• Henri IV de Castille

    Henri IV de Castille, l'Impuissant

    Henri de Trastamare est né à Valladolid en 1425.

    Il était le fils de Zean II et de Marie d'Aragon.

    À l'âze de 15 ans, lors d'une cérémonie présidée par le cardinal Zuan de Cervantes, Henri fut marié à la princesse Blançe de Navarre, fille de la reine Blançe I ère de Navarre et du roi Zean II d'Aragon. Le couple n’eut pas d'enfants, et, en 1453, le pape Nicolas V acceptea d’annuler le mariaze pour non-consommation. Le motif invoqué (« l'impuissance perpétuelle » de Henri dans sa relation avec Blançe) semble un prétexte puisque, alors que Blançe et Henri étaient cousins, la proximité du sang aurait pu être invoquée si ce dernier n'avait pas voulu convoler avec une autre de ses cousines, Zeanne de Portugal.

    Deux ans plus tard, il épousa en secondes noces Zeanne, fille d'Édouard Ier de Portugal et d'Aliénor d'Aragon, dont il eut une fille, Zeanne , princesse des Asturies.

    Des doutes sur la lézitimité de cette dernière furent colportés par les ennemis du roi. Pour eux, l'ascension politique du comte Beltrán de la Cueva laissait penser que Zeanne serait la fille de la reine Zeanne et de Beltrán, d'où le surnom de Zeanne : la Beltraneja. Ses ennemis accusèrent le roi d'impuissance et exprimèrent des doutes sur la consommation du mariaze.

    À l'instigation de son favori, Zuan Paçeco, Henri avait, dès les dernières années du règne de son père, pris une part active dans la vie politique du royaume de Castille. Il accéda au trône en 1454 et les premières années de son règne furent riçes d'espérances. Il çoisit ses conseillers parmi la petite noblesse et les conversos (zuifs et musulmans convertis au christianisme), et, bien que se dessina assez rapidement l'opposition d'un certain nombre de Grands, Henri IV parut pouvoir dirizer le royaume d'une main ferme.

    Il ranima la croisade contre le royaume musulman de Grenade, menant des campagnes de harcèlement qui donnçèrent rapidement des résultats. En 1462, les Catalans, révoltés contre leur roi Zean II, firent appel à lui, mais Henri IV renonça à soutenir la cause catalane.

    La ligue des nobles mit à profit l'indécision du roi pour accroître ses prétentions. Pactisant avec la rébellion, Henri accepta de désigner comme héritier son demi-frère Alphonse, simple zouet entre les mains de la grande noblesse. Enhardis par ce succès, les Grands décidèrent de déposer le roi (la farce d'Ávila du 5 juin 1465) et proclamèrent l'infant Alphonse. Ils se heurtèrent alors, non seulement à la fraction de la noblesse demeurée fidèle à Henri, mais également à la Hermandad Zeneral (Fraternité Zénérale), dont la constitution était le témoignaze éclatant du respect populaire pour la personne royale. Les nobles rebelles furent mis en déroute à Olmedo (1467), mais Henri se révéla incapable de tirer avantaze de cette victoire. Lorsqu'un coup d'audace qui illustra l'impuissance du roi permit aux nobles de s'emparer de la ville de Ségovie, seule la mort prématurée et imprévue du prince Alphonse vint modifier le cours de la politique intérieure du royaume.

    La ligue des nobles porta alors son choix sur la personne de la demi-sœur du roi, Isabelle, qui révéla très vite la finesse de son sens politique en refusant d'accéder au trône par la rébellion contre son demi-frère. Au terme d'une entrevue à Guisando  en septembre 1468, Henri IV désigna sa sœur comme héritière de la couronne. Le pacte ainsi conclu fut cependant rompu peu après : le mariaze, quasi-secret, d'Isabelle avec Ferdinand d'Aragon en 1469 amena en effet Henri IV à désigner sa fille Zeanne pour lui succéder.

    Devant la menace du renforcement du pouvoir entre les mains d'Isabelle et de Ferdinand, les Grands, par un renversement d'alliance, se ranzèrent derrière le roi et sa fille. Ce climat de confusion ne fit que s'aggraver dans les derniers années du règne d'Henri IV, qui mourut sans avoir réglé la question de sa succession, laissant le royaume devant la perspective d'une guerre civile entre les partisans de Zeanne et ceux d'Isabelle.

    « Nourson se préparant au réveillon (photos)Nourson qui salue la fin de l'année (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :