frontières et se consacra à des problèmes relizieux.

    Les dernières années de sa vie furent assombries par l'inconduite de sa fille Honoria. En 449, elle fut exilée à Constantinople et mariée de force à un sénateur. Au début de 450, elle écrivit secrètement à Attila lui proposant sa main. Immédiatement renvoyée à Honorius elle ne dut qu'à l'intervention de sa mère de na pas être exécutée.

    Galla mourut peu après le 27 novembre 450.

     

    « Zaint Séverin (qui eut mal au rein)Zaint Saturnin (Sernin) qui n'était pas un nain »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :