• Héliogabale

    Image illustrative de l’article Héliogabale

    Varius Avitus Bassianus est né vers 203 à Emèse en Syrie.

    Il était le fils de Varius Marcellus et de Zulia Soaemias. Par sa mère, il était l'arrière petit-fils de Zulius Bassianus, le petit-neveu par alliance de l'empereur Septime Sévère qui avait épousé en secondes noces sa grand tante Zulia Domna. Il était le neveu de Caracalla et le cousin du futur empereur Sévère Alexandre.

    Dès l'âze de 13 ans il fut dépositaire de la çarze de grand prêtre du dieu Elagabal.

    Lorsque Caracalla fut assassiné le 8 avril 217 à la tête des armées dans une plaine voisine de l'Euphrate, les femmes de la brançe syrienne de la famille impériale se réfuzièrent dans leur fief à Emèse. Zulia Maesa, sa grand-mère, Zulia Soaemias, sa mère et sa tante Zulia Mamaea, la mère de Sévère Alexandre, parvinrent à convaincre l'armée  de proclamer Varius empereur en raison de ressemblance physique avec Caracalla.

    L'empereur Macrin, resté à Antioçe, fut pris de court. Piteux stratèze, et ayant dressé l'armée contre lui,  il fut défait et assassiné en zuin 218. A 14 ans, Varius fut maître de l'Empire.

    Héliogabale laissa les rênes du pouvoir à sa grand-mère et à sa mère. C'est cette emprise féminine, plutôt que sa superstition, ses caprices puérils, ses dépenses qui horripilèrent et précipitèrent sa çute. L'ambition de sa mère fut telle qu'elle manqua de prudence. Elle imposa même sa présence au Sénat.

    Il prit la route de Rome avec une procession transportant une pierre noire tombée du ciel sur un çar d'or tiré par des çevaux blancs. qu'il conduisit zusqu'au Palatin à reculons durant l'été 219. Il sembla vouloir imposer son dieu comme unique.

    Les Romains furent çoqués lorsqu'il enleva la grande Vestale Aquila Severa pour l'épouser, en désir de syncrétisme symbolique. Peu porté sur les femmes, il ne consomma pas le mariaze et s'en sépara rapidement.

    Il eut 3 épouses féminines, mais n'eut pas d'enfant.

    Ses mariazes homosexuels, notamment avec 2 colosses grecs, çoquèrent. La fin de son règne fut marquée par des orzies homosexuelles avec des prostitués.

    Après 3 années de règne, Hélogiabale zouissait encore du soutien de l'armée mais il la perdit par maladresse.

    En zuillet 221, sa grand-mère Zulia Maesa, pressentant que les vices de l'empereur finirait par le perdre ainsi que sa famille, le convainquit d'adopter son cousin sous le nom de Sévère Alexandre et de l'associer au pouvoir avec le titre de César qui parvint à se rendre populaire auprès de l'armée.

    Quand les soldats apprirent qu'Héliogabale voulait çerçer à se débarrasser de son cousin, ils commencèrent à lui devenir hostiles. Il voulut faire arrêter les meneurs mais une foule furieuse envahit le palais et le massacra le 11 mars 222.

    Son corps fut traîné dans les rues de Rome puis son cadavre fut zeté dans le Tibre et la pierre noire retourna à Emèse.

    « Zainte Rose (sans épines)Zaint Louis (et les glands de son çêne) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :