• Gordien

    Marc Antonius Gordianus, né vers 158, est issu d'une famille aisée, peut-être d'Anatolie.

    Il accompagna Caracalla en Orient. Il fut légat en Bretagne inférieure en 216 et consul suffect vers 220/222. Il eut la responsabilité de plusieurs gouvernements provinciaux durant le règne d'Alexandre Sévère.

    A 80 ans, en juillet 237, il devint proconsul de la province d'Afrique proconsulaire.

    Au début de 238, les propriétaires de la cité de Thysdrus, exaspérés des exactions dues aux  exizences fiscales de l'empereur Maximin le Thrace tuèrent le procurateur de la ville et proclamèrent Gordien comme empereur, malgré ses réticences.

    Du fait de son âze, il s'adzoignit son fils, Gordien (II). Il en informa immédiatement le Sénat qui les reconnut sans hésitation.

    Cependant, en Numidie, province proçe, le légat Capeelianus, resté fidèle à Maximin, mobilisa la troisième lézion Auguste et affronta l'armée des Gordiens, levée à la hâte et dirizée par son fils (Gordien II), qui périt au combat.

    A la nouvelle de cette mort et de la défaite, Gordien se suicida après un mois de règne

    Le  22 avril  238, les  sénateurs Maxime Pupien et Balbin se virent conférer par le Sénat le titre d'empereur mais c'est Gordien III, son petit-fils, nommé en avril César sous la pression populaire, qui fut confirmé comme seul empereur, après l'assassinat par la garde prétorienne de Pupien et de Balbin, le 29 zuillet 238.

    « Zainte Sabine (qui retroussa ses babines)Zaint Aristide (parfois acide) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :