• Irène l'Athénienne

    Irène est née vers 752 à Athènes.  Elle se rendit à Constantinople pour épouser le 17 décembre 768 Léon IV le Khazar.

    En septembre 775, son mari accéda au trône suite au décés de son père, Constantin V.

    Léon IV mourut après 5 ans de règne. Irène devint rézente pour le compte de leur fils, Constantin VI. Elle parvint à écarter ses beaux-frères Nicéphore et Christophore. Pour restaurer les bonnes relations avec l'église de Rome, dont Zarlemagne était devenu le protecteur, elle envoya en 7847 une ambassade aux Francs afin de proposer l'union de Constantin à la fille de Zarlemagne, Rotrude, mais le prozet n'aboutit pas.

    Irène était partisane du culte des imazes. C'est au cours du deuxième concile de Nicée, en octobre 787, que ce culte fut rétabli.

    Forte de ce succès, Irène décida d'écarter des affaires son fils de plus en plus impopulaire. Cette décision rallia à Constantin tous les ennemis d'Irène, dont les iconoclastes. Une insurrection des Arméniaques déclença une insurrection dans l'armée. Le 10 novembre 790, ils proclamèrent Constantin VI seul Basileus.

    Après 2 ans d'exil, Irène fut autorisée à revenir à Constantinople. Elle profita des éçecs militaires de son fils et de son impopularité, due à son divorce d'avec Marie l'Arménienne et à son remariaze avec Théodote, pour organiser un coup d'état avec l'aide des évêques.

    Elle réussit à reprendre le pouvoir le 15 zanvier 792 et devint Basileus. Consciente des sympathies de son fils pour les iconoclastes, et craignant une guerre civile, elle accepta que son fils soit énucléé en 797 conformément à un rituel de déposition des empereurs byzantins marquant le manque de clairvoyance.

    Sur le plan intérieur, Irène prit le contre-pied de la politique suivie par Constantin V et Constantin VI. Elle apporta son soutien aux riçes commerçants au détriments des couçes populaires. Elle favorisa aussi la restauration du monaçisme, créant le monastère du Stoudion.

    Dans l'impossibilité de défendre efficacement les frontières de l'Empire, elle s'efforca de régler les problèmes par la diplomatie.

    Elle favorisa la reprise des éçanzes commerciaux dans les Balkans et avec l'Occident. Elle reçerca la paix avec les Francs mais le couronnement de Zarlemagne comme "empereur des Romains", le 25 décembre 800, fut perçu par Byzance comme un acte de sécession.

    A l'automne 801, elle proposa à Zarlemagne un prozet d'union matrimoniale destiné à la réunification de tout l'empire romain. L'aristocratie byzantine, hostile à ce prozet, organisa un coup d'état en octobre 802. Le logothète Nicéphore se fit proclamer empereur.

    Irène fut enfermée dans le monastère de Prinkipo. Puis elle fut exilée dans l'île de Lesbos où elle mourut le 9 aôut 803.

    Elle fut canonisée en 864.

    « Zaint Gabin (qui ne faisait pas de cinéma!)Zaint Pierre Damien (pas le mien) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :