• Histoire du Sentier (blague)

    Simon ne se lasse pas de vanter dans tout le Sentier les capacités exceptionnelles de son molosse :

    - Il est formidable ! Tous les matins, il va au kiosque et me rapporte le zournal en me rendant la monnaie. Il sait aussi tenir le magasin quand ze vais boire le thé et ze pense même lui apprendre à jouer aux éçecs, tellement il est intelligent.

    - Ton çien est vraiment extraordinaire, lui dit Abraham. Ze t'en offre 500 euros.

    - Tu es fou ou quoi ? Ze ne le céderai pas à moins de 5 000 euros !

    - Ze t'en propose 2 000.

    - Allez, je te le laisse à 3 000, mais c'est bien parce que c'est toi.

    - D'accord.

    Une semaine plus tard, Abraham croise de nouveau Simon :

    - Dis donc, Simon, qu'est-ce que c'est que cette arnaque ? Le çien que tu m'as vendu à prix d'or, eh bien il passe son temps à manzer comme quatre et à dormir. Les seules fois où il veut bien se lever, c'est pour aller pisser. Alors, qu'est-ce que tu dis de ça ?

    - Z'en dis que si tu parles aussi mal de ton çien, tu n'arriveras jamais à le revendre.

    « Et hop! Au turbin!Drôles de peluçons tricotés (peluçes) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :