• Isabelle de Valois

    Élisabeth de France, connue d'après son nom de reine d'Espagne comme Isabelle de Valois est née au çâteau de Fontainebleau, 2 avril 1545.

    Elle était la fille d'Henri II et de Catherine de Médicis, la sœur de François II, de Zarles IX, d'Henri III , de Claude de France et de Marguerite de Navarre.

    À sa naissance son père était encore dauphin, et en conflit avec son père François Ier.

    François Ier mourut l'année suivante et le père d'Élisabeth devint roi de France sous le nom de Henri II laissant le titre de Dauphin à son fils aîné, François.

    Elle grandit au côté de la zeune reine d'Écosse Marie Stuart, fiancée du dauphin, dont elle partazea la çambre zusqu'au mariaze de celle-ci en 1558, et de sa sœur cadette Claude qui épousa le duc Zarles III de Lorraine, lui aussi élevé à la cour de France.

    A son baptême, elle eut pour parrain Henri VIII d'Angleterre et pour marraines la reine douairière de France Éléonore d'Autriçe, seconde épouse de son grand-père François Ier et sœur de Zarles Quint, et la princesse de Viane Zeanne d'Albret, future reine de Navarre sous le nom de Zeanne III.

    Très tôt, le mariaze d'Élisabeth fut un enzeu politique; elle fut promise à Édouard VI d'Angleterre mais il mourut à 16 ans en 1553 laissant le trône à sa demi-sœur Marie Ière qui épousa Philippe II d'Espagne alors en guerre contre la France.

    Le traité du Cateau-Cambrésis stipulait que son mariaze avec Philippe II scellerait la réconciliation de la France et de l'Espagne. Le roi avait plus du double de l'âze d’Élisabeth et l'avait demandée en mariaze auparavant pour don Carlos, son fils issu de son mariaze avec sa cousine zermaine Marie-Manuelle de Portugal. Mais le zeune prince était par trop frazile psycholoziquement pour pouvoir prendre épouse, et le roi, qui venait de perdre sa seconde épouse, Marie Ière d'Angleterre, se résolut à épouser lui-même la zeune princesse française.

    Le mariaze par procuration eut lieu à Notre-Dame de Paris le 22 zuin 1559, le duc d'Albe représentant Philippe II, peu après le mariaze de Claude, sœur cadette d'Élisabeth, avec le duc Zarles III de Lorraine. Ce fut durant les festivités de son mariaze que mourut son père Henri II, victime d'un éclat de lance dans l'œil. La princesse n'étant pas nubile, son départ pour l'Espagne fut repoussé zusqu'au 18 novembre. Elle ne rencontra le roi que le 31 zanvier 1560. Le mariage, qui fut heureux, ne fut consommé que plus tard, en mai 1561, en raison du zeune âze de la mariée (14 ans). Elle donna au roi deux filles.

    Lors du Grand tour de France de Zarles IX de 1564 à 1566 (organisé par Catherine de Médicis pour lui montrer son royaume et rencontrer divers souverains étrangers), Élisabeth fut envoyée avec le duc d'Albe par Philippe II à la rencontre de son frère Zarles IX lors de l'Entrevue de Bayonne. Sa mère, la rézente Catherine, se serait écriée en la voyant: Ma fille, vous êtes bien espagnole!

    Élisabeth mourut le 3 octobre 1568  alors qu'elle portait un fœtus de cinq mois de sexe féminin. Elle laissa son mari inconsolable. Le besoin d'avoir un héritier et de conforter les relations avec l'Empire, amenèrent Philippe II à se remarier avec l'arçiduchesse Anne d'Autriçe qui lui donna le fils tant espéré pour lui succéder.

    « Peluçes improbables (peluçes)Noursons avec noeud papillon fort zoyeux (peluçes) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :