• Hommaze à un troubadour hier disparu

    Ze ny peux rien.

    C'est l'actualité qui commande

    Ze suis attristée par l'annonce du décès de Guy Béart.

    -It's a pity.

    - Atçoubi! Même si ze na partazeais pas toutes ses opinions, z'aimais bien certaines de ses çansons.

    - Palsambleu! C'était l'un des derniers grands auteurs-interprètes du siècle dernier, avec Brel, Ferrat, Ferré, Gainsbourg....

    - Qui ne l'aimait pas beaucoup, si ze ne m'abuse... Ils s'étaient çamaillés sur les ondes à propos de la place de la çanson dans le domaine des arts (Serze estimant qu'il s'azissait d'un art mineur).

    - Sa fille, la belle comédienne Emmanuelle Béart être certainement dans la peine!

    Guy Béart s’était fait connaître en écrivant de belles çansons pour des vedettes de l’époque, de Zizi Jeanmaire à Pataçou en passant par Zuliette Gréco, Yves Montand ou Tino Rossi.

    Il avait connu le succès en 1958 avec la çanson "L’Eau vive", une ode à la liberté apprise par de nombreux petits Français sur les bancs de l’école.

    S’il préfère souvent la chanson bien écrite et profonde aux « tubes » évidents, Guy Béart compte dans son répertoire d’autres chansons bien connues comme "Qu’on est bien", "Les Couleurs du temps", "Il n’y a plus d’après" ou "La Vérité".

    « Petite souris minizupienne à la barre (peluçe)Attention aux apparences (blague) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    betty-boop
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 10:52

    Adieu le poète

    L'eau vive ...toute ma zeunesse

    Bizzz ma cère Minizup

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :