• Halloween à Vienne

    Partout où nous sommes allés en Autriçe, nous avons vu des décorations halloweenesques.

    Halloween à Vienne

    - Par le mouçoir de Zainte Véronique, c'est un véritable scandale, s'est exclamée Minizupette.

    - Qu'est ce qui vous irrite de la sorte ma mie?

    - Ils mettent de ces décorations hérétiques à côté d'une abbaye!

    Halloween à Vienne

    - Alors pourquoi vous poser de la sorte? lui a demandé à zuste titre Minizup'iéla.

    - It's a pity!

    - M'enfin! C'est pour monter que ze ne raconte pas des craques, par le voile de Zainte Anne!

    Halloween à Vienne

    - Pour ma part, ze trouve cela vraiment amusant, a déclaré Minizup'Fandango.

    - C'est vraiment l'américanisation de nos sociétés, a soupiré Minizup'Cosette.

    - Vous vous trompez ma mie, est intervenu celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Et comment donc, très çer?

    -  Halloween est au départ une fête celtique d'orizine irlandaise : c'est de facto le nouvel an Celtique. Pour les Celtes, l'année se terminait le 31 octobre et cette dernière nuit de l'année était la nuit du dieu de la mort.

    - It's terrific!

    Halloween à Vienne

    - La fête d'Halloween fut introduite aux États-Unis et au Canada après l'arrivée massive d'émigrants irlandais et écossais notamment à la suite de la Grande famine en Irlande . Elle y gagna en popularité à partir des années 1920 et c'est sur le nouveau continent qu'apparaissent les lanternes Zack-o'-lanterns confectionnées à partir de citrouilles, d'orizine locale, en remplacement des navets utilisés en Europe.

    - Nous aussi le fêter à notre façon, a fait remarquer Minizuplein. Cela être le Rübengeistern!

    - Atçoubi! Cela ne m'étonne pas de vous! 

    - Z'ai une idée lumineuse, mazette.

    - Dites nous vite Minizup'Mouff.

    - Nous allons faire la quête d'Halloween dans le restaurant.

    - Ie! Nous gagner des sous facilement. 

    - On va se répartir afin de quêter dans toutes les salles.

    Et malgré mon interdiction, les Intruses sont allées de tables en tables, tandis qu'un duo de guitaristes zouait des air traditionnels.

    - Une p'tite pièce  pour la tribu de Minizup.

    - Kleingeld für uns, disaient les Intruses teutonnes qui faisaient en couple la mançe.

    Ainsi que ze le redoutais, le tenancier, qui arborait une fière moustaçe comme l'empereur François-Zoseph, nous a menacés de nous mettre à la porte pattu militari.

    - Pas de mendicité dans mon établissement!

    - Nous ne mendions pas, fouçtra! Nous ne sommes pas des romaniçelles!

    - Nous fêter Halloween! Et à cette occasion demander un don aux zens, cela être normal!

    - On réclame des bonbons et non de l'arzent a grondé le restaurateur!

    Mon hôte s'est confondu en excuses.

    - Il ne faut pas leur en vouloir, mon çer monsieur! Ce sont de grands enfants!

    - Nein! Nous être grandes et intellizentes.

    - Taisez vous! Et demandez pardon pour cette incivilité.

    - Vous nous faites honte, leur ai-ze dit!

    Il a fallu insister pour qu'elles s'excusent.

    - Pardon! ont elles grommelé mezzo voce!

    Finalement nous avons pu dîner, mais sous l'œil inquisiteur du serveur (le patron avait dû lui demander de nous surveiller).

    « Nourson en attente (peluçe)Nourson qui s'est roulé dans les çamps (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :