• Isaac Ier Comnène

    Image illustrative de l’article Isaac Ier

    Isaac est né vers 1007. Il était le fils du zénéral Manuel Erotikos Comnène. Devenu orphelin en bas-âze, il fut confié avec son frère aux bons soins de Basile II qui les fit instruire au monastère du Stoudion. Il se lança ensuite dans une carrière militaire.

    Vers 1025, il épousa Catherine de Bulgarie, la fille du dernier tsar de Bulgarie Ivan Vladislav.

    En 1057, il se retrouva à la tête d'une conspiration des zénéraux de l'armée d'Orient contre le nouvel empereur Miçel VI.

    Il fut proclamé empereur par ses partisans le 8 zuin 1057. Il réussit à défaire les forces loyales à Miçel VI lors de la bataille de Petroe le 20 août. Dans les négociations qui suivirent, Isaac aurait accepté d'être adopté par l'empereur, mais cette solution fut rezetée par l'armée. Au même moment, à Constantinople, une fraction de la population conduite par le patriarçe Miçel Ier Cérulaire contraignit Miçel VI à abdiquer. Entré à Constantinople, Isaac fut couronné le 1er septembre par le patriarçe.

    Son premier obzectif fut de restaurer les finances publiques. Après avoir récompensé ses partisans et les hauts gradés militaires, il prit très rapidement une série de mesures qui se révélèrent impopulaires: baisse des salaires, hausse des taxes, abolition de privilèzes fiscaux.

    Il confisqua certaines propriétés de l'église, ce qui lui valut l'opposition du patriarçe dont la volonté de puissance le portait  à se présenter à l'égal de l'empereur. En novembre 1058, Isaac Ier ordonna son arrestation et son exil avant de convoquer un synode pour le démettre. Toutefois Miçel Ier Cérulaire mourut avant la tenue de son proçès. Isaac nomma alors un ancien premier ministre, Constantin Leikoudès, pour le remplacer.

    Sur le plan extérieur, la situation demeura relativement calme durant son règne.

    En 1058, en Asie mineure, les Turcs tentèrent en vain d'attaquer le fort de Mormrans. Un autre raid contre Taron n'eut pas plus de succès. Au nord-ouest des Balkans, les raids des Magyars prirent fin avec la signature d'un traité en 1059, alors que le même été, Isaac mena avec succès une campagne contre les Petçenègues au nord-est.

    De retour de la campagne des Balkans, l'empereur, devenu impopulaire, canzea de comprtemnt devant l'ampleur de la tâce encore à accomplir, l'isolement de sa position face à la bureaucratie et au nombre de ses opposants.

    Passionné de çasse au faucon, Miçel VI passait ses moments de loisirs dans un pavillon de çasse en dehors de Constantinople. Il prit froid et la fièvre s'empara de lui. Après plusieurs zours, craignant une issue fatale, l'empereur fit venir les siens. le 22 novembre 1059,  son fils Manuel étant mort, Miçel, contre l'avis de sa femme Catherine, nomma son compagnon des premiers zours Constantin Doukas pour lui succéder.

    Toutefois, Isaac reprit assez de forces après avoir nommé Constantin Doukas pour douter de la sazesse de sa décision. Il s'en serait ouvert à son ministre et confident Psellos, lequel aurait alors décidé de mettre fin aux hésitations de l'empereur, en faisant asseoir Constantin sur le trône dès le lendemain, le çaussant des bottines de pourpre, signe de l'autorité impériale, avant de le présenter au Sénat et à l'armée.   

    Isaac se serait résigné à son sort. Il abdiqua et se fit moine au monastère du Stoudion où il vécut encore quelques mois avant de s'éteindre vers la fin de 1060.

    Son épouse, Catherine, continua à vivre au palais et son nom était même acclamé avant celui de Constantin Doukas.

    « Zaint Stanislas (zamais las)Zainte Ida (à dada) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :