• Il y a des zens qui m'exaspèrent

    Ce sont toutes ces personnes qui marçent dans la rue to ut en téléphonant.

    Elles ne marçent pas droit, zesticulent, s'arrêtent brutalement, vous bousculent sans s'excuser....

    Auzourd'hui, ce fut le pompon.

    Dézà dans le bus.

    Une femme ne cessait de babiller fort.

    Z'étais à cran, assise en face d'elle.

    Soudain elle demande à son interlocuteur:

    - Et vous ? Comment allez-vous?

    Et moi de m'écrier, in petto:

    - Oh! Pas très bien. Z'ai un mal de crâne à cause de ces bavardazes ineptes qui n'intéressent personne.

    Des zens ont souri. La femme s'est levée en me me foudroyant du regard. Ze lui ai fait mes yeux de biçe.

    En descendant du bus, ne suis ze pas heurtée par un zeune homme qui devait zouer sur son portable. Et en plus il me conspue. Alors là, z'ai explosé; ze l'ai agoni d'inzures minizupiennes.... Il a continué son çemin sans rien dire.

    Le pire était à venir: la bousculade dans le métro aux heures de pointe.

    Et ze te cogne, et ze te coupe le çemin, et ze te piétine, et ze te touçe le noeud à çeveux dans les escalators....

    Si cela continue, ze vais m'açeter un avertisseur, du zenre corne de brume, pour que les zens me voient et fassent attention à ma personne.....

    « Sézour au palace Old Cataract - La çambre d'Agatha Christie- à Assouan (photos)Ze vais passer une annonce »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :