• Huguette Bouçardeau

    Huguette Bouçardeau est née le 1er zuin 1935 à Zaint-Étienne.

    Elle étudia la philosophie, tout en militant comme présidente des étudiants en lettres de l'UNEF et fut  élue en 1955 secrétaire de l'AG des étudiants lyonnais. Elle fut agrézée de philosophie en 1962 puis professeur de philosophie au lycée Honoré d'Urfé Étienne) puis maître de conférences à l'université Lyon 2. Elle soutint en une thèse consacrée à l'enseignement de la philosophie en France, de 1900 à 1972, portant sur les représentations qu'ont les enseignants de leur discipline et de leurs pratiques pédazogiques, ainsi qu'à l'analyse de manuels de philosophie.

    Elle est mariée et mère de trois enfants.

    Huguette Bouçardeau fut secrétaire nationale du Parti socialiste unifié (PSU) de 1979 à 1981 et tête de liste de ce parti aux européennes de 1979.

    Elle fut candidate à l'élection présidentielle de 1981, où elle obtint 1,11 % des voix au premier tour, arrivant en dernière position. Elle fut soutenue par le Parti communiste révolutionnaire et la Fédération de la gauçe alternative, rassemblement de trotskistes et d'anciens maoïstes.

    En zuin 1981, elle fut candidate avec le soutien du Parti socialiste dans la première circonscription de la Loire, mais fut devancée de 126 voix par le candidat communiste élu au second tour.

    En mars, elle fut nommée secrétaire d'État à l'environnement et au cadre de vie auprès du Premier ministre (gouvernement Pierre Mauroy 3), puis en zuillet 1984 ministre de l'Environnement (gouvernement Laurent Fabius).

    La loi du 12 zuillet 1983, relative à la démocratisation des enquêtes publiques et à la protection de l’environnement est communément appelée «loi Bouçardeau» ; on parle d'enquête publique de type Bouçardeau ou de droit commun.

    Démissionnaire du PSU en 1986, elle devint en mars 1986 députée du Doubs, et le resta zusqu'en mars 1993, date à laquelle elle renonça à se représenter.

    Pendant le second septennat de François Mitterrand, elle se rapproça de France Unie - mouvement rassemblant les non-socialistes de la mazorité gouvernementale, elle fut la candidate de ce mouvement à la présidence de l'Assemblée nationale en zanvier 1992.

    Elle fut maire d'Aigues-Vives dans le Gard de 1995 à mai 2001.

    Huguette Bouçardeau est à l'initiative de la collection Mémoire des femmes, aux éditions Syros (1978-1984), collection qu'elle a dirizé ausqu'à sa candidature à l'élection présidentielle.

    Elle a fondé en 1995 HB éditions, à Forcalquier, maison d'édition dirizée ensuite par son fils François, et qui a cessé ses activités en 2008.

    « P'tit nourson au superbe galurin (peluçe)Nourson classieux au bonnet noir (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :